Tours - Lyon (Division 2 12e journée)

Choc au sommet en match en retard, pour (peut-être ?) le dernier match de la saison de l'ASG Tours à domicile.

Un début de rencontre ultra physique, qui met à mal dès la deuxième minute Peter Lietava, qui doit rentrer au banc, visiblement touché au dos. Tours répond par un festival Devon Smith, qui efface son défenseur et se heurte au gardien, qui avait bien suivi. La possession de palet est tourangelle, Lyon se montrant patient et assez rugueux. Mais les visiteurs doivent concéder un retard de jeu (3'20") qui offre l'occasion aux Diables de lancer le match. Malheureusement, le jeu de passe est poussif et le pressing agressif des Lyonnais coupe toutes les occasions. Rien à signaler sur le jeu de puissance, et le jeu reprend, sur les mêmes bases prudentes des deux côtés.

A la huitième minute, Jason D'Ascanio concède deux minutes pour crosse haute. Lyon ne parvient pas à s'installer en zone offensive, mais bénéficie d'un palet dégagé hors de la glace : une minute de 5 contre 3 permet à Lyon d'aligner ses meilleurs joueurs. Cela chauffe devant Sychterz, avec une action de Baptiste Froux en pivot ; l'attaquant est cependant sanctionné lors du contact avec le gardien et un 4 contre 4 se profile, puis une supériorité, trop courte pour un quelconque danger. Les mises en échec pleuvent : un match très intense physiquement, par deux formations très bien placées. Les meilleures chances reviennent aux Diables avec un une-deux Novotny-Lietava sorti par le portier lyonnais, puis un débordement puissant de Judicaël Xavier, qui repique au centre et percute le but, sans réussite.

Lyon, à l'échec-avant agressif, reçoit tous les contres favorables, coupant la moindre offensive adverse. Lyon appuie physiquement, à l'image d'une charge sur Xavier, mais recule sur son but. Un bon jeu de passe, avec un palet sorti de derrière le but, libère parfaitement Lukas Krejci, qui trouve la cible sur ce caviar de Novotny (1-0 à 17'28"). Tours continue, dominateur en zone offensive. Les joueurs sont contenus vers l'extérieur, mais un tir au but de Stepan pousse le gardien à concéder un énorme rebond. Le palet est volé par Gleize, qui sert Lietava à bout portant (2-0 à 18'37"). Deux buts en une minute, récompensant une possession supérieure des Tourangeaux face à la grosse défense lyonnaise. C'est le score à la pause.

sychterzthomasLe tiers débute par une pénalité tourangelle. Sychterz reste vigilant sur les premiers essais lyonnais. Les Diables ripostent en contre, mais Ringuette est un peu trop court pour maîtriser la rondelle en échappée. Il ne reste que 5 secondes à tuer lorsque Ringuette se rend coupable d'un cinglage. Lyon joue bien autour du but, fait bouger Sychterz mais le portier s'en sort de justesse. La pénalité est tuée, avec deux bons arrêts du portier québécois. Tours reprend le fil immédiatement, lorsque Sabol déborde pour servir Ringuette, tout seul devant Svedin : arrêt, et même sanction pour Gleize, sur son lancer en force après un débordement à droite. Le gardien lyonnais est ensuite tout heureux de voir le palet dévié à côté face à un tir du revers de Novotny.

Le jeu est assez équilibré, mais le danger reste bel et bien supérieur chez l'attaque des Diables, plus tranchants. Lyon affiche plus de tirs, mais beaucoup sont lointains. Les espaces se creusent de plus en plus. Le match est très serré et se joue à peu de choses. A 34'25", Sabol sort pour faire trébucher. Les Lyonnais s'installent, font tourner et finissent par être récompensés, d'une passe ligne de fond convertie à bout portant par Anthony Kodyjasz (2-1 à 35'42"). Les Diables semblent accuser le coup, et concèdent à nouveau deux minutes, par Novotny. Les Tourangeaux plient, face à un jeu de puissance bien installé, mais tiennent : 2-1 à la pause et rien est fait.

Lyon entame bien le tiers avec une première chance sortie de la botte par Sychterz. Derrière, les Diables Noirs reprennent le jeu à leur compte, multipliant les longues passes. Sur l'une d'entre elles, Charles Vouligny charge violemment Mathieu Pasquier contre la bande : 2'+ 10' logiques. Vladimir Sabol mène le jeu de puissance, sauvant un palet à la bleue offensive, avant d'être servi pour un tir puissant qui manque le cadre... mais offre un rebond caviar pour Lukas Krejci, cage ouverte (3-1 à 44'07"). Sur l'engagement, Tours assomme les visiteurs, d'un lancer entre les deux cercles, en pleine lucarne (4-1 à 44'24").

Deux buts en quelques secondes qui viennent débloquer la situation. Les Noirs sont en confiance, patinent plus, se replient mieux : ces deux buts ont changé la face du match. En roue libre, les joueurs de Robert Millette s'installent en zone offensive, travaillant dans les balustrades et privant Lyon de palets. A 51'27", pris dans un duel, François Gleize concède deux minutes. Mais Lyon ne parvient pas à s'installer et la supériorité ne donne strictement rien. Une deuxième chance survient dans la foulée pour un retenir de Ringuette... mais pas mieux, la grosse défense tourangelle ne laisse rien passer. Le tiers temps se termine donc sans danger sur Sychterz avec cette maîtrise défensive tourangelle.
Une belle victoire dans un match serré : idéal pour finir la saison, sous l'ovation du public, encore très nombreux ce soir !

Compte-rendu du site officiel de Tours


Tours - Lyon 4-1 (2-0, 0-1, 2-0).
Mercredi 17 février 2010 à 20h00 à la patinoire municipale de Tours. 1400 spectateurs.
Arbitrage de Laurent Garbay et Ronan Tomou.
Pénalités : Tours 16' (4', 8', 4'), Lyon 16' (4', 0’, 2'+10').
Évolution du score :
1-0 à 17'28" : Krejci assisté de Novotny et Sabol
2-0 à 18'37" : Lietava assisté de Gleize et Stepan
2-1 à 35’41" : Kodyjasz assisté de Paillet et Capellano (sup. num.)
3-1 à 44‘07" : Krejci assisté de D. Smith et Novotny (sup. num.)
4-1 à 44‘24" : Novotny assisté de Krejci