Suisse - Bélarus (2e match de préparation aux JO)

Ces rencontres face au Bélarus sont un bon test alors que l'ère Krueger s'achève dans deux semaines. Chacun sait combien la Suisse a progressé dans le jeu sans palet depuis que le Germano-Canadien est sélectionneur. C'est plus compliqué avec le palet. Elle s'est montrée à la peine hier pour pratiquer un jeu de possession contre un adversaire ultra-défensif qui attend uniquement une contre-attaque ou une supériorité numérique.

Pour cette revanche, disputée devant plus de dix mille personnes, les Suisses retrouvent leur efficacité offensive avec la participation de six buteurs différents. Un moyen idéal pour engranger de la confiance avant l'échéance. C'est rassurant alors que la concurrence en attaque s'est nettement affaiblie : Romy est blessé et Savary probable surnuméraire. Le suspense reste par contre intact en défense. Patrick von Gunten, qui a annulé ses vacances en Floride pour venir à Vancouver à cause de l'incertitude sur la santé de Bezina (qui sera examinée jusqu'à la dernière limite), est rentré dans le jeu et s'est montré parfaitement digne d'une place olympique.

Le Bélarus est un peu dans le même cas. Il a encore neuf défenseurs en attendant Salei, et doit donc en éliminer deux. Par contre, en attaque, il risque d'avoir juste le nombre. Parmi les trois avants de NHL, seul Sergei Kostitsyn est sûr de venir. Les médecins des Toronto Maple Leafs ont déjà mis leur veto sur la participation de Mikhaïl Grabovsky, et les Canadiens de Montréal ont la même inquiétude quant au genou d'Andrei Kostitsyn. Le staff biélorusse est prêt à l'inclure dans l'effectif même s'il doit manquer les premières rencontres, mais les médecins canadiens ont décrété dix jours de repos et le jouer risque de ne pas avoir le choix.

Désignés joueurs du match : Aleksei Kalyuzhny pour le Bélarus et Romano Lemm pour la Suisse.

 

Suisse - Bélarus 6-2 (3-0, 3-1, 0-1)
Mercredi 10 février 2010 à 12h00 au MTS Centre de Winnipeg. 10820 spectateurs.
Arbitrage de Darcy Burchell et Brent Holdsworth (CAN) assistés de Darrell Surminski et Ray Damphousse (CAN).
Pénalités : Suisse 12', Bélarus 4'.
Tirs : Suisse 26 (7, 11, 8), Bélarus 24 (5, 10, 9).
Évolution du score :
1-0 à 02'55" : Deruns assisté de Monnet et Ambühl
2-0 à 11'33" : Rüthemann assisté de Seger et Plüss
3-0 à 14'42" : Wick assisté de Domenichelli et Weber (sup. num.) 
4-0 à 21'10" : Ambühl assisté de Sbisa (inf. num.)
4-1 à 25'15" : Zakharov assisté d'Ugarov et Kalyuzhny (sup. num.)
5-1 à 27'27" : Plüss assisté de Wick et Lemm
6-1 à 38'50" : Monnet assisté de Paterlini
6-2 à 56'30" : Demagin assisté de Zadelenov et Stasenko


Suisse

Gardien : Tobias Stephan.

Défenseurs : Mathias Seger (2')  - Yannick Weber (2') ; Patrick von Gunten - Severin Blindenbacher (2') ; Luca Sbisa - Rafael Diaz ; Philippe Furrer.

Attaquants : Ivo Rüthemann - Martin Plüss - Thierry Paterlini (2') ; Roman Wick - Sandy Jeannin - Romano Lemm ; Andres Ambühl (C) - Thibaut Monnet (2') - Thomas Déruns ; Raffaele Sannitz (2') - Hnat Domenichelli - Julien Sprunger ; Paul Savary.

Remplaçant : Ronnie Rüeger (G). En réserve : Goran Bezina (élongation), Kévin Romy (blessé), John Gobbi.

Bélarus

Gardien : Andrei Mezin.

Défenseurs : Nikolai Stasenko - Andrei Karev ; Viktor Kostyuchenok (C) - Aleksandr Ryadinski ; Andrei Antonov (2') - Sergei Kolosov ; Igor Usenko.

Attaquants : Sergei Demagin - Sergei Zadelenov - Oleg Antonenko ; Aleksei Ugarov - Aleksei Kalyuzhny (2') - Konstantin Zakharov ; Aleksandr Kulakov - Andrei Stas - Dmitri Meleshko ; Andrei Mikhalev.

Remplaçant : Vitali Koval (G). En réserve : Maksim Malyutin (G), Konstantin Koltsov (au repos), Aleksandr Makritsky, Vladimir Denisov.