Viry-Châtillon - Asnières (Division 2, 1/8e de finale aller)

2010-03-06-Viry-AsnieresAvec cinq victoires en sept rencontres, Viry-Châtillon semble avoir trouvé la bonne carburation en cette année 2010. Sera-ce suffisant pour renverser la hiérarchie en play-offs ? L'équipe d'Asnières ne compte certes que deux succès (et deux nuls) sur le même intervalle de temps, mais elle a tout de même fini avec la meilleure attaque de la poule A, devant Tours et Lyon.

Les Jets, eux, ont l'avant-dernière attaque de leur groupe, même si elle s'est réveillée ces derniers temps. Mickaël Denis est ainsi particulièrement précis en début de match : tout d'abord pour un centre pour Giovanni Lelièvre, démarqué devant le but mais pas décisif, puis pour un tir en entrée de zone qui bat Adam Briggs côté mitaine (1-0, 03'12"). Un but précoce, qui contredit déjà les premières impressions de supériorité asniéroise dans le jeu, mais qui pourrait mettre Viry sur de bons rails.

Il n'en sera rien, car les Jets n'auront même pas l'occasion de savourer cette ouverture du score. Asnières égalise par un tir en pivot de Jayson Zilkie qui surprend Geoffroy Marcon (1-1, 04'16"). L'équipe locale cumule ensuite les erreurs sur la même action : mauvais contrôle de Jeannette en au centre de la glace, palet non ressorti de la zone défensive par Mistrik, tir de la bleue non couvert, gardien pas concentré... La coupe est pleine, Antoine Amsellem a marqué (1-2, 05'30").

2010-03-06-Viry-Asnieres2Viry retrouve des couleurs à mi-tiers. Giovanni Lelièvre dribble notamment Cuzin en un contre un à la bleue, mais sa qualité technique ne se concrétise pas ce soir en un tir suffisamment efficace. Pour la leçon de réalisme, voir du côté d'Asnières. Un palet qui ressort de la balustrade, et hop, Guillaume Pfeiffer, du revers, l'envoie dans l'angle du but. Une supériorité numérique, et hop, Amsellem lance de nouveau de la ligne bleue (1-4, 14'49"). Le gardien Geoffroy Marcon a pris l'eau et la fin de tiers ne va pas l'aider.

En partant à l'abordage, ses coéquipiers en oublient en effet le repli défensif. À 3 contre 1, le trio Vigners-Zilkie-Mellander s'amuse comme à l'école de hockey avec passe latérale puis remise en retrait pour le troisième homme. Puis, au sein d'une arrière-garde passive, Émilien Rouyer peut prendre son propre rebond et marquer en pivot (1-6, 19'09").

Marcon est logiquement remplacé par Nicolas Cargou à la pause. Le gardien bordelais ne s'inclinera qu'une seule fois en quarante minutes, en infériorité numérique : passe transversale de Vigners pour le tir rasant à mi-distance de Johan Mellander (1-7, 31'04"). Cela fait alors deux buts encaissés en deux pénalités par Viry, qui fera meilleure figure sur ses deux autres infériorités du match.

2010-03-06-Viry-Asnieres3Les Jets poursuivent leurs efforts et parviennent à pousser leur adversaire à la faute. Pendant une pénalité différée, Stanislav Mistrik dans le slot trouve Zdenko Sarnovsky dans le slot qui se met sur son bon côté et marque. Mieux même, la deuxième période est remportée par Viry grâce à un but inattendu. Après un cinglage de Tourte et un palet envoyé hors de la glace par Cuzin, l'équipe locale sort son gardien pour jouer à 6 contre 3 une mise au jeu en zone offensive... à trois secondes de la pause. Le palet parvient au poteau opposé où Hugo Vinatier marque du revers, deux dixièmes de seconde avant la sirène ! (3-7, 39'59")

Viry aura une seconde phase de 5 contre 3 en début de troisième période. Jayson Zilkie donne plusieurs droites à Kerneis et prend deux minutes de plus que son adversaire, puis Gaëtan Tourte met une charge avec la crosse devant sa cage après le coup de sifflet. Mais les Jets perdent trop de temps à contrôler, et n'ont pas assez de spontanéité dans leurs tirs ni dans leurs passes. Cette double supériorité numérique est un avant-goût de toute la dernière période : les Virois passent l'essentiel du temps en zone offensive, mais n'osent pas tirer en première intention.

Le suspense de cette rencontre aller-retour a disparu en seulement un tiers-temps sur six. Le gardien Geoffroy Marcon a mal choisi son "jour sans", mais cela n'a fait qu'anticiper un dénouement assez prévisible. Asnières joue un cran au-dessus et devrait logiquement accéder aux quarts de finale.

(photos de Philippe Rivier)

Commentaires d'après-match

Dimitri Fokine (entraîneur d'Asnières) : "Le premier tiers-temps était facile, le deuxième plus équilibré, et au troisième nous avons souffert quand le match est devenu plus tendu et physique. J'ai été étonné que Viry ait été un peu timide au début, mais j'avais averti les joueurs que ça n'allait pas continuer. Quand on mène sur un score assez large, c'est difficile mentalement de tenir le coup. L'équipe se laisse aller. Plus que la victoire, je cherche un jeu basé sur notre système."

 

2010-03-06-Viry-Asnieres4Viry-Châtillon - Asnières 3-7 (1-6, 2-1, 0-0)
Samedi 6 mars 2010 à 21h00 à la patinoire des Lacs. 250 spectateurs.
Arbitrage de Stéphane Phélippe et Pascal Telliez.
Pénalités : Viry 32' (2', 4', 6'+10'+10'), Asnières 24' (2', 6', 6'+10').
Tirs : Viry 40 (15, 12, 13), Asnières 40 (22, 13, 5).
Évolution du score :
1-0 à 03'11" : Denis assisté de Lelièvre
1-1 à 04'16" : Zilkie assisté de Vigners et Mellander
1-2 à 05'30" : Amsellem assisté de Bonello
1-3 à 12'41" : Pfeiffer assisté de S. Guillon et Fornero
1-4 à 14'49" : Amsellem assisté de Lhomme et Vigners (sup. num.)
1-5 à 17'37" : Mellander assisté de Vigners et Zilkie
1-6 à 19'09" : E. Rouyer assisté de Lhomme et Bonello
1-7 à 31'04" : Mellander assisté de Vigners et Bonello (sup. num.)
2-7 à 36'00" : Sarnovsky assisté de Mistrik
3-7 à 39'58" : Vinatier assisté de Denis et Kerneis (double sup. num.)


Viry-Châtillon

Gardien : Geoffroy Marcon puis à 20'00" Nicolas Cargou [sorti de 39'57" à 39'59"].

Défenseurs : Yvan Kerneis (C) - Guillaume Jeannette (A) ; Stanislav Mistrik - Pierre-Jean Karimbocus ; Bertrand Danton.

Attaquants : Giovanni Lelièvre - Mickaël Denis (A) - Zdenko Sarnovsky ; Alexis Gautron – Antoine Cohen - Felix Chougui ; Robin Chrétien - Hugo Vinatier - Éric Blossier ; Loïc Lemoine [une présence, puis mix des lignes 2, 3, 4] - Killian Dufaut - Benjamin Aubry.

Remplaçants : Sébastien Moraitis, Romain Costes, Julien Blaugy. Absent : Virgil Ponticelli (poignet).

Asnières

Gardien : Adam Briggs.

Défenseurs : Gaëtan Tourte – Andrew Bonello ; Arthur Cuzin – Louis Orlowski ; William Guillon.

Attaquants : Roland Vigners – Jayson Zilkie (A) – Johan Mellander ; Thomas Lhomme - Émilien Rouyer – Antoine Amsellem (C) ; Sébastien Guillot – Guillaume Pfeiffer (A) – Jean-Christian Fornero.

Remplaçants : Mickaël Morgant (G), Bruno Rivero, Ian Felbom.