Grenoble - Chamonix (Ligue Magnus, 25e journée)

Grenoble sans forcer

Les Brûleurs de Loups se sont inclinés avec les honneurs samedi à Rouen mais ont fait une très mauvaise opération comptable puisque dans le même temps Amiens et Angers se sont imposés. Les voilà donc de nouveau à la cinquième place synonyme de barrage avant les quarts de finale. C'est dire que les champions de France en titre n'ont pas le droit à l'erreur lors des deux dernières journées, à commencer par la réception de Chamonix ce soir. Une équipe des Chamois qui rappelle un bien mauvais souvenir à Christophe Tartari et ses coéquipiers, battus 3-1 en Haute-Savoie au lendemain de Noël. Une défaite qui pèse lourd dans la balance au classement aujourd'hui et qui explique pourquoi Grenoble en est encore réduit à attendre un faux-pas adverse. Un esprit de revanche sera donc certainement présent dans les têtes grenobloises.

Pour ce match, les Brûleurs de Loups continuent d'aligner une défense décimée (Wallin, Besch et Moisand blessés) avec seulement cinq éléments ce soir, comme à Rouen. Du côté de Chamonix, Emil Tobiasson-Harris effectue son grand retour alors que Daniel Ström est toujours absent. Sur la lancée de leur tardif mais probant succès face à Épinal samedi, les Chamois continuent d'espérer accrocher la huitième place qui donne l'avantage de la glace lors des barrages.

2010-03-02-grenoble-chamonix2Les deux équipes entrent doucement dans la rencontre. Chamonix domine même les débats initiaux en parvenant à s'installer dans la zone offensive. Les tirs chamoniards sont toutefois peu dangereux même si Jonas Höög oblige le premier Eddy Ferhi à un arrêt de la mitaine, alors que les Grenoblois se montrés bien timides jusqu'à présent. La première vraie occasion locale survient sur un décalage de Ludek Broz pour Julien Baylacq, mais l'espoir grenoblois manque de lucidité seul face à la cage et bute sur Radovan Hurajt. Grenoble prend petit à petit le jeu à son compte. Hurajt a encore le dernier mot sur un revers d'Arrossamena et sur un tir d'Antonin Manavian qui s'est offert un "coast to coast" avec Audibert accroché à ses basques. La défense chamoniarde semble tout aussi absente sur une percée de Tartari. Après plusieurs avertissements sans frais, l'arrière-garde des visiteurs finit par craquer : Nicolas Arrossemena et Anders Nilsson contre-attaquent à la vitesse de l'éclair et jouent un 2 contre 1 d'école qui ne laisse aucune chance à Hurajt (1-0, 08'09").

Ludek Broz profite ensuite des espaces laissés dans la défense et adresse une passe parfaite en profondeur à Mitja Sivic qui échoue à son tour face à Hurajt. Les Brûleurs de Loups semblent un cran au-dessus mais manquent d'application sur les derniers gestes et multiplient les approximations comme l'illustrent les nombreux hors-jeu. Le duo Jansson-Nilsson, en forme ce soir, crée le danger autour de la cage de Hurajt, et Anders Nilsson est tout près de doubler la marque en faisant le tour de la cage sur une contre-attaque mais il n'arrive pas à redresser suffisamment le palet pour le ramener dans la cage vide. Après une période de domination chamoniarde, le travail du tandem Fleury-Dufour sera récompensé par une pénalité d'Aram Kevorkian qui envoie directement le palet au-dessus de la balustrade. Mais le jeu de puissance grenoblois est complètement transparent. C'est à cinq contre cinq que les Brûleurs de Loups se montrent de nouveau dangereux sur une nouvelle passe en profondeur de Broz, cette fois pour Baylacq qui échoue dans son face à face avec Hurajt, récoltant un cinglage de Tobiassson-Harris au passage. Nouvelle supériorité numérique pour Grenoble, tout aussi stérile que la précédente. Les deux équipes regagnent les vestiaires au terme d'une première période marquée par beaucoup d'approximations et une bonne prestation du gardien chamoniard.

2010-03-02-grenoble-chamonix4Dès le début de la deuxième période, les Brûleurs de Loups essaient d'accroître leur avance au score pour se mettre à l'abri. Chamonix est replié en défense, mais sur sa première incursion en zone offensive, Numa Besson est retenu par Nicolas Arrossamena, pénalisé. L'occasion pour les hommes de Stéphane Gros d'égaliser. Mais pendant deux minutes, on assiste surtout à des contre-attaques grenobloises par Sivic puis Tartari. Pire même pour les visiteurs, alors qu'Arrossemana est à peine rentré sur la glace, Jansson passe derrière la cage puis décale pour Anders Nilsson face au gardien qui reprend instantanément et met le palet sous la barre (2-0, 25'05"). Ce but fait mal à Chamonix qui ne s'en remet pas : alors que Laurent Gras vient de réaliser une percée en zone offensive conclue par deux tirs, Ludek Broz récupère le palet en zone défensive, remonte toute la glace en protégeant son palet et le "dépose" dans la cage chamoniarde au grand dam de Hurajt et de ses défenseurs, bien passifs sur le coup (3-0, 25'45").

Mitja Sivic regagne ensuite la prison pour un cinglage sur Arnaud. Chamonix se montre un peu plus entreprenant avec notamment des tirs d'Aram Kevorkian et Alexandre Audibert et un jeu de puissance installé. Mais Eddy Ferhi ne s'en laisse pas compter et Grenoble résiste pendant deux minutes. Puis l'histoire se répète étrangement : à peine de retour à cinq contre cinq, Martin Jansson lance une contre-attaque et sert en retrait Mitja Sivic qui ne cadre pas son tir. L'action se poursuit avec Milovanovic puis Sivic de nouveau qui centre devant les buts pour Nilsson, passant devant Hurajt en prenant la défense chamoniarde à revers. Le Suédois reprend instantanément et s'offre un doublé (4-0, 29'06"). Après une nouvelle occasion chaude ponctuée par un tir de Sivic, les Brûleurs de Loups se font surprendre sur un contre emmené par Tobiasson-Harris : Ferhi effectue deux arrêts miraculeux sans que ses défenseurs ne soient présents au rebond. Mais à force de courir après le palet, Manavian et Crossman finissent par constater les dégâts sur un centre de Geffroy expédié sous la barre par Matthias Arnaud (4-1, 30'16").

2010-03-02-grenoble-chamonix1Après une longue période de jeu en zone neutre, Chamonix a une belle occasion de se relancer sur une double pénalité de Rouleau, coupable d'un cinglage sur Kara avant de s'en prendre physiquement au joueur chamoniard, coupable selon lui d'une faute préalable non sifflée. Mais les Chamois n'en profitent pas puisque Damien Torfou est sanctionné à son tour. Les approximations se multiplient jusqu'à la fin du tiers, que Grenoble termine en avantage numérique suite à une pénalité de Tobiasson-Harris.

Grenoble est très actif sur la fin du power-play en début de troisième période, notamment par Manavian et Fleury. Chamonix ne rentre pas dans le tiers avec les meilleures intentions. Besson se fait sanctionner pour un faire trébucher le long de la bande. Grenoble peut dérouler son jeu de puissance. Sans grand réalisme malgré quelques tirs de Fleury et Jansson, surtout qu'Audibert parvient à s'échapper et s'offre un face-à-face (perdu) avec Ferhi. Les Chamois s'en sortent mais Tobiasson Harris prend la place de Besson en prison. Cette fois, les Brûleurs de Loups ne ratent pas l'occasion : après un premier essai de Tartari de la bleue, Alexandre Rouleau s'avance et transperce Hurajt d'un puissant slap (5-1, 45'58").

Le sort de la rencontre est définitivement scellé et les deux équipes ne montreront plus grand chose jusqu'à la fin du match. Veydarier et Nilsson regagnent en même temps la prison sans que le jeu ne s'accélère pour autant, alors que Jonas Höög ajoute un deuxième but pour les Chamois sur une belle action individuelle, se jouant de la passivité d'Antonin Manavian (5-2, 54'47").

2010-03-02-grenoble-chamonix3Grenoble remporte un succès tranquille en faisant la différence au deuxième tiers-temps avec trois buts inscrits en quatre minutes. Ce match de faible intensité ne puisera pas dans les réserves des Brûleurs de Loups qui ont pu gérer leur effort. Eddy Ferhi aura tenu son rang en réalisant quelques arrêts clés et pour une fois, c'est la ligne "des Suédois" qui s'est montrée la plus entreprenante offensivement avec un doublé et quatre points pour Anders Nilsson dans ce qui est son match le plus abouti de la saison. Ludek Broz est à créditer d'un bon match, ses passes lumineuses ayant été souvent mal exploitées par ses ailiers. Pour le reste, la défense grenobloise a eu quelques absences coûteuses sur les deux buts encaissés où la responsabilité de Manavian est engagée. Un moindre mal compte tenu des absences. Malgré cette victoire, Grenoble reste cinquième et devra aller gagner à Gap lors de la dernière journée et espérer un faux-pas de ses rivaux. Le suspense demeure quant à l'attribution de la quatrième place...

Chamonix repart avec une défaite sans avoir démérité. Les Chamois pourront même regretter d'avoir lâché prise si facilement au deuxième tiers, en négociant surtout très mal les fins de pénalité. Une faute de concentration qui les sort du match. Hurajt a été souvent laissé à l'abandon par sa défense et a dû réaliser quelques arrêts délicats. Offensivement, les Chamois se sont montrés plus séduisants avec la vitesse d'Audibert ou Kara, l'expérience de Gras et Aimonetto et la pugnacité de Tobiasson-Harris, auteur d'un bon retour. Des motifs d'espérance pour les Chamois même s'il faudra battre Angers samedi et espérer une défaite de Strasbourg pour accrocher la huitième place... Pas simple !

Désignés meilleurs joueurs du match : Anders Nilsson (Grenoble) et Vincent Kara (Chamonix)

(photos www.hockey-passion.com)

Commentaire d'après-match (d'après Le Dauphiné Libéré) :

Nicolas Arrossamena (attaquant de Grenoble) : "On a eu du mal à s'y mettre. Nous avons su rester concentrés et méfiants devant une équipe qui nous avait battus au match aller. Mentalement, ça fait du bien."

 

Grenoble - Chamonix 5-2 (1-0, 3-1, 1-1).
Mardi 2 mars à 20h00 à la patinoire Pôle Sud de Grenoble. 3500 spectateurs.
Arbitrage de Damien Bliek assisté de Guillaume Gielly et Anne-Sophie Boniface.
Pénalités : Grenoble 12' (0', 8', 4'), Chamonix 14' (4', 4', 6').
Évolution du score :
1-0 à 08'09" : Arrossamena assisté de Nilsson
2-0 à 25'05" : Nilsson assisté de Jansson
3-0 à 25'45" : Broz assisté de Nilsson
4-0 à 29'06" : Nilsson assisté de Sivic et Milovanovic
4-1 à 30'16" : Arnaud assisté de Geffroy
5-1 à 45'58" : Rouleau assisté de Tartari et Dufour (sup. num.)
5-2 à 54'47" : Höög assisté de Gras

 

Grenoble

Gardien : Eddy Ferhi.

Défenseurs : Antonin Manavian - Vincent Llorca ; Alexandre Rouleau - Jakob Milovanovic ; Jason Crossman.

Attaquants : Nicolas Arrossamena - Martin Jansson (A) - Anders Nilsson ; Jean-François Dufour - Christophe Tartari (C) - Damien Fleury ; Mitja Sivic - Ludek Broz (A) - Julien Baylacq.

Remplaçants : Anthony Koren (G), Elie Raibon. Absents : Viktor Wallin (appendicite), Sébastien Raibon (doigt cassé), Loup Benoît (épaule), Raphaël Papa (acromio-claviculaire), Maxime Moisand (déchirure musculaire), Nicolas Besch (genou). 

Chamonix

Gardien : Radovan Hurajt.

Défenseurs : Numas Besson - Marek Priechodsky ; Anders Torgersson - Damien Torfou ; Fabien Veydarier - Maxime Claret-Tournier.

Attaquants : Aram Kevorkian (A) - Richard Aimonetto (C) - Alexandre Audibert ; Jonas Höög - Laurent Gras (A) - Vincent Kara ; Thibault Geffroy - Emil Tobiasson-Harris - Matthias Arnaud.

Remplaçants : Tom Charton (G), Valerian Croz, Matthias Terrier, Dorian Duchosal. Absent : Daniel Ström (entorse du genou).