Angers – Morzine-Avoriaz (Ligue Magnus, ¼ de finale, match 1)

Des Ducs crescendo

2010-03-16-Angers-MorzineDevant une bonne assistance (1000 spectateurs), les play-offs pouvaient commencer pour les Ducs d'Angers. Le président Mickaël Juret l'a dit, l'objectif est d'aller en finale de cette ligue Magnus. Après les désillusions des deux coupes nationales, les Angevins n'ont pas le droit à l'erreur. À noter l'absence de Pavol Mihalik (out jusqu'à la fin de saison) et le retour du vétéran Simon Lacroix côté angevin.

Tout débute bien mal pour des Angevins très passifs. Dès l'engagement, Mathieu Jestin envoie le palet derrière la cage angevine ; Niko Toivonen centre immédiatement pour Mika Havala qui trompe facilement Peter Aubry par dessus sa botte droite (0-1, 0'10"). Début de match en fanfare pour les Morzinois. Mais progressivement les Ducs vont rentrer dans leur match et les nombreux tirs de la bleue de Lauri Lahesalu (6'), Marko Kiprusoff (8') et Kévin Igier (10') permettent à Guillaume Richard, le portier morzinois, d'exposer son talent au public angevin. Il ne pourra rien cependant quand Pierre-Luc Laprise exploite un rebond suite à un missile de Jonathan Bellemare (1-1, 14'30").

Dès lors, les visiteurs sont poussés à la faute mais résistent tant bien que mal en infériorité. Des arrêts réflexes du gardien des Pingouins cachent la réalité : Angers domine nettement, techniquement et physiquement, cette équipe de Morzine... et Marko Kiprusoff fait parler sa classe, notamment sur un contre morzinois. Le stoïque Finlandais stoppe une attaque de Nicolas D'Aoust avec une justesse et une finesse assez exceptionnelle (16'). On se dirige vers un score de parité mais à la dernière minute, suite à un beau pressing de Mathieu Frécon, Éric Fortier ne se fait pas prier pour placer le palet dans la cible à bout portant (2-1, 19'09"). L'avantage, certes maigre, des Ducs d'Angers à l'issue de ce premier acte est loin d'être usurpé, et le score est plutôt flatteur pour la troupe de Santeri Immonen.

Le deuxième tiers voit l'équipe de Morzine subir (encore) le pressing angevin. Il n'y a qu'une seule équipe sur la glace et les dégagements interdits sont légion pour les Pingouins. Des tirs de Pierre-Luc Laprise à bout portant (22' et 25') et une déviation d'Éric Fortier (28') ne font pas bouger le score. Il faudra tout le talent de Jonathan Bellemare pour permettre aux Ducs de respirer. Il part plein axe de son camp pour passer tranquillement la ligne d'attaque morzinoise. Puis il se joue avec facilité des deux défenseurs visiteurs, dont Matthew Suderman (qui n'est pas le premier venu !), avant de dribbler avec une aisance technique déconcertante Guillaume Richard du revers de la palette. Un des plus beaux buts au Haras cette année (3-1, 30'49").

Jo "Magic" Bellemare est chaud comme une baraque à frites et remet le couvert quelques minutes plus tard. Il reprend à bout portant au deuxième poteau un caviar de Pierre-Luc Laprise (4-1, 33'42"). Suite à ce but, il harangue la foule qui acclame son chouchou. Du grand, du très grand Jonathan Bellemare ce soir ! Peter Aubry fait remarquablement le travail même lorsque son équipe est en infériorité lors de la fin de ce tiers. Il laisse peu de rebonds et semble avoir hissé son niveau de jeu pour ces play-offs. En conclusion, un deuxième tiers ultra dominé par les Angevins.

Le troisième tiers démarre tranquillement et Angers se laisse surprendre dès le début. Lars Erik Hajlmarsson trompe de la bleue, à ras glace, Peter Aubry bien masqué par un bon trafic des Morzinois devant sa cage (4-2, 41'47"). Ce but remet inévitablement les Pingouins dans la course à la victoire mais les Angevins ne l'entendent pas de cette oreille et quelques minutes plus tard ils reprennent trois buts d'avance. Un beau jeu en triangle de la ligne 100% québécoise permet à Pierre-Luc Laprise de pousser la rondelle dans le but vide ; Guillaume Richard est totalement dépassé par la vitesse de jeu sur ce coup-là (5-2, 45'27").

La fin de partie sera un peu hachée et un peu "musclée". Les pénalités successives voient Angevins et Morzinois prendre place sur le banc des prisons. Un coup de poker tenté par Santeri Immonen à la fin du match voit Guillaume Richard quitter sa cage. À 6 contre 5, ses partenaires sont impuissants. Pire, Kévin Igier intercepte une passe de Christian Élian et sert dans la course Éric Fortier qui marque dans la cage vide (6-2, 59'09").

Une belle partition des Ducs. Indéniablement, les Angevins étaient un cran au-dessus ce soir. Une première ligne conquérante, qui a marqué les 6 buts de l'équipe. Ce qui n'enlève pas le travail des deux autres lignes d'attaque, notamment Tomas Baluch qui paie de sa personne au niveau de l'intensité physique.

Étoiles du match : *** Jonathan Bellemare (Angers), ** Éric Fortier (Angers), * Marko Kiprusoff (Angers).

(photo : Ducs d'Angers)

 

Angers – Morzine 6-2 (2-1, 2-0, 2-1)
Mardi 16 mars 2010 à 20h30 à la patinoire du Haras. 1000 spectateurs.
Arbitrage d'Alexandre Hauchart assisté de Nicolas Piedigrossi et Pierre Dehaen.
Pénalités : Angers 22' (2', 6', 14'), Morzine 14' (6', 0', 8').
Évolution du score :
0-1 à 00'10" : Halava assisté de Toivonen et Jestin
1-1 à 14'30" : Laprise assisté de Bellemare et Igier
2-1 à 19'09" : Fortier assisté de Frécon et Bellemare
3-1 à 30'49" : Bellemare assisté de Kiprusoff et Braxenholm
4-1 à 48'32" : Bellemare assisté de Laprise et Fortier
4-2 à 41'47" : Hjalmarsson assisté de Koponen et Immonen (sup. num.)
5-2 à 45'27" : Laprise assisté de Fortier et Bellemare (sup. num.)
6-2 à 59'09" : Fortier assisté de Igier et Laprise (cage vide)