Rouen - Chamonix (Ligue Magnus, ¼ de finale, match 1)

2009-10-03-Rouen-ChamonixChamonix a déjà réussi sa saison en éliminant Dijon et en se qualifiant pour ce quart de finale. Maintenant, les Chamois enchaînent avec un double déplacement à Rouen, où ils avaient mené après deux tiers-temps avant de craquer en septembre dernier (7-3). On sait qu'il n'est jamais facile de se rendre sur l'île Lacroix, même pour des supporters locaux refoulés à l'entrée par la police municipale... Les habitants de l'île craignent l'envahissement en ces périodes de play-offs où l'île atteint le "trop-plein".

Surprenants, ces Chamoniards : accrocheurs, ils parviennent à se créer les premières occasions et à faire jeu égal. Mais en s'engageant au maximum, ils risquent de dépasser la limite : Alexandre Audibert accroche, et cette première pénalité des visiteurs est immédiatement exploitée. Carl Mallette s'avance, feinte le tir pour faire se coucher Tom Charton et le contourne au ras du poteau. Mallette est même tout près de doubler la mise, avec un revers qui fait tinter le montant. Chamonix parvient cependant à rejoindre les vestiaires à parité : Petri Virolainen rate le palet en tentant un slap à la ligne bleue, et Richard Aimonetto part alors en breakaway pour l'égalisation (1-1).

Forcément, le retour sur la glace de Rouen est tonitruant. Lionel Tarantino entre en zone côté droit et centre pour Mallette qui bat Charton entre les jambières (2-1). Les Dragons semblent capables de dérouler leur jeu, jusqu'à l'incident deux minutes plus tard : une obstruction (ce sera le motif de sa pénalité) de Laurent Gras sur Eric Doucet, heurté au niveau du genou. Un geste involontaire du point de vue chamoniard, mais qui fait entrer en rage Carlsson (2'+10') et les siens. Les supporters rouennais ne pardonnent pas qu'on ait touché à "leur Doudou", plus adulé que jamais depuis l'annonce de sa retraite sportive. Il ne reviendra plus sur la glace.

2009-10-03-Rouen-Chamonix1Jusqu'ici correct, le match devient plus heurté, et haché par des explications incessantes. Les Dragons se vengent pendant que Gras est en prison, avec une passe de derrière la cage de Jonathan Zwikel pour Luc Tardif, et la pénalité suivante contre Charton est elle aussi suivie d'effet, avec le troisième but personnel de Mallette, dans le haut du filet. Trois buts en quatre supériorités numériques, ce sont les Rouennais tels qu'on les connaît (4-1).

Les Dragons n'ont pas fini de cracher le feu et enchaînent par une bonne action collective conclue dans l'axe par Petri Virolainen. Une contre-attaque rapide d'Audibert et Arnaud réduit le score, mais Rouen reprend vite les choses en main. Julien Desrosiers envoie un missile et le palet, après avoir heurté la transversale, retombe sur la ligne. Pas de but... Il suffit simplement d'attendre deux minutes de plus pour que Loïc Lampérier marque un but confus côté gauche (6-2). Quant à Daniel Carlsson, il est toujours énervé après sa méconduite et se fait expulser définitivement après une charge dangereuse. En plus, Desrosiers est pénalisé sur la sirène pour une altercation, quatre minutes après une faute similaire sur une mise au jeu.

Chamonix aborde donc le troisième tiers-temps à cinq contre trois. C'est la dernière chance, et Jonas Höög le comprend bien : il marque deux fois, en lucarne puis à ras glace (6-4). Koenig doit encore s'interposer devant Audibert avant que la pénalité majeure ne se termine.

Il reste tout de même deux buts d'écart, et même si le jeu ouvert peut bénéficier aux visiteurs, Rouen reste le plus dangereux. Marc-André Thinel met fin au suspense avec un festival de maîtrise du palet puis un bon échange avec Tarantino. Mallette trouve même son second poteau, et si Salmivirta est paré par Charton à la dernière minute, Zwikel a suivi pour le dernier but (8-4). Après un début difficile, le temps de se remettre dans le rythme après dix jours de pause, le RHE est rentré dans ses play-offs.

Commentaires d'après-match (dans le communiqué du CHC) :

Stéphane Gros (entraîneur de Chamonix) : "D'entrée de jeu, nous nous sommes procuré de bonnes occasions. Les joueurs n'ont pas été intimidés et ils ont montré qu'ils étaient présents. Après un bon premier tiers temps, le jeu s'est durci. Beaucoup de coups ont été portés de part et d'autre, de l'engagement, du combat... Un vrai match de playoffs."


Rouen - Chamonix 8-4 (1-1, 4-1, 3-2)
Mardi 16 mars 2010 à 20h00 à l'île Lacroix. 2560 spectateurs.
Arbitrage de Savice Fabre assisté de Benjamin Gremion et Yann Furet.
Pénalités : Rouen 49' (2', 6'+10'+5'+20', 6'), Chamonix 18' (4', 6', 8').
Tirs : Rouen 43 (19, 12, 13), Chamonix 35 (13, 9, 13).
Évolution du score :
1-0 à 11'36" : Mallette assisté de Thinel et Doucet
1-1 à 19'26" : Aimonetto
2-1 à 21'47" : Mallette assisté de Tarantino et Desrosiers
3-1 à 25'57" : Tardif assisté de Zwikel et Holmqvist (sup. num.)
4-1 à 29'01" : Mallette assisté d'Eriksson et Desrosiers (sup. num.)
5-1 à 30'35" : Virolainen assisté de Lampérier et Tarantino
5-2 à 31'23" : Arnaud assisté d'Audibert et Aimonetto
6-2 à 36'00" : Lampérier assisté de Tarantino et Thinel
6-3 à 41'58" : Höög assisté d'Arnaud (double sup. num.)
6-4 à 42'44" : Höög assisté d'Arnaud (sup. num.)
7-4 à 55'46" : Thinel assisté de Tarantino et Lampérier
8-4 à 59'21" : Zwikel assisté de Salmivirta et Holmqvist


Rouen

Gardien : Trevor Koenig.

Défenseurs : Petri Virolainen - Magnus Eriksson ; Kai Öhberg - David Holmqvist ; Daniel Carlsson - Daniel Babka ; Cédric Custosse.

Attaquants : Luc Tardif Jr - Jonathan Zwikel (A) - Ilpo Salmivirta ; Jérémie Romand - Carl Mallette (C) - Julien Desrosiers ; Éric Doucet (A) puis Lionel Tarantino à 24'13" - Loïc Lampérier - Marc-André Thinel.

Remplaçants : Fabrice Lhenry (G), Alexandre Mulle, Anthony Rech.

Chamonix

Gardien : Tom Charton.

Défenseurs : Anders Torgersson - Damien Torfou ; Numa Besson - Daniel Ström ; Maxime Claret-Tournier - Fabien Veydarier.

Attaquants : Jonas Höög - Laurent Gras (A) - Vincent Kara ; Alexandre Audibert - Richard Aimonetto (C) - Mathias Arnaud ; Emil Tobiasson Harris - Thibault Geffroy - Aram Kevorkian (A).

Remplaçants : Radovan Hurajt (G), Dorian Duchosal, Valérian Croz. Absent : Marek Priechodsky (épaule).