Viry - Cholet (Division 2, 17e journée)

Yvan KerneisCholet, assuré de la première place de poule, arrive avec comme principal objectif de prendre sa revanche sur la seule équipe à avoir pris un point dans les Mauges (2-2 à l'aller). Les Dogs ont donc toutes les raisons de se méfier, d'autant que Viry reste sur une série de trois victoires consécutives et finit fort la saison.

Le leader tient cependant à montrer qui est le patron. Cholet domine d'entrée et provoque des pénalités contre Mickaël Denis (cinglage) et Guillaume Jeannette (accrocher). À 5 contre 3, Guillaume Drozdz allume un missile de la ligne bleue (0-1, 03'14"). Le jeu reste en faveur des visiteurs, qui semblent s'acheminer vers une victoire facile.

Et pourtant, ils se font surprendre par la quatrième ligne viroise. Le défenseur Blaise Gréau rate son interception sur une longue passe de Pierre-Jean Karimbocus. Le palet est ainsi récupéré dans son dos par Killian Dufaut qui ne manque pas son face-à-face avec le gardien (1-1, 08'36"). Comme au match aller, Cholet se heurte au gardien Geoffroy Marcon, qui ferme bien les jambières sur un 2 contre 1 Lefort - Guineberteau. C'est même Viry qui prend l'avantage à la surprise générale. Robin Chrétien centre deux fois dans la même action pour Zdenko Sarnovsky seul face au but. Le Slovaque rate sa première chance, mais concrétise la seconde, du revers (2-1, 18'06").

Viry n'en reste pas là, en profitant de la première pénalité choletaise, une dureté d'Inkinen. Antoine Cohen envoie le palet devant la cage et Felix Chougui le dévie au fond (3-1, 24'20"). Une avance de deux buts surprenante, mais qui va durer moins de deux minutes.

Alexis GautronL'entraîneur-joueur choletais Julien Pihant, qui n'a rien perdu de sa précision de tir, montre la voie à ses hommes par une magnifique lucarne (3-2, 25'59"). Cholet reprend les rênes du match et finit par concrétiser par un revers de Benjamin Mocquard (3-3, 35'03").

Les cinq dernières minutes du deuxième tiers-temps sont cependant viroises. Chougui échoue à bout portant sur une action qui a tout de même provoqué une faute de Guineberteau. Quatorze secondes plus tard, Pierre-Yves Albert prend sa seconde pénalité de la période, plus grave puisqu'elle laisse son équipe à 3 contre 5. Dans cette situation, Yvan Kerneis dirige d'abord une combinaison collective compliquée, interceptée par Drozdz, puis se lance dans une percée solitaire conclue par une pase en retrait pour Chougui... mais le Suédo-Algérien, à nouveau, perd son duel devant Yann Chamel.

En début de troisième période, Viry se retrouve pour la seconde fois en double supériorité numérique après un coup de coude de Guineberteau et une pénalité de banc mineur. Les Jets s'appuient sur les slaps de Mistrik, mais ils n'ont pas de joueur placé au rebond. Drozdz finit par dégager le palet et les Jets n'arriveront plus à s'installer face au mur érigé notamment par Geoffroy Tijou. Gâcher un total de 3'20" à cinq contre trois, c'est probablement rédhibitoire pour Viry.

Ensuite, en effet, les jambes ne suivent plus. Les Jets peinent à sortir de leur zone face à une domination choletaise de plus en plus affirmée. Le match est plié en deux minutes avec une contre-attaque rapide et un tir rasant de Joonas Parviainen, et un lancer de la bleue Magne conclu devant le but par Pierre-Yves Albert (3-5, 50'50"). Le score, flatteur pour Viry quand il était à 3-1, devient finalement très voire trop sévère. Kerneis prend 2'+2' pour dureté, et Inkinen ajuste Marcon côté mitaine. La défense viroise tire la langue et perd un dernier palet, récupéré par Tijou qui décale Mocquard qui tire dans le haut du filet (3-7, 59'05").

Julien PihantCe fut un match de bon niveau, intéressant pendant deux tiers-temps, mais qui a logiquement basculé du côté le plus fort. Cholet, même mené, a gagné à l'usure en confirmant sa compétence dans tous les domaines : patinage, technique, placement, puissance physique.

(photos de Philippe Rivier)

Commentaires d'après-match

Julien Pihant (entraîneur-joueur de Cholet, photo de droite) : "Je sais qu'en D2 la gestion du groupe est compliquée parce que les mecs travaillent à côté. La pression importante, je veux la mettre dans quinze jours, au dernier match, pour préparer les play-offs où notre objectif sera la montée. On a donc eu un début poussif. Mais on a pris le pas malgré le 3-1 et on a l'habitude de bien finir. J'ai passé quinze années de ma formation à Viry, et ça fait toujours plaisir de revenir. Franchement, ils ont un super groupe, et quand ils bossent dur, ils font chier du monde. Je ne connais plus les joueurs actuels, hormis Guillaume Jeannette. Mais je connais bien le coach 'Monco' [Olivier Monneau], je sais comment il a préparé le match. Quand ils jouent calmement pour nous endormir et nous tenir amorphes, ils sont dangereux. Mais ils se sont énervés à la fin, c'est le défaut des équipes parisiennes."

 

Viry-Châtillon - Cholet 3-7 (2-1, 1-2, 0-4)
Samedi 13 février 2010 à 20h30 à la patinoire des Lacs.
Arbitrage de Frédéric Barré et Thierry Fraysse.
Pénalités : Viry 28' (6', 2', 10'+10'), Cholet 30' (0', 10', 10'+10').
Tirs : Viry 32 (10, 14, 8), Cholet 53 (15, 16, 22).
Évolution du score :
0-1 à 03'14" : Drozdz assisté de Pihant (double sup. num.)
1-1 à 08'36" : Dufaut assisté de Karimbocus
2-1 à 18'06" : Sarnovsky assisté de Chrétien et Moraitis
3-1 à 24'20" : Chougui assisté de Cohen et Kerneis (sup. num.)
3-2 à 25'59" : Pihant
3-3 à 35'03" : Mocquard assisté d'Inkinen
3-4 à 48'58" : Parviainen assisté de Guineberteau
3-5 à 51'58" : Albert assisté de Drozdz et Magne
3-6 à 56'20" : Inkinen assisté de Pihant (sup. num.)
3-7 à 59'05" : Mocquard assisté de Tijou


Viry-Châtillon

Gardien : Geoffroy Marcon.

Défenseurs : Yvan Kerneis (C) - Guillaume Jeannette (A) ; Stanislav Mistrik - Pierre-Jean Karimbocus ; Sébastien Moraitis.

Attaquants : Antoine Cohen - Alexis Gautron – Felix Chougui ; Giovanni Lelièvre - Mickaël Denis - Geoffrey Berardet ; Robin Chrétien - Loïc Lemoine - Zdenko Sarnovsky ; Killian Dufaut - Benjamin Aubry - Éric Blossier.

Remplaçant : Nicolas Cargou (G). Absents : Hugo Vinatier (équipe de France U18), Romain Costes (accident de moto), Virgil Ponticelli (blessé au poignet en espoirs contre Villard), Anthony Denis, Bertrand Danton.

Cholet

Gardien : Yann Chamel.

Défenseurs : Guillaume Drozdz (A) - Gaëtan Magne ; Gabriel-Pierre Cadoret - Benjamin Tijou ; Blaise Gréau - Guillaume Jacob.

Attaquants : Pierre-Yves Albert - Romain Germond (C) - Julien Pihant (A) ; Joonas-Petteri Parviainen - Quentin Guineberteau - William Lefort ; Benjamin Mocquard - Tomi-Viljami Inkinen - Rodolphe Bretault.

Remplaçants : Thibault Saez (G), Romain Février.