Neuilly-sur-Marne - Mont-Blanc (Ligue Magnus, barrage de maintien, match 1)

Ce barrage de relégation est la réédition de celui de l'an dernier, mais l'avantage de la glace est cette fois à l'avantage de Neuilly-sur-Marne. Le club francilien a perdu ses deux gardiens depuis le début de l'année. Marco Emond est d'abord rentré en Amérique, puis Roman Svaty s'est blessé aux adducteurs. Avant-hier, les Bisons ont donc réagi en engageant Stanislav Petrik, relégué sur le banc à Épinal, comme joker médical.

L'arrivée de Petrik est évidemment rassurante pour Neuilly. Il est vite au travail. Son moment de vérité arrive après 14 minutes de jeu bloquées : une obstruction de Wathier succède à un surnombre. Le Mont-Blanc joue ainsi 1'06" en double supériorité numérique. Petrik bénéficie alors du bon ménage fait par la défense dans son slot et capte le seul lancer cadré de Saliji, qu'il a vu partir. À 4 contre 5, le gardien slovaque réussit deux bons arrêts en repoussant notamment la tentative de Francis Ballet. Il est bien le héros attendu : le HCNM93 lui doit ce score vierge à la pause.
 
Neuilly passe enfin à l'offensive en début de deuxième période, et Henri-Corentin Buysse prend la première pénalité des visiteurs pour avoir fait trébucher un attaquant. Sur cette infériorité qu'il a lui-même concédée, le gardien international s'incline à ras glace sur un lancer axial de Nicolas Pousset (1-0). Ce but débloque le match car les visiteurs vont au pressing et poussent leurs adversaires à commettre des erreurs. Petrik s'interpose devant Subit, puis devant Rajcak bien lancé par Ballet.

Après la mi-match, les Bisons reprennent le dessus. Snider dévie un lancer de Wathier, sans tromper la vigilance de Buysse, puis le Mont-Blanc enchaîne trois pénalités et passe plus de cinq minutes en infériorité numérique. Wathier cherche un bon décalage pour Dugas, mais Buysse fait front, comme sur les lancers successifs de la ligne bleue. Même si les Nocéens n'ont pas converti cette période forte, ils ont au moins préservé leur avantage jusqu'à la pause.

Le Mont-Blanc remet la pression au retrour sur la glace et s'installe longtemps en zone offensive. Une pénalité de banc mineur appelée contre une contestation du coach Jérôme Pourtanel permet aux visiteurs d'égaliser par Robin Gaborit, qui a la cage ouverte car deux Nocéens se sont gênés. Neuilly n'arrive plus à sortir la tête hors de l'eau et Tanesie est sanctionné à son tour. Quatorze secondes plus tard, Sébastien Subit propulse un rebond dans le haut du filet (1-2). Saliji manque par deux fois le but du KO.

Mais ce sont de nouveau les pénalités qui brisent l'élan du Mont-Blanc en plein temps fort. L'arbitre M. Bergamelli - qui a sifflé "contre le sens du jeu" ce soir selon Jérôme Pourtanel - signale un coup de genou d'Alexandre Gagnon, puis une obstruction d'Ales Cerny sept secondes avant la fin de la première prison. Shawn Snider gagne l'engagement pour Seth Leonard qui marque juste au moment où Gagnon revient sur la glace (2-2). On reprend donc à cinq contre cinq et le Mont-Blanc repart aussitôt à l'attaque. Stan Petrik est surpris derrière la cage par le pressing de deux adversaires, et il faut qu'un défenseur se couche devant le but face au tir d'Orset.

Les deux équipes jouent avec la peur au ventre et ferment le jeu. La prolongation à quatre contre quatre ouvre un peu des espaces, pour des tentatives de Croz par deux fois ou encore de Birolini. On s'achemine néanmoins vers les tirs au but.

Garip Saliji réussit à feinter le gardien mais tire sur la transversale. Shawn Snider choisit le lancer et marque. Neuilly est devant. Petrik n'a plus qu'à stopper les deux dernières tentatives d'Adamovics et Rajcak pour être adapté par ses nouveaux supporters. La première manche est pour les Bisons, mais cette série promet d'être longue et difficile pour eux. Nerveux et hésitants, ils n'ont pas vraiment convaincu ce soir.

Commentaires d'après-match

Jérôme Pourtanel (entraîneur de Neuilly-sur-Marne) : "Depuis la blessure de Roman Svaty, Eddy Persico a fait du bon boulot, notamment contre Dijon, mais on ne pouvait continuer à jouer à la loterie. J'ai un temps caressé l'idée de rechausser les patins, mais mon président ne voulait pas. Il nous fallait un gardien. Du fait du changement des règlements de l'IIHF [NDLR : transferts internationaux gelés au 31 janvier], il fallait qu'il ait sa licence en France. C'était donc soit un second gardien qui ne jouait pas, soit un gardien parti en cours de saison dans une ligue privée. L'ancien gardien de Mont-Blanc [Alexandre Vincent] était dans ce cas, mais je ne pense pas que le Mont-Blanc nolus aurait passé sa licence pour le faire jouer contre eux ! J'ai appelé Raphaël Marciano pour savoir s'il pouvait libérer Petrik. Comme nos présidents s'entendent bien, on a vite conclu ce transfert qui arrangeait tout le monde. Petrik nous fait beaucoup de bien. Il avait vraiment envie de rejouer. On a fait le bon choix, même si le choix était de fait limité."

 

Neuilly-sur-Marne - Saint-Gervais/Megève 2-2 (0-0, 1-0, 1-2, 0-0) / 1-0 aux tirs au but
Vendredi 12 mars 2010 à 18h30 à la patinoire de Neuilly-sur-Marne. 463 spectateurs.
Arbitrage de Jimmy Bergamelli assisté de Yann Furet et Jérémy Rauline.
Pénalités : Neuilly 14' (6', 2', 6', 0') ; Mont-Blanc 16' (0', 10', 6', 0').
Évolution du score :
1-0 à 23'53" : Pousset assisté de Steiner et Leonard (sup. num.)
1-1 à 44'45" : Gaborit assisté de Saliji et Orset (sup. num.)
1-2 à 48'52" : Subit assisté de T. Nicoud (sup. num.)
2-2 à 52'57" : Leonard assisté de Pousset et Snider (sup. num.)
Tirs au but
Mont-Blanc : Saliji (arrêté), Adamovics (arrêté), Rajcak (arrêté).
Neuilly : Snider (réussi), Hordelalay (arrêté).


Neuilly-sur-Marne

Gardien : Stanislav Petrik.

Défenseurs : Nicolas Pousset - Luc Tanésie ; Alexis Birolini (A) - Michael Steiner ; Sébastien Dermigny (A) - Mathieu Wathier.

Attaquants : Seth Leonard - Shawn Snider (C) - Romain Gentilleau ; Kévin Dugas - Pierre-Charles Hordelalay - Jérôme Veret ; Gaël Guilhem - Miroslav Kecka - Casey Bartzen.

Remplaçants : Eddy Persico (G), Hugo Delecour. Absents : Roman Svaty (déchirure aux adducteurs), Clément Rey (acromio), Benjamin Galmiche (dissension des muscles cervicaux), Jérôme Wagner (contusion au poumon), Jimmy Persico (poignet).

Saint-Gervais/Megève

Gardien : Henri-Corentin Buysse.

Défenseurs : Sébastien Borini - Edgars Adamovics ; Ales Cerny - Arthur Cocar ; Alexandre Gagnon - Francis Ballet (A).

Attaquants : Jordan Revel - Étienne Croz - Sébastien Subit (A) ; Andrej Rajcak - Romain Orset - Robin Gaborit ; Garip Saliji - Thierry Nicoud (C) - Josselin Besson ; Sylvain Nicoud, Patxi Biscard.

Remplaçants : Luc Saccomano (G), Antoine Vigier, Quentin Jacquier. Absent : Julien Payraud (adducteurs).