Wasquehal - Lyon (Division 2, 1/8e de finale aller)

deshaiesnicolas-2Duel de Lions

Pour leur deuxième participation en playoffs, les Lions de Wasquehal espèrent connaître un parcours moins bref que celui coupé net par le Hogly en 2009. Mais l'adversaire est une fois de plus un cador de la division, en l'occurrence les autres Lions, aux griffes tout aussi impressionnantes.

Dans ce contexte, le retour de l'expérimenté Alexis Thomas pourrait donner une allure nouvelle à une défense nordiste peu épargnée par les aléas au cours de la première phase. Buteur lors de l'étonnant nul ramené d’Évry, l'ancien Dunkerquois doit toutefois déclarer forfait quelques heures avant le coup d'envoi, qui ouvre le bal à plusieurs mouvements rhodaniens. Fabien Chardon doit ainsi faire usage de sa mitaine pour se défaire de la menace présentée par Baptiste Frioux, isolé dans l'enclave, et de la jambière face à Xavier Simoni.

Ses attaquants tardent à trouver de bonnes positions de lancer, obligés d'attendre la fin de la cinquième minute pour employer Daniel Svedin, par Bardet. Les autres Scandinaves se mettant à leur tour en évidence pour confisquer le disque, la première faute nordiste ne tarde pas... ni le premier filet, inscrit en hauteur, depuis la ligne bleue, par Martin Croguennec après dix secondes de supériorité (0-1 à 05'28").

Dans la même situation lors de la minute suivante, les locaux tardent à lancer vers la cage, jusqu'à un boulet de canon de Nilly, suivi d'autres salves. Les Lyonnais parviennent à se tirer sans encombres de cette première situation chaude. Ils doublent même la mise par Frioux, servi de près par un offensif Damien Croux (0-2 à 10'28").

Comme souvent en pareille situation, les Lions de Wasquehal repartent de l'avant sans sourciller, et multiplient les situations dangereuses, notamment par Miroslav Hantak. Le Slovaque parvient à faire vaciller l'arrière-garde, provoquer un nouveau tir en force de Nilly et servir Axel Canaguier, que seul Daniel Svedin parvient à stopper. En double supériorité sur la fin de période, du fait entre autres de la deuxième faute de Nicolas Deshaies,  Hantak déborde encore ses adversaires, évite le portier mais ne peut redresser la course de la rondelle vers une cage qu'il avait réussi à s'ouvrir.

C'est sur une nouvelle faute lyonnaise que s'initie le deuxième tiers. Le scénario ne change pas, car le numéro 21 est toujours à la manoeuvre, pour servir Canaguier sur la gauche, mais Svedin s'interpose encore. La vigilance des visiteurs fait le reste, colmatant les brèches ouvertes par la pénalité suivante, sifflée contre Charles Vouligny. Le travail de harcèlement des Olsson, relayés par le néo capitaine Geoffrey Paillet, épargnent encore leur gardien.

hamoudi_nicolasSuite à une obstruction de Kodyjasz, Julien Thiery allume une nouvelle mèche, vite éteinte par une ruée lyonnaise sur Axel Canaguier, à l'affût du rebond. La riposte de Xavier Simoni, parti seul sur la droite ajuster Chardon  à ras glace, a de quoi assommer ses hôtes (0-3 à 31'01"). Au contraire, Frédéric Nilly redouble d'efforts pour montrer la voie de la droite du but, la reprise de Moreau étant sauvée in extremis. Puis Edmond Chan, échappé à gauche, tente d'imiter Simoni, mais ne trouve que le gant de son ultime défenseur, après avoir, comme Nicolas Deshaies au premier tiers, regagné le banc temporairement suite à un choc.

L'élan wasquehalien est coupé net par une série de quatre fautes successives dans les six dernières minutes de la période. Déjà mis à mal par une percée d'Alexander Olsson, contrée par la jambière de Chardon, et un jeu à trois repoussé par le casque de ce dernier, les locaux baissent la tête sur un tir contré du Suédois, repris du revers par Baptiste Frioux, dos au but (0-4 à 37'27").

Svedin assure l'essentiel

A l'abord de ce qui pourrait s'avérer être la dernière période disputée cette saison sur la glace de la patinoire Serge Charles, Wasquehal repart de l'avant sous la houlette de Miroslav Hantak, qui s'y reprend à deux fois pour défier un Daniel Svedin impeccable. Le Slovaque doit encore se demander comment son vis-à-vis a pu sortir sa reprise, sur l'action suivante, conduite par ses partenaires Nilly et Canaguier...

C'est finalement Lionel Wiotte, d'un tir en force (1-4 à 52'58"), qui redonne l'espoir à un public désireux de répondre en choeur aux encouragements du seul mais très énergique supporter venu de la capitale des Gaules. Plus rien ne sera toutefois marqué. En position similaire en toute fin de rencontre, l'ancien Gothique trouvera une mitaine très sûre, et ses partenaires une forêt de patins sur la trajectoire des ultimes essais nordistes.

Repliés dans leur zone, les Lyonnais préservent donc une certaine marge de sécurité à l'abord du match retour. Leur supporter numéro un aura toute la semaine pour soigner sa voix...

wasquehal-lyon2010-03-06Commentaires d'après-match
Pascal Margerit (entraîneur de Lyon) : "Une bonne entame était indispensable, tout en restant solides défensivement. Wasquehal marque pas mal de buts donc il ne fallait pas trop ouvrir le match. Chaque but compte, donc la rigueur défensive a primé. Je regrette qu'offensivement nous ayons été peu efficaces au regard des occasions. Rien n'est acquis à l'heure actuelle. On a une meilleure équipe, plus d'effectif, trois bonnes lignes et une position archi favorable, mais les gars ne sont pas satisfaits et moi non plus. C'est le service minimum. A domicile, il conviendra d'éviter de jouer la peur au ventre car l'équipe est capable de faire mieux."

Frédéric Nilly (entraîneur-joueur de Wasquehal) : "Alexis Thomas était attendu, mais il s'est peut-être déplacé une vertèbre, on espère son retour pour la semaine prochaine. Nous n'avons pas été rongés par la crainte après l'ouverture du score et avons réussi à rester dans le match, puis à dominer. Mais nos lancers n'ont pas toujours été opportuns, ont souvent été contrés et Svedin a été très bon. Il y a la place, il faudra aller là-bas pour gagner Les regrets ne concernent pas la manière mais le retard de trois buts. Je suis content de la troisième période, peut-être la meilleure de la saison, durant laquelle l'équipe a fait preuve de combativité, ce qui peut nous sauver."

Wasquehal - Lyon 1-4 (0-2, 0-2, 1-0)
Samedi 6 mars 2010 à 18h30 à la patinoire olympique de Wasquehal.
Arbitrage de Nicolas Lobry et Christophe Picard.
Pénalités : Wasquehal 10' (2', 8', 0'), Lyon 18' (8', 6', 4').
Tirs : Wasquehal 44 (16, 16, 12), Lyon 33 (12, 14, 7).
Évolution du score :
0-1 à 05'28" : Croguennec assisté de Wikström et Désérable (sup. num.)
0-2 à 10'28" : Frioux assisté de Croux et R. Olsson
0-3 à 31'01" : Simoni (inf. num.)
0-4 à 37'27" : Frioux assisté de A. Olsson et Simoni (sup. num.)
1-4 à 52'58" : Wiotte assisté de Bardet et Chan (sup. num.)

Wasquehal
Gardien : Fabien Chardon.
Défenseurs : Julien Thiery - Nicolas Hamoudi ; Hugo Picard - Maxence Wagret.
Attaquants : Edmond Chan (A) - Lionel Wiotte - Mickaël Bardet (A) ; Axel Canaguier - Frédéric Nilly - Miroslav Hantak ; Valentin Vienne - Thomas Fauchart - Roman Moreau (C).
Remplaçant : François Durand (G). Absents : Alexis Thomas (blessé), Fabien Tanguy (genou).

Lyon
Gardien : Daniel Svedin.
Défenseurs : Charles Vouligny - Nicolas Deshaies ; Xavier Simoni - Damien Croux (A) ; Joseph Cappellano - Martin Croguennec (A).
Attaquants : Geoffrey Paillet (C) - Mathieu Combe - Anthony Kodyjasz ; Alexander Olsson - Robert Olsson - Baptiste Frioux ; François-Henri Désérable (puis Paulin Jouanin à 40'00") - Kim Wikström  - Arnaud Magallon.
Remplaçants : Quentin Wargnier (G), Adryan Serrano.