Dinamo Riga - SKA Saint-Pétersbourg (KHL, 1/4 de finale de conférence ouest, match 4)

La Lettonie annexe la KHL

2010-03-14-OzolinsOn avait laissé la Lettonie sur des Jeux Olympiques sans relief où ils n'ont toujours pas obtenu la moindre victoire. Mais la majorité de ses joueurs ne sont pas restés sur cet échec : ils sont rentrés dans leur club du Dinamo Riga, en quête d'un autre défi. Ils ont enchaîné cinq rencontres à l'extérieur et y ont obtenu quatre victoires : deux pour assurer la qualification en play-offs (avant une défaite sans consésquence à la dernière journée chez la meilleure équipe du pays Ufa), puis deux au premier tour de ces play-offs.

Deux victoires obtenues chez le leader de la conférence ouest de KHL, le SKA Saint-Pétersbourg, qui a pourtant un budget trois fois supérieur au club balte ! Héros de ces deux succès, Edgars Masalskis, à la fois exceptionnel et chanceux : comme souvent dans ses bons jours, le gardien international letton a alterné arrêts grandioses et petites erreurs non exploitées par ses adversaires.

Hier, Riga attendait donc ses héros, enfin de retour au pays après cinq semaines d'absence. Les dix mille spectateurs ont un peu déchanté. Non seulement le SKA a gagné la troisième manche, mais en plus les Baltes ont perdu deux des leurs : Masalskis s'est blessé à la cheville peu avant la mi-match, puis Girts Ankipans, le meilleur buteur letton aux JO, a pris un palet dans la main en troisième période. Or, on sait que le Dinamo n'a pas des réserves énormes, tout comme l'équipe nationale. Il joue d'ailleurs ce match avec seulement onze attaquants, Marcel Hossa ayant droit à des doubles présences.

Son gardien étant annoncé absent pour trois semaines, le Dinamo Riga a-t-il donc rappelé... Arturs Irbe ?! Non, ce n'est pas lui. Mais on pourrait s'y tromper ! La doublure est en fait Martin Prusek, le Tchèque qui porte un casque de gardien à l'ancienne, comme son compatriote Hasek ou comme Irbe.

2010-03-14-Riga-SKALes joueurs en grenat savent que retourner à Saint-Pétersbourg leur serait sans doute fatal. C'est ce soir qu'ils doivent profiter de leur public pour en finir avec la série. Ils partent fort en première période et marquent sur deux actions installées en zone offensive. Le vétéran Sandis Ozolins lance de la bleue dans le trafic, et Janis Sprukts s'impose dans le slot pour pousser le palet au fond. Deux minutes plus tard, Aleksandrs Nizivijs s'appuie sur Robert Petrovicky derrière la cage, le palet ressort vers Kristaps Sotnieks à la bleue et Nizivijs prend le rebond en angle fermé (2-0).

Comment expliquer que le SKA Saint-Pétersbourg soit aussi mal en point ? Avec 17 engagements gagnés à 4 (!) dans cette première période, il n'a pourtant pas manqué de palets. Il ne manque pas non plus de talents, à l'instar d'un Korolyuk toujours capable de dribbler dans un petit périmètre. Même les joueurs les plus anonymes de l'effectif se signalent : le défenseur Sergei Peretyagin patine bien et se sent d'inspiration offensive. Sur une récupération en zone neutre, il part en 2 contre 1 et feinte le lancer pour mieux servir une passe transversale parfaite... et non concrétisée. Les Péterbourgeois manquent de finition.

C'est toujours le cas en deuxième période, quand un pressing défensif efficace piège le vétéran Sergei Zubov, contré à la ligne bleue. L'accélération de Lauris Darzins et Martin Kariya est fulgurante, et personne ne les rattrapera. Darzins file le long de la bande et centre pour Kariya qui remporte son duel face au gardien avec une belle feinte conclue du revers (3-0). Le SKA réduit tout de même le score trente secondes plus tard. Petr Cajanek gagne une mise au jeu en zone offensive face à Petrovicky, et le palet parvient dans l'enclave à Aleksei Yashin qui marque du revers à mi-hauteur (3-1).

2010-03-14-DarzinsL'écart reste donc identique, et il ne reste plus que vingt minutes. Le SKA réduit sa rotation à trois lignes, sacrifiant le trio de Saprykin, le champion du monde qui aura décidément vécu une saison noire de bout en bout. Yuri Trubachev, sorti de la quatrième ligne grâce à une bonne fin de saison, marque le but de l'espoir : il sort du banc, reçoit une passe de Cajanek à son entrée en zone et envoie un missile en lucarne (3-2).

Il reste moins de neuf minutes et la pression des visiteurs est intense. Le moindre dégagement est fêté par des acclamations par le public balte. Le temps tourne en faveur de ses protégés. À trente secondes de la fin, Martins Karsums dégage en pivot dès qu'il a le palet à sa portée, et après avoir frappé la bande latérale, la rondelle file dans la cage vide... Un coup de billard qui propulse le Dinamo Riga en demi-finale de conférence !

Les internationaux lettons y retrouveront Oleg Znarok, leur entraîneur en équipe nationale, à la tête de l'équipe nationale ! Un "derby" qui promet de passionner la Lettonie, soudain devenue le centre de l'attention dans cette conférence ouest.

Mais où sont donc passés les favoris ? L'Atlant Mytishchi s'est encore raté en play-offs, éliminé par le Lokomotiv Yaroslavl sur un but d'Aleksei Mikhnov après 29 minutes de prolongation. Et surtout, le Spartak, victorieux trois fois du Dynamo dans le derby moscovite en saison régulière, a aussi gagné trois fois sur quatre pour remporter la série. Le Dynamo Moscou et le SKA Saint-Pétersbourg, les deux grandes puissances de l'ouest, partagent donc leur désarroi, pendant que la Lettonie se prépare à un alléchant duel "sélectionneur contre joueurs".

2010-03-14-SmithBarryCommentaires d'après-match

Barry Smith (entraîneur du SKA) : "Félicitations à Riga, aux entraîneurs, joueurs et supporters, et à tous ceux qui sont connectés à cette équipe du Dinamo. La série la plus difficile en play-offs, c'est la première, surtout au meilleur des cinq manches. Ils ont fait une bonne première période et ont pris deux buts d'avance. Nous avons repris le contrôle du match au troisième tiers, mais nous n'avons pas su convertir nos occasions. Cela reste une des plus grandes saisons que j'ai connues. J'aime cette équipe et ces joueurs. Mais nous nous sommes battus nous-mêmes : erreurs et pénalités. Je souhaite à Riga d'aller loin en play-offs. Ils sont la meilleure équipe depuis la trêve."

Julius Šupler (entraîneur du Dinamo Riga) : "Merci au coach adverse pour ces bonnes paroles. Je sais comment il se sent, et trouver les mots est deux fois plus difficile dans ces moments. La troisième période n'était pas du hockey, c'était de la tactique, et je suis content qu'on soit passé. Merci à l'équipe d'avoir résisté à l'absence de certains joueurs. Je ne sais pas pour quelle raison nous avons amélioré nos performances lors de ces play-offs, mais cela me réjouit sans aucun doute."

 

Dinamo Riga - SKA Saint-Pétersbourg 4-2 (2-0, 1-1, 1-1)
Dimanche 14 mars 2010 à 18h00 à l'Arena Riga. 10210 spectateurs.
Arbitrage de Rafael Kadyrov (Ufa) et Sergei Kulakov (Tver) assistés de Viktor Birin (Moscou) et Aleksei Medvedev (Moscou).
Pénalités : Riga 6' (4', 2', 0'), Saint-Pétersbourg 10' (4', 6', 0').
Tirs : Riga 32 (15, 13, 4), Saint-Pétersbourg 36 (9, 14, 13).
Engagements : Riga 26 (4, 14, 8), Saint-Pétersbourg 48 (17, 14, 17).
Évolution du score
1-0 à 11'26" : Sprukts assisté d'Ozolins et Hossa
2-0 à 13'55" : Nizivijs assisté de Sotnieks
3-0 à 33'57" : Kariya assisté de Darzins
3-1 à 34'26" : Yashin assisté de Cajanek et Sushinsky
3-2 à 51'26" : Trubachev assisté de Cajanek
4-2 à 59'30" : Karsums assisté d'Ozolins (cage vide)


Dinamo Riga

Gardien : Martin Prusek (TCH).

Défenseurs : Olegs Sorokins - Sandis Ozolins ; Jekabs Relihs - Guntis Galvins ; Krisjanis Redlihs - Kristaps Sotnieks.

Attaquants : Marcel Hossa (SVK) - Robert Petrovicky (SVK) - Aleksandrs Nizivijs ; Martins Karsums - Janis Sprukts - Martins Cipulis ; Lauris Darzins - Martin Kariya (CAN) - Mikelis Redlihs ; [Hossa] - Mike Iggulden (CAN) - Gints Meija.

Remplaçants : Ervins Mustukovs (G), Oskars Cibulskis. Absents : Edgars Masalskis (cheville), Girts Ankipans (doigt cassé), Rodrigo Lavins (problème musculaire à la jambe).

SKA Saint-Pétersbourg

Gardien : Robert Esche (USA) [sorti de 58'31" à 59'30" et de 59'36" à 60'00"].

Défenseurs : Raymond Giroux (CAN) - Sergei Zubov ; Joel Kwiatkowski (CAN) - Andrei Zyuzin ; Sergei Gusev - Sergei Peretyagin.

Attaquants : Aleksei Yashin - Petr Cajanek (TCH) - Maksim Sushinsky ; Maksim Rybin - Konstantin Gorovikov - Yuri Trubachev ; Anton But - Sergei Brylin - Aleksandr Korolyuk ; Igor Misko - Nils Ekman (SUE) - Oleg Saprykin.

Remplaçant : Maksim Sokolov (G).