Tours - Meudon (Division 2, 1/8e de finale aller)

Après la victoire tourangelle 10-5 sur la glace de Meudon, le match retour ne présente guère de suspense.

Les Diables s'installent d'entrée dans la zone adverse et, suite à une longue présence, ouvrent le score. La remise ligne de fond vers Vladimir Sabol décale le défenseur, qui s'avance et trouve la déviation de Philippe Ringuette (1-0 à 00'51"). La réaction ne se fait pas attendre : Pavol Frano trouve la mitaine de Thomas Sychterz sur une belle remise dans l'enclave. Malheureusement, la défense est punie sur l'action suivante, dans la confusion. Ringuette fait mouche, en lançant de derrière le but pour obtenir un rebond favorable sur un patin adverse (2-0 à 03'33"). Il y a des boulevards à l'arrière : les attaquants tourangeaux slaloment dans du beurre, repiquent vers le but et le pauvre Francis Larivée est complètement abandonné. Lukas Krejci finit ainsi le travail au second poteau pour le 3-0 (3-0 à 04'33").

ringuettephilippeOn se dit que la soirée sera longue pour les Franciliens, mais ils ripostent par Frano, sur la même action que précédemment : tout seul au cercle droit, il trouve Sychterz, pas assez rapide sur son déplacement latéral (3-1 à 05'46"). Krejci prend deux minutes peu après, pour une obstruction dans la neutre, et Sabol l'imite : 5 contre 3, mais Sychterz n'a qu'un seul arrêt à faire. La sanction est immédiate : profitant d'un changement de ligne un peu lent, Novotny reçoit une passe longue de Stepan et réalise un festival technique. Son slalom profite à Devon Smith, qui fusille le gardien pour le 4-1 (4-1 à 10'12"). Meudon souffre en défense et Nicolas François prend 2 minutes. Cela ne donne rien.

Tours joue en roue libre, et même trop facile : une passe dans l'axe offre un 3 contre 2 à Meudon, et Florian Nesa termine le travail après un jeu de passe de droite à gauche avec Frano et Belanger (4-2 à 14'34"). Meudon ne ferme pas le jeu et tente de revenir... et s'expose. Tours démarre en contre à 3 contre 1 et la série de passe ouvre la porte pour le 5-2 signé Novotny (5-2 à 18'17"). Dans la dernière minute, un but des Diables est refusé : l'arbitre a sans doute sifflé trop tôt, Francis Larivée n'ayant pas gelé le palet. Toutefois, une pénalité contre Thomas Ruffin sur cette action permet de rétablir rapidement le score : le 6e but se présente sous la forme d'un lancer puissant mi hauteur de Brandon Smith (6-2 à 19'20").

L'avance considérable sur l'ensemble des deux matchs provoque un petit rythme en début de deuxième tiers. Il faut attendre la 4e minute pour que la première action tourangelle débouche sur une pénalité adverse et le premier tir. Le jeu de puissance s'installe, avec le tout jeune Antoine Picot en pointe, mais cela ne donne rien. Meudon est puni une nouvelle fois dans la continuité et les Diables insistent. Le bon jeu de passe provoque une seconde faute et 27 secondes de 5 contre 3 surviennent. Le palet circule, pour tenter de trouver des décalages ou des écrans, sans réussite. Sur la fin de pénalité, une longue passe envoie Yoann Guilhem au but, qui ne réussit pas à finir son crochet sur Sychterz.

A la mi-match, un faire trébucher tourangeau est appelé. Le jeu de puissance de Meudon ne parvient pas à passer, avec trois mises en échec énormes, dont deux sur Guilhem, signées Wachowski. Le 1er tir de Meudon dans ce tiers ne survient ainsi qu'après 11 minutes... Les minutes défilent, sans grande occasion. Meudon reste assez fébrile derrière, perdant souvent le palet bêtement, lorsqu'il reste dans une crosse sur une passe par exemple. Le jeu en contre donne quelques résultats, avec une pénalité de Wachowski pour crosse haute. La supériorité est presque payante, puisqu'un palet est dégagé sur la ligne par un défenseur tourangeau, puis que Sychterz doit sortir un arrêt difficile devant un lancer plein axe. De retour à 5, Tours percute offensivement et le ton monte quelque peu sur une charge en retard meudonaise. Nicolas François et Philippe Ringuette doivent ainsi sortir deux minutes en fin de tiers. A la dernière seconde, une charge sur Krejci provoque un nouvel incident et les joueurs manquent de peu d'en venir aux mains... D'Ascanio, Belanger et Grasset sont punis et c'est un 4 contre 3 tourangeau pour le prochain tiers.

Reprise du jeu en supériorité, sans occasion. Le jeu continue sans coupure, et avec un petit rythme. On cherche les rares tirs de ces premières minutes, le seul lancer ligne bleue de Nicolas Barbey contraignant Sychterz à un arrêt difficile au sol. Meudon a le mérite de ne pas fermer le jeu, Tours pour sa part se contentant de gérer pour éviter les blessures. Peu après, Novotny décolle : il est repris irrégulièrement et c'est un tir de pénalité. Le Slovaque s'avance à toute vitesse et ajuste Francis Larivée (7-2 à 47'53"). Un but qui réveille tout le monde, permettant aux Diables de dérouler : passe en profondeur de Gleize, débordement à droite de Sabol, centre devant le but bien dévié par Mathieu Pasquier (8-2 à 50'10").

Une pénalité contre Judicaël Xavier ne donne rien, puis, à 52'25", Florian Nesa prend une méconduite : sur une passe en retrait d'un Tourangeau, l'arbitre appelle un hors jeu que l'attaquant conteste. Le joueur est renvoyé au vestiaire, puis Radek Stepan prend deux minutes. Mickaël Lamothe part en contre, ne trompe pas Larivée mais les esprits s'échauffent encore : Lamothe prend 2'+2' et Antoine Bernardon 2', après beaucoup de confusion et de discussions. D'Ascanio sort à son tour et Meudon prolonge l'avantage. Wachowski l'imite : 5 contre 3 pendant plus d'une minute. Cette fois, le jeu de puissance est récompensé, lorsqu'un tir de la bleue un peu flottant touche le poteau et rebondit sur la jambière de Sychterz (8-3 à 58'22"). Score final, et qualification des Diables.

Compte-rendu du site officiel de Tours

Tours - Meudon 8-3 (6-2, 0-0, 2-1).
Samedi 13 mars 2010 à 20h00 à la patinoire municipale de Tours.
Arbitrage de Ronan Tomou et Fabien Linek.
Pénalités : Tours 28' (4', 10', 14'), Meudon 52' (4', 14’, 4'+10'+20').
Évolution du score :
1-0 à 00'51" : Ringuette assisté de Sabol et Novotny
2-0 à 03'33" : Ringuette
3-0 à 04’33" : Krejci assisté de Wachowski et Lamothe
3-1 à 05‘46" : Frano assisté de Bélanger et Nesa
4-1 à 10‘12" : D. Smith assisté de Novotny et Stepan
4-2 à 14'34" : Nesa assisté de Bélanger et Frano
5-2 à 18'17" : Novotny assisté de Krejci
6-2 à 19‘20" : B. Smith assisté de Wachowski et Ringuette (sup. num.)
7-2 à 47‘53" : Novotny (tir de pénalité)
8-2 à 50'10" : Pasquier assisté de Sabol et Gleize
8-3 à 58'22" : Leroux assisté de Millet et Soustelle (sup. num.)