Équipe-type de Ligue Magnus de février/mars

koenig_trevor_090926_167La dernière équipe-type de la saison régulière, établies à partir des performances lors du mois de février et des deux journées de début mars, entérinent la prise de pouvoir de Rouen, sur la Ligue Magnus, avec une série de sept victoires consécutives pour s'emparer de la première place.

Trevor Koenig a été essentiel dans cette conquête de la pole position en se montrant décisif dans les duels au sommet contre Grenoble et à Angers. Le gardien canadien n'avait initialement été recruté que pour pallier la blessure de Fabrice Lhenry, mais il a conservé la main sur sa place de titulaire grâce à des prestations plus convaincantes. Il a l'appui de sa défense emmenée par Daniel Babka, de plus en plus sérieux et appliqué.

Quant à l'attaque rouennaise, il n'y a plus besoin de la présenter. Après ses soucis d'adducteurs à mi-saison, Julien Desrosiers en est redevenu un maillon fort et marque de nouveau à profusion avec le sens du but qu'on lui connaît.

Même s'ils ont échoué à revenir dans le top-4 notamment parce qu'ils sont diminués en défense, les Grenoblois savent qu'ils peuvent compter sur des cadres en bonne forme. Redevenu une force à la ligne bleue après son passage en attaque, Alexandre Rouleau est très utile en powerplay avec son tir. Fort, costaud et précis, il retrouve logiquement une équipe-type qu'il a toujours fréquenté une fois à chaque saison régulière. Reste à savoir si, comme l'an passé, il se montrera dominant en play-offs...

En attendant, le "MVP" de Grenoble se nomme cette saison Damien Fleury, clairement au-dessus du lot certains soirs sur la glace : gros patinage, beaucoup de tirs au but et une bonne efficacité. Il s'est imposé de fait comme le meilleur joueur français du championnat, et on attend un jour de le voir transposer ses qualités en équipe de France, dont il s'est éloigné ces temps-ci pour rester auprès de sa femme enceinte.

Par rapport aux deux premiers, Angers a connu un creux. Mais dans ces moments difficiles, un joueur se distingue par sa combativité maintenue, dans les coins comme dans le replacement défensif. Il s'agit de Thiery Poudrier, qui met maintenant ses occasions au fond. L'ex-Caennais réussit une très bonne fin de saison après une adaptation à la Ligue Magnus sans doute plus longue que prévu.

L'équipe-type de février/mars 2010 : Trevor Koenig (Rouen) ; Alexandre Rouleau (Grenoble) - Daniel Babka (Rouen) ; Julien Desrosiers (Rouen) - Thiery Poudrier (Angers) - Damien Fleury (Grenoble).