Ligue Magnus : Dijon prolonge le plaisir

Pas de vacances pour Dijon. Hier soir, les Ducs ont dominé Chamonix (2-1). Et ont décroché le droit de jouer un match de plus. Les Bourguignons ont ouvert le score dans le premier tiers par Aymeric Gillet, avant de doubler la mise en début de troisième période via Anton Lezo. Laurent Gras a sauvé l'honneur en fin de partie pour Chamonix. Tout se petit monde se retrouve ce soir (coup d'envoi 20 h 30 à Trimolet) pour le match décisif.

Grenoble, Strasbourg et Morzine joueront bien les quarts de finale. Les Brûleurs de Loups ont vite tué tout suspense à Pôle Sud. Deux buts en moins de 5 minutes, et Épinal n'avait plus qu'à limiter la casse. Ce que les Spinaliens ont fait, malgré l'expulsion de Jan Plch. Au final, Grenoble s'impose 4-1 avec un dernier but en cage vide. Ils affronteront Amiens au prochain tour.

Une ouverture du score par Michael Gilchrist 39 secondes après le coup d'envoi. Six buts dans le premier tiers, dont quatre pour Strasbourg. L'Iceberg a apprécié le spectacle, même si les débats ont ensuite baissé de ton. Cet retard de deux longueurs pris dès le début de match, Villard-de-Lans n'a jamais réussi à l'effacer. L'Étoile Noire est restée maître de sa glace (5-3). Les Strasbourgeois doivent maintenant défier Briançon.

Gap a failli créer la sensation à Morzine. Le promu a réussi à prendre deux buts d'avance dans le premier tiers, après des réalisations de Jonathan Piras et Jiri Rambousek. Mais les Pingouins sont consciencieusement revenus. Deux réalisations d'Antti Koponen les ont remis dans la partie. Derrière, Morzine a corsé la note pour remporter le match (5-3, dernier but en cage vide) et la série. Leur quart de finale, les Haut-Savoyards le joueront contre Angers.

Enfin, en poule de maintien, Neuilly-sur-Marne a marqué le premier point. Les Bisons, avec Stan Petrik dans les buts, n'ont pas réussi à se débarrasser du Mont-Blanc dans le temps réglementaire. En fait, c'est plutôt l'Avalanche qui a manqué l'occasion de s'imposer à l'extérieur. Les Haut-Savoyards menaient d'un but avant l'égalisation à 2-2 de Seth Leonard, en supériorité numérique, à huit minutes de la sirène. Neuilly-sur-Marne s'impose aux tirs au but.