Finlande - Bélarus (JO 2010, groupe C)

Vladimir_DENISOV_Belarus_-_2009-7549Qui sera le partenaire de l'inséparable duo Mikko Koivu - Tuomo Ruutu sur la première ligne de l'équipe de Finlande ? Jukka Jalonen a choisi de confier cette responsabilité à Valtteri Filppula, l'attaquant de Detroit qui n'a plus joué en équipe nationale depuis ses débuts il y a cinq ans.

Dans le camp biélorusse, la petite surprise est la titularisation de Vitali Koval, alors que le vétéran Andrei Mezin avait grandement contribué à battre les Finlandais aux derniers championnats du monde. Mais à vrai dire, on n'est pas sûr que l'identité du gardien soit le principal changement survenu...

Avec l'entraîneur canadien Glen Hanlon, le Bélarus a en effet perdu son garant de la discipline, de la cohérence défensive et des bons résultats en infériorité numérique. Que sont devenus ces trois ingrédients avec un staff incomplet et constitué de bric et de broc (voir présentation) ? On a malheureusement la réponse en trois minutes à peine. Aleksandr Makritsky prend la première pénalité, et les cadres finlandais Teemu Selänne, Saku Koivu et Olli Jokinen développent un jeu en triangle. La passe du capitaine est si parfaite que Jokinen, qui connaît une saison turbulente et vient d'être échangé de Calgary aux New York Rangers, a la cage ouverte. Vladimir Denisov et les siens en ont lâché leur marquage (1-0, 03'24"). Ce but ouvre la voie à un contrôle total du palet et du jeu par la Finlande.

Le jeu de puissance a toujours été une spécialité des schémas de jeu finlandais, et cela se confirme une fois de plus en fin de tiers pendant que Riadinski est en prison. Niklas Hagman, infiltré dans le slot, place un revers sous la mitaine de Koval (2-0, 17'50"). Deux pénalités, deux buts, le Bélarus a payé au prix fort la moindre indiscipline.

Avec 17 tirs à 2, ce match semble donc suivre un cours assez prévisible. Mais au retour sur la glace, c'est au tour de la Finlande de donner le bâton pour se faire battre. Lasse Kukkonen fait une passe dans son dos derrière sa cage sans avoir vu que ce n'est pas son collègue Joni Pitkänen qui s'y trouvait, mais Sergei Demagin. Celui-ci délivre aussitôt ce palet de but inattendu à Sergei Kostsitsyn (2-1, 20'21"). Kukkonen n'arrange pas son cas en prenant la première pénalité de son équipe, mais elle est aisément tuée.

HAGMAN_Niklas-2005-1101093La Finlande réalise une deuxième période un peu plus poussive, mais elle finit quand même par reprendre ses deux buts d'avance quand le Bélarus perd le palet dans sa zone. Niklas Hagman signe un magnifique doublé en plongeant sur le palet pour le glisser du revers derrière le gardien (3-1, 36'52").

Hagman, servi deux fois par Mikko Koivu, a-t-il donc remplacé Valtteri Filppula en première ligne ? Non, celui-ci retrouve son poste au coup d'envoi du troisième tiers-temps. Et il en profite pour marquer son premier but international en finissant devant la cage une action partie de l'excellent forechecking de Mikko Koivu, qui a renversé Viktor Kostyuchenok comme un fétu de paille (4-1, 40'23"). Filppula est même tout près d'égaler la performance de Hedman en débordant la défense pour repiquer à la cage, mais Koval fait front.

La Finlande peut utiliser cette fin de match pour tester à nouveau des combinaisons différentes (notamment Lehtinen-Filppula-Miettinen, qui est la troisième ligne "alternative" après les deux unités de powerplay Hagman-Koivu-Ruutu et Jokinen-Koivu-Selänne). La quatrième ligne marque à son tour, avec un lancer de bleue de Lasse Kukkonen dévié dans les airs par le manche de la crosse de Jarkko Ruutu (5-1, 52'59").

Une belle entrée en matière pour la Finlande, emmenée par un excellent Niklas Hagman. Mention également à Olli Jokinen, auteur d'un retour convaincant en sélection après ses grommelements du Mondial 2008, et même à Valtteri Filppula, qui a finalement trouvé ses marques après une première période délicate. Quant à la ligne des "vieux" Lehtinen-Koivu-Selänne, elle reste fidèle à elle-même, toujours phénoménale de complicité !

Et le Bélarus ? Il a fini avec 12 petits tirs, mais la moitié d'entre eux ont été tentés en fin de match pour faire illusion. Il n'a pas donné l'impression de patiner à fond et d'en vouloir autant que la Finlande. On espère qu'il montrera un autre visage dans ces Jeux olympiques car on peut avoir peur à la vue de ce match que la désorganisation du hockey biélorusse hors de la glace aboutisse à un abandon sur la glace.

Commentaires d'après-match

Mikhaïl Zakharov (entraîneur du Bélarus) : "Je m'attendais à quelque chose comme ça. À Salt Lake City, les Finlandais nous ont mis huit buts, et nous avions alors tous nos meilleurs joueurs, pas comme maintenant où nous sommes forcés d'utiliser Kalyuzhny au centre. Si Andrei Kostsitsyn, Grabovsky et Borovkov étaient là, le match serait complètement différent."

 

Finlande - Bélarus 5-1 (2-0, 1-1, 2-0)
Mercredi 17 février 2010 à 12h00 à la Canada Hockey Place de Vancouver.
Arbitrage de Paul Devorski (CAN) et Peter Orszag (SVK) assistés de Brian Murphy (USA) et Milan Novy (SVK).
Pénalités : Finlande 4' (0', 4', 0'), Bélarus 12' (4', 2', 6').
Tirs : Finlande 45 (17, 11, 17), Bélarus 12 (2, 2, 8).
Engagements : Finlande 41, Bélarus 24.
1-0 à 03'24" : O. Jokinen assisté de S. Koivu et Selänne (sup. num.)
2-0 à 17'50" : Hagman assisté de M. Koivu et Pitkänen (sup. num.)
2-1 à 20'21" : S. Kostitsyn assisté de Demagin
3-1 à 36'52" : Hagman assisté de M. Koivu
4-1 à 40'23" : Filppula assisté de M. Koivu
5-1 à 52'59" : J. Ruutu assisté de Kukkonen et N. Kapanen


Finlande

Gardien : Miikka Kiprusoff.

Défenseurs : Joni Pitkänen - Lasse Kukkonen ; Kimmo Timonen (A) - Sami Salo ; Toni Lydman - Sami Lepistö ; Janne Niskala.

Attaquants : Valtteri Filppula - Mikko Koivu - Tuomo Ruutu ; Jere Lehtinen - Saku Koivu (C) - Teemu Selänne (A) ; Niklas Hagman - Olli Jokinen - Antti Miettinen ; Ville Peltonen - Niko Kapanen - Jarkko Ruutu.

Remplaçants : Niklas Bäckström (G), Jarkko Immonen. Absent : Antero Niitymäki (G).

Bélarus

Gardien : Vitali Koval.

Défenseurs : Viktor Kostyuchenok - Ruslan Salei (C) ; Vladimir Denisov - Andrei Karev ; Aleksandr Makritsky - Nikolai Stasenko ; Sergei Kolosov - Aleksandr Ryadinski [sorti à 40'].

Attaquants : Sergei Demagin - Aleksei Kalyuzhny - Sergei Kostitsyn ; Konstantin Koltsov (A) - Sergei Zadelenov - Oleg Antonenko (A) ; Aleksei Ugarov - Andrei Stas - Konstantin Zakharov ; Aleksandr Kulakov - Andrei Mikhalev - Dmitri Meleshko.

Remplaçant : Andrei Mezin (G). Absent : Maksim Malyutin (G).