Briançon - Dijon (Ligue Magnus, 24e journée)

HascoetArnaudAprès avoir été bousculés face à Villard-de-Lans quelques jours plus tôt, les Diables rouges de Briançon accueillent les Ducs de Dijon.

Quentin Pépy, incertain pour cause de blessure, est finalement présent et joue en alternance avec Bourgaut, Reverdin et Selan sur la troisième ligne d'attaque des rouges. Elle s'illustre rapidement puisque Peter Bourgaut est l'auteur des deux premiers lancers briançonnais. Son emprise sur le match est confirmée sur le premier but. Le lancer de Pépy, excentré sur son aile, passe dans une forêt de patins pour finir au poteau opposé (1-0).

Aki Nurminen sanctionné par le trio arbitral, Briançon peut creuser l'écart. Sur un lancer de Marc-André Bernier de la bleue, le palet freiné insuffisamment par Florian Hardy est attendu dans son dos par Damien Raux (2-0). L'entraîneur Daniel Maric remplace alors Hardy par Andy Foliot. L'ex-Briançonnais s'incline trois minutes après face à Bourgaut (3-0). Ramon Sopko emploie sa mitaine face à Kristin mais les Hauts-Alpins sont les plus à même de faire bouger le score. Lindlöf échappe par deux fois aux joueurs de champ bourguignons mais bute sur Foliot.

Bernier échoue sur le gardien des Ducs en début de deuxième période. Cependant, Dijon relève petit à petit la tête. Sopko repousse un lancer d'Aymeric Gillet mais Stéphane Gervais ne parvenant pas à dégager son camp, Arnaud Hascoet part derrière la cage et sert Erwan Pain (3-1). À la mi-match, Hascoet trompe lui aussi le gardien slovaque (3-2).

Les locaux reviennent des vestiaires avec de meilleurs intentions mais ni les tirs de Korenko ou Pépy, ni la déviation de Lindlöf ne finissent au fond. Menés 3-0, les Ducs égalisent par Miroslav Kristin reprenant la transversale parfaite d'Anthony Guttig (3-3). Briançon s'en remet à son meilleur buteur Bernier pour reprendre l'avantage (4-3). Maric décide de sortir Foliot pour un joueur de champ supplémentaire. La tactique paye puisque Matt Reynolds expédie  sous la barre transversale une rondelle cafouillée par le troisième bloc briançonnais (4-4).

Les coéquipiers de Stephen Dugas glanent donc un point en altitude, mais s'inclinent dans la prolongation. Damien Raux, suite au travail de Rohat dans la zone neutre, s'offre le but victorieux d'un tir à mi-distance (5-4). En dépit des quatre buts encaissés, l'équipe de Luciano Basile atteint la barre des quarante points au classement en attendant les retours progressifs de trois attaquants majeurs.

 

Briançon - Dijon 5-4 après prolongation (3-0, 0-2, 1-2, 1-0)
Samedi 27 février 2010 à 20 h 30 à la Patinoire René Froger. 1 747 spectateurs.
Arbitrage de Damien Bliek assisté de Anne-Sophie Boniface et Guillaume Gielly.
Pénalités : Briançon 4' (4', 0', 0', 0') ; Dijon 6' (2', 4', 0', 0').
Évolution du score :
1-0 à 07'11" : Pepy assisté de Sjösten et Bourgaut
2-0 à 08'40" : Raux assisté de Bernier et Rohat (sup. num.)
3-0 à 11'37" : Bourgaut assisté de Pepy et Selan
3-1 à 24'59" : Pain assisté de Hascoët et Gillet
3-2 à 30'11" : Hascoët assisté de Mazerolle
3-3 à 46'05" : Kristin assisté de Guttig
4-3 à 52'50" : Bernier assisté de Groleau et Lévèque
4-4 à 59'03" : Reynolds assisté de Mazerolle
5-4 à 62'33" : Raux assisté de Rohat et Gervais

 

Briançon

Gardien : Ramón Sopko.

Défenseurs : Viktor Szélig – Stéphane Gervais (A); Gary Lévèque (A) – François Groleau (C) ; Sebastian Sjösten – Michal Korenko.

Attaquants : Joni Lindlöf – Brice Chauvel – Sébastien Rohat ; Mickaël Perez – Damien Raux – Marc-André Bernier ; Peter Bourgaut – Mathieu Reverdin – Maks Selan [jusqu'à 40'00"]; Quentin Pépy.

Remplaçant : Aurélien Bertrand (G). Absents : François-Pierre Guénette (épaule), Timo Seikkula (malade), Edo Terglav (genou).

Dijon

Gardien : Florian Hardy puis à 08'40" Andy Foliot [sorti de 58'31" à 59'03"].

Défenseurs : Aki Nurminen - Pavol Resetka ; Matthieu Mille - Jesse Lustberg ; Peter Strapaty - Aymeric Gillet.

Attaquants : Thomas Decock - Anthony Guttig (A) - Matthew Reynolds ; Stephen Dugas (C) - Luc Mazerolle - Miroslav Kristin (A) ; Anton Lezo - Arnaud Hascoët - Erwan Pain.