Chamonix - Rouen (Ligue Magnus, ¼ de finale, match 3)

torfou_damien_091003_023Chamonix est au pied de la montagne, pour que sa saison ne s'arrête pas là. Ses deux Slovaques sont indisponibles : Priechodsky mais aussi Hurajt, qui souffre toujours des adducteurs. Trois autres arrières, Ström, Veydarier et Torfou, jouent mais sont diminués. Dans ces conditions, on comprend que les Chamois aient souffert défensivement en Normandie. S'ils veulent prolonger la série, ils devront chercher au tréfonds de leurs ressources morales les ressources physiques qui leur manquent.

Rouen se montre cependant sans pitié. Après sa petite punition, Julien Desrosiers est à la recherche d'un but : il est décalé à gauche par Mallette et feinte parfaitement le gardien Tom Charton pour s'ouvrir la cage. Chamonix essaie bien de se rapide, mais l'accéléartion de Thinel et Doucet est fatale pour un 2 contre 1 d'école (0-2).

Le but que Charton empêche avec un grand écart devant Doucet, il le concède deux minutes plus tard, masqué sur le tir puissant du chouchou rouennais. Salmivirta, après son quadruplé de mercredi, dévie en lucarne un service de Holmqvist. 0-4 en quinze minutes, la messe est dite. Stéphane Gros demande son temps mort pour sauver ce qui peut encore l'être.

Heureusement, Tom Charton est encore dans son match. Au début du deuxième tiers-temps, il gagne son duel face à Desrosiers échappé. Chamonix réduit même le score pendant une double pénalité de Babka, grâce à Alexandre Audibert sur une bonne passe de Besson. Mais la pénalité suivante est un coup de genou de Ström, et Marc-André Thinel dévie un centre de Mallette (1-5).

Comme au premier match, Chamonix va réussir en peu de temps à réduire de moitié cet écart de quatre buts. Vincent Kara, après un tir puissant de Torgersson, puis Richard Aimonetto, entre les jambes du gardien, transforment des rebonds et concrétisent ainsi les efforts locaux (3-5). Les Chamois perdront peut-être, mais pas sans s'être battus jusqu'au bout.

C'est dans cet esprit qu'ils abordent la troisième période. Koenig dévie de justesse un lancer de Kevorkian puis tient le fort face aux tirs chamoniards répétés. Il concède quelques rebonds mais sa défense maîtrise son enclave. Le score ne varie plus et la sortie du gardien permet simplement à Thinel d'ajouter un dernier but (3-6).

La manière y était, face à un adversaire de toute façon plus fort, et le public de Chamonix le comprend qui acclame son équipe pour un dernier tour d'honneur : huitièmes, les Chamois ont connu une belle saison.

Commentaires d'après-match (dans le communiqué du CHC) :

Stéphane Gros (entraîneur de Chamonix) : "Forcément un peu déçu. La succession des derniers matches avait émoussé les joueurs, et en début de rencontre, on a eu du mal à relancer la machine. On l'a payé cash. En deuxième période, la physionomie s'est complètement inversée et le score aurait pu être encore plus serré. Enfin dans les dernières minutes, nous avons manqué de jus pour revenir. Je suis toutefois globalement satisfait de la saison. Il faut se souvenir que nous avons construit cette équipe le 15 juin, dans l'urgence. Les joueurs ont fait preuve de solidarité et d'abnégation. Ces valeurs sont à souligner. En plus, ce groupe a une véritable marge de progression, ces playoffs ont été extrêmement formateurs. Il faut faire fructifier ces enseignements pour l'année prochaine."


Chamonix - Rouen 3-6 (0-4, 3-1, 0-1)
Vendredi 19 mars 2010 à 20h00 à la patinoire Richard-Bozon. 882 spectateurs.
Arbitrage de Frédéric Bachelet assisté d'Alexis Grabit et Adrian Popa.
Pénalités : Chamonix 12' (4', 2', 6'), Rouen 18' (4', 8', 6').
Évolution du score :
0-1 à 03'48" : Desrosiers assisté de Mallette
0-2 à 07'16" : Doucet assisté de Thinel
0-3 à 13'52" : Doucet assisté de Thinel et Eriksson
0-4 à 14'59" : Salmivirta assisté de Holmqvist et Tardif
1-4 à 25'42" : Audibert assisté de Besson (sup. num.)
1-5 à 27'50" : Thinel assisté de Mallette et Desrosiers (sup. num.)
2-5 à 33'59" : Kara assisté de Torgersson et Gras
3-5 à 34'46" : Aimonetto assisté d'Arnaud et Audibert
3-6 à 59'49" : Thinel assisté de Doucet


Chamonix

Gardien : Tom Charton.

Défenseurs : Anders Torgersson - Damien Torfou ; Numa Besson - Daniel Ström ; Maxime Claret-Tournier - Fabien Veydarier.

Attaquants : Jonas Höög - Laurent Gras (A) - Vincent Kara ; Alexandre Audibert - Richard Aimonetto (C) - Mathias Arnaud ; Emil Tobiasson Harris - Thibault Geffroy - Aram Kevorkian (A) ; Mathias Terrier.

Remplaçants : Radovan Hurajt (G), Dorian Duchosal, Valérian Croz. Absent : Marek Priechodsky (épaule).

Rouen

Gardien : Trevor Koenig.

Défenseurs : Petri Virolainen - Magnus Eriksson ; Kai Öhberg - David Holmqvist ; Daniel Carlsson - Daniel Babka.

Attaquants : Jérémie Romand - Carl Mallette (C) - Julien Desrosiers ; Lionel Tarantino - Éric Doucet (A) - Marc-André Thinel ; Luc Tardif Jr - Loïc Lampérier - Ilpo Salmivirta.

Remplaçants : Fabrice Lhenry (G), Jonathan Zwikel (A), Cédric Custosse.