Wasquehal - Chambéry (Division 2, 17e journée)

bigotjeremyLa dernière charge des Éléphants

À la traîne trois points derrière la huitième place, les Éléphants de Chambéry n'ont plus de temps à perdre. Même s'ils auront un match de plus à jouer que leurs principaux rivaux, les Savoyards se doivent de retrouver le goût de la victoire, qui leur manque depuis la réception de Cherbourg en novembre.

Motif d'espoir, la dernière victoire à domicile des Lions remonte à... février 2009. Les Chambériens entrent bien dans la partie, faisant preuve d'un bon pressing. Les premiers lancers de Fabien Satonay, en supériorité, n'atteignent toutefois pas la cage et il faut une montée de Rol pour offrir la première occasion à César Joffre.

Pressés dans leur zone, les Nordistes tardent à réagir et lorsque Lionel Wiotte mène un 3 contre 1 face au dernier défenseur, une position de hors-jeu contrecarre ses projets. Il faut attendre la septième minute pour voir Stéphane Burnet sortir un palet brûlant, envoyé par Thomas Fauchart. Un dribble de Maxence Wagret prend de court les Savoyards, sanctionnés, ce dont profite Miroslav Hantak pour mener une percée rageuse ponctuée d'un lancer au ras de la lucarne.

L'apparente montée en puissance des Lions n'empêche toutefois pas les Chambériens d'ouvrir la marque sur un contre, en infériorité, de la paire Bigot-Enselme (0-1 à 08'05"). Au retour à cinq, les visiteurs reprennent le travail de harcèlement, qui conduit leurs adversaires à relancer hasardeusement et permet à Anthony Schieste d'obtenir deux bonnes positions de tir.

 

À son tour fort d'un homme supplémentaire, Kevin Enselme vise le patin d'Hugo Picard, qui dévie hors cadre. Les difficultés affichées de part et d'autre empêchent le score de s'amplifier, sur une montée côté droit de Rol, en appui sur Gay, bien détournée par Chardon. Wasquehal n'est pas en reste, le deuxième jeu de puissance étant marqué par des essais non cadrés de Bardet et Hantak, pourtant bien placé.

Une faute provoquée par Lionel Wiotte permet à sa formation de bien faire circuler la rondelle, jusqu'à Frédéric Nilly, au lancer capté par le gant de Burnet. Quant à Hantak, moins décisif dans l'enclave, il utilise sa puissance pour s'imposer dans les bandes et maintenir la pression sur le portier chambérien, bien en place sur les déviations de Wagret et Moreau. La reprise manquée de Vienne sur une percée de Fauchart fait le reste.

bardet_mickael3Désorganisés suite à la méconduite infligée à Lionel Wiotte, les Nordistes sont sanctionnés une deuxième fois par un débordement de César Joffre, très en vue tout au long de la rencontre, pour le doublé de Jérémy Bigot (0-2 à 25'42"). Après cette leçon de réalisme, l'indiscipline gagne Chambéry, auteur de trois fautes en moins de trente secondes.

La double supériorité ouvre la voie à un pilonnage en règle. Les lancers en force de Bardet, dans la jambière de Burnet, Thiery, Fauchart et Nilly, dans le casque du portier, font vaciller les visiteurs. Ces derniers s'en sortent sans trop d'encombre, et au retour au complet passent près du troisième filet par Joffre. Ils paient toutefois le contrecoup de leurs efforts devant Mickaël Bardet, à la réception au second poteau d'un effort de Roman Moreau (1-2 à 32'58"). L'ancien Amiénois est encore à la manoeuvre pour semer le trouble aux abords de la cage. Sa passe, reprise par Fauchart, frôle le poteau, puis il abandonne le palet à la ligne bleue, pour permettre un lancer puissant de Lionel Wiotte, revenu de geôle... pour la regagner de sitôt suite à une obstruction.

Nettement plus dangereux qu'au premier tiers, les Nordistes se procurent désormais la plupart des situations chaudes, sur un tir en pivot de Fauchart, bien détourné, ou une nouvelle accélération de Hantak, sauvée in extremis. Même en infériorité, ils n'épargnent pas Burnet, auteur d'un sauvetage sur une échappée de Wiotte. L'égalisation qui se dessine aurait pu s'offrir à Canaguier, sur un face à face avec Fabien Satonay en contre ; elle viendra d'un tir en pivot de Thomas Fauchart (2-2 à 45'06").

Un jeu à trois rondement mené et conclu par Moreau (3-2 à 47'14") puis un rebond converti en hauteur par Wiotte (4-2 à 50'54") ponctuent une bonne séquence qui aura vu Burnet repousser d'autres assauts de Nilly, en quête d’un espace entre les jambières, Wiotte, à la bleue, et Wagret, en angle.

Les Lions sont ainsi en passe de remporter leur première victoire à la maison. Pour calmer cet enthousiasme, le banc savoyard réclame un temps mort, et opère des changements. Peu suivis d'effets dans un premier temps, car Hantak prend encore à défaut la défense, secourue sur la ligne par Burnet, et surtout une chute de Kévin Grabit offre un boulevard à Mickaël Bardet. Une fois de plus, le portier sauve les siens, et permet à Fabien Satonay de s'échapper côté gauche, pour lancer vers la cage et profiter d'une déviation involontaire du dernier défenseur (4-3 à 53'10").

À l'aller, Edmond Chan avait permis à Wasquehal de reprendre la route avec un point désormais très lourd au classement. Les Savoyards tentent de répondre de la même manière en se ruant à l'attaque. Seules deux lignes tournent désormais, afin de sanctionner plus lourdement la faute de Julien Thiery, sur un tir à la ligne bleue de Jérémy Bigot, redirigé par Clément Gay (4-4 à 56'16").

Le score, identique à celui du match aller, ne changera pas, malgré une pénalité pour le banc nordiste, qui occasionnera un unique lancer en force d'Alexandre Fauge, bien maîtrisé par Fabien Chardon. Les Éléphants conservent ainsi un mince espoir d'éviter la poule de relégation.

rolemmanuelCommentaires d'après-match

Emmanuel Rol (attaquant de Chambéry, photo ci-contre) : "Il fallait aborder le match le couteau entre les dents, car la victoire était impérative. Mais nous avons lâché la moitié du match. À l'image de la saison, il faut tirer de nombreuses fois au but pour espérer marquer. L'équipe a su réagir sur la fin pour conserver un peu d'espoir. Si j'avais su ce qui n'a pas fonctionné cette année, nous n'en serions pas là."

Frédéric Nilly (entraîneur-joueur de Wasquehal) : "Chambéry a l’obligation de faire un sans-faute contre Anglet et Cholet, ce qui est peu probable, mais on va attendre les résultats de leurs deux matchs pour espérer être en play-offs. Au premier tiers nous n’avons presque pas shooté, à force de chercher le jeu parfait en avantage numérique et de subir le faux rythme. Le tournant du match se situe au deuxième tiers, sur notre double supériorité. Pour la fin de match, c’est 'no comment', ils sont dominés mais on les remet dans le match. On essaie de répéter qu’il faut rester discipliné, ne pas jouer avec les nerfs des arbitres... Chacun doit penser un peu plus à l’équipe dans ces moments, ce qui aurait dû nous permettre de l’emporter. Faute de quoi, nous pouvons presque nous estimer heureux de conserver un point."

 

Wasquehal - Chambéry 4-4 (0-1, 1-1, 3-2)
Samedi 13 février 2010 à 18h30 à la patinoire olympique de Wasquehal. 150 spectateurs.
Arbitrage de Nicolas Lobry et Guillaume Gardiol.
Pénalités : Wasquehal 22' (4', 2'+10', 6'), Chambéry 16' (4', 8', 4').
Évolution du score :
0-1 à 08'05" : Bigot assisté d'Enselme (inf. num.)
0-2 à 25'42" : Bigot assisté de Joffre
1-2 à 32'58" : Bardet assisté de Chan et Moreau
2-2 à 45'06" : Fauchart assisté de Moreau et Vienne
3-2 à 47'14" : Moreau assisté de Bardet et Nilly (sup. num.)
4-2 à 50'54" : Wiotte assisté de Bardet
4-3 à 53'10" : Satonay
4-4 à 56'16" : Gay assisté de Bigot et Satonay (sup. num.)


Wasquehal
Gardien : Fabien Chardon.
Défenseurs : Hugo Picard - Maxence Wagret ; Julien Thiery - Nicolas Hamoudi.
Attaquants : Edmond Chan (A) - Lionel Wiotte - Mickaël Bardet (A) ; Axel Canaguier - Frédéric Nilly - Miroslav Hantak ; Valentin Vienne - Thomas Fauchart - Roman Moreau (C).
Remplaçant : François Durand (G). Absents : Alexis Thomas (épaule), Fabien Tanguy (genou).

Chambéry
Gardien : Stéphane Burnet.
Défenseurs : Alexandre Fauge - Fabien Satonay (A) ; Sylvain Oliva - Kévin Grabit ; Christophe Cano.
Attaquants : César Joffre [puis Gay à 50'54"] - Kévin Enselme - Jérémy Bigot ; David Escolier [puis Joffre à 50'54"] - Mickaël Bouvier - Pierrick Bazin ; Emmanuel Rol (C) - Clément Gay - Anthony Schieste ; Renaud Van Den Abbeele (au premier tiers).
Remplaçant : Matthieu Delachaume (G). Absent : Benoît Sarzier (poignet).