22e journée Magnus : Rouen passe devant (et Grenoble aussi)

La Ligue Magnus a un nouveau leader ! Briançon a en effet chuté à cinq marches de l'arrivée, dans ce qui était peut-être le match le plus difficile qui lui restait au calendrier, à Strasbourg. Les Diables rouges ont encaissé trois buts en quatorze minutes, et Luciano Basile a alors pris son temps mort. Les Briançonnais, privés de leur meilleur centre François-Pierre Guénette blessé à l'épaule, ont réussi à remonter petit à petit, jusqu'à l'égalisation de Peter Bourgaut. Mais c'est l'Étoile Noire qui a empoché la victoire sur un but vainqueur d'Édouard Dufournet (4-3).

Rouen s'empare donc de la première place, non sans avoir eu ses propres frayeurs contre Amiens après un doublé de Yanick Riendeau en six minutes (0-2). Les Dragons ont repris l'avantage dès le premier tiers-temps, et malgré l'égalisation picarde du jeune Valentin Claireaux, les "fantastiques" ont fini par leur donner un large avantage (8-3). Les Normands ont cependant un calendrier difficile, comprenant notamment un déplacement à Angers.

Or, les Angevins, même s'ils ont faibli à l'extérieur, étaient jusqu'ici la seule équipe à avoir tout gagné dans le temps réglementaire à domicile. Cette invincibilité au Haras s'est achevée ce soir, victime de l'efficacité de Grenoble en supériorité numérique (4 sur 6). Les Ducs ont perdu ce soir une belle occasion de se replacer et comptent deux points de retard sur le duo de tête. Les Brûleurs de Loups, en revanche, rentrent pour la premièren fois dans les quatre premiers en passant devant Amiens. On n'aura pas manqué de remarquer que Grenoble est même "leader virtuel" si l'on fait abstraction de sa pénalité de six points. Autant dire que le champion en titre vendra chèrement sa peau en play-offs !

Dans le bas du tableau, on s'achemine vers un remake du barrage de relégation de l'an dernier, entre Mont-Blanc et Neuilly-sur-Marne, encore battu à Gap (4-3). Après les deux victoires villardiennes de la semaine, c'est Épinal qui avait glissé à la douzième place. Mais les Vosgiens ont bien réagi en tenant jusqu'aux tirs au but à Morzine. Ils ont été battus mais ont pris un point au passage ; ils en comptent cinq et six d'avance sur les deux derniers, en mauvaise posture.