Tours victime du "coup de Blagnac"

Coup de tonnerre sur la D2 : Tours, le favori "honni" qui a obtenu sa présence en play-offs par son obstination judiciaire, a été défait 4-1 à Toulouse-Blagnac en quart de finale aller. Ce sont surtout les mauvais coups de la dernière minute de jeu qui vont faire parler : piquage de Krejci, coup de crosse du gardien Thomas Picavet et surtout bagarre générale déclenchée par Colombel qui a attaqué le responsable matériel toulousain sur le chemin du vestiaire. Dans l'affaire, deux joueurs de chaque côté ont pris une pénalité de match (Ten Braak, Delpet, Picot, Ringuette) et le nom le plus saillant de cette liste est évidemment celui du meilleur marqueur tourangeau Philippe Ringuette. Il faut y ajouter les méconduites pour le match... Avant le match retour, la décision de la commission de discipline vendredi prochain aura donc un rôle capital : suivra-t-elle le rapport des arbitres ?

Tous les quarts de finale ont été serrés. Cholet menait 3-0 à Paris après un tiers-temps, mais les Français Volants ont grignoté leur retard avec trois buts de Kyle Roulston puis sont passés devant en fin de match avec un doublé d'Einar Engström (6-5). Une seule tête de série a donc gagné à l'extérieur : Lyon, qui a été mené 2-0 à Rouen après cinq minutes avant de renverser le score (4-5).

Bien malin qui pourra prédire le sort du duel entre Asnières et La Roche-sur-Yon : les Castors avaient trois buts d'avance, mais le Hogly a marqué deux buts dans les quatre dernières minutes pour revenir à 4-3, deux buts qui changent tout avec une formule de score cumulé en aller-retour.

En poule de maintien, Chambéry, vainqueur 3-2 à Nantes la semaine, a ramené un bon point de Champigny (2-2). Les Savoyards sont bien partis pour se maintenir. Les deux confrontations entre Nantes et Champigny dans les deux prochaines semaines n'en seront que plus sensibles pour éviter la dernière place et la relégation en D3.