Berne et Kloten qualifiés, Lugano et Davos éliminés

klotenDouce revanche pour Kloten, battu en finale l'an passé mais vainqueur de son quart face à Davos. Un champion sortant... sorti en six matchs par des Aviateurs ayant parfaitement négocié le tournant de la série, cette cinquième manche raflée dans les Grisons à la dernière minute, sur deux buts du Finlandais Tommi Santala (3-1). Les Flyers enfoncent le clou, chez eux, en s'imposant d'une courte marge (4-3). Spécialiste des années impaires (champion en 2005, 2007 et 2009), le HCD est cette fois sorti au premier tour des playoffs. Une première depuis 2004...

Les Kloten Flyers rejoignent Berne en demi-finale. Des Ours faciles vainqueurs d'un Lugano "sans défense" et qui arriveront "frais" dans le dernier carré. Ce qui ne sera pas le cas des deux derniers qualifiés, encore inconnus à l'heure de ces lignes...

Comme prévu, Fribourg-Gottéron est un adversaire valeureux. Et coriace, à l'image d'un Shawn Heins suspendu quatre matchs pour une charge sur Daniel Rubin. fribourg-gotteronL'absence du Canadien n'aura pas pesé dans la balance au match trois, véritable festival fribourgeois à Saint-Léonard. Une interception de Mark Mowers en désavantage numérique permet à l'Américain de filer aux avant-postes et de se jouer du repli de Gobbi pour trouver la lucarne opposée (1-0). Reto Suri, à l'affût au second poteau, égalise (1-1) mais les Dragons reprennent l'avantage au retour des vestiaires grâce à Julien Sprunger. Lancé dans le dos de la défense, l'international ne se pose pas de questions et fusille Stephan d'un tir puissant sous la barre (2-1). Une courte avance accentuée en troisième période grâce à un slap du capitaine Sandy Jeannin en supériorité numérique (3-1) et une nouvelle échappée de Mark Mowers (4-1). L'Américain n'est pas loin d'effectuer sa meilleure saison en LNA après avoir connu la pire de sa carrière l'an passé. Tobias Stephan, lui, vit un cauchemar lorsqu'un tir lointain de Benny Plüss le surprend (5-1). Le Québécois Michel Ouellet passe la dernière couche en se jouant d'une défense démobilisée pour viser le coin du but (6-1).

Les Servettiens ne lâchent rieng_sefvette

Les hommes de Serge Pelletier sont à une victoire des demi-fnales, mais gâchent une première chance de conclure en s'inclinant aux Vernets en prolongations (4-3). Un sursis genevois arraché grâce à un doublé de Reto Suri et un but décisif du Tchèque Marek Malik. De retour à Saint-Léonard, les Dragons laissent à nouveau passer l'occasion malgré l'ouverture du score d'Andrej Bykov, qui prend le tir après un bon travail préparatoire de Marc Leuenberger (1-0). Le top-scoreur Tony Salmelainen, servi au second poteau par Chris Rivera, profite lui d'un changement de ligne hasardeux pour se retrouver seul devant Sébastien Caron, et l'éliminer avec sang-froid (1-2). Une récupération de Martin Höhener dans sa zone revient ensuite à Juraj Kolnik, qui relance plein axe vers un Chris Rivera prenant la défense à revers. Caron, livré à lui-même, est encore battu (1-3).

Ces deux erreurs de marquage sont lourdes de conséquences pour les Dragons, qui ne se résignent pourtant pas à l'image de Julien Sprunger. Ce dernier contourne la cage, refile le disque à Collenberg et poursuit son action pour se replacer au second poteau, là où personne d'autre n'attend le rebond (2-2). Le but de Sprunger, marqué à cinq minutes du terme, doit envoyer Gottéron en prolongation. Saint-Léonard s'y voit déjà en tout cas. Sauf que les Grenats (qui jouent en gris à l'extérieur cette saison) jouent la dernière minute à fond et pressent en zone offensive. Salmelainen, dans le coin, ressort sur Florian Conz qui dégaine au rond d'engagement. Le shoot de l'ancien lausannois perfore la garde de Caron et donne la victoire aux Genevois (3-2). Rendez-vous mardi pour la belle, aux Vernets...

À l'instar de Fribourg-Gottéron, le Zoug de Josh Holden croyait avoir fait le plus dur en s'imposant 4-2 au Hallenstadion mardi dernier, pour mener 3-1 dans sa série. Problème, les ZSC Lions ont de la ressource et se sont retrouvés des trios offensifs efficaces. La ligne Krutov-Down-Bärtschi a scoré trois fois au Herti (6-1) tandis que le vétéran Jan Alston s'est fendu d'un doublé pour arracher l'égalité (6-2). Deux succès qui coïncident également avec le retour en forme d'Ari Sulander, le "vieux lion" toujours présent dans les moments importants.

Bienne barragiste

La résistance d'Ambrì-Piotta dans ce tour de relégation est un pied de nez à tous ceux qui voyaient déjà les "biancoblù" barragistes. Face à des Biennois émoussés, les hommes de Benoît Laporte se sont retrouvés après une saison régulière catastrophique. Grand artisan de cet exploit, Paolo Duca y est allé d'un triplé mardi dernier (5-4). Le réveil de Thomas Nüssli jeudi soir est de courte durée. Bienne, vainqueur 4-1 ce soir-là, s'incline ensuite à la Valascia sur un but en mort-subite de Paolo Duca (4-3). L'irréprochable capitaine léventin, qui est devenu l'âme d'Ambrì-Piotta, expédie les coéquipiers de Sébastien Bordeleau en barrages...

Les Seelandais doivent encore attendre pour savoir qui de Rapperswil ou de Langnau ils affronteront. Comme prévu, les Tigres emmentalois vendent chèrement leur peau face à "Rappi". Vainqueurs à l'Ilfis mardi (7-4), les Lakers ont repris l'avantage en s'imposant jeudi soir à domicile (3-1). Langnau n'a peut-être plus beaucoup de moyens financiers, mais possède, entre autres ressources, un coeur énorme. La contribution des deux frères Moggi (Claudio et Sandro) est décisive dans l'égalisation arrachée hier soir à l'Ilfis (4-3). Tout est encore possible pour les SCL Tigers...

LNB : Lausanne en finale... Viège pas encorelausanne

Lausanne sera bien au rendez-vous. Viège, son adversaire désigné en finale, se fait attendre. Rien n'indiquait pourtant que Sierre puisse tenir tête à son voisin, dans ce derby du Valais promis aux Alémaniques. Pourtant, les "sang et or" restent sur deux succès consécutifs, arrachés l'un et l'autre en prolongations. Menés d'un but à l'aube du dernier quart d'heure, les Sierrois arrachent un premier sursis sur un but de Bernie Sigrist après onze minutes au-delà du temps additionnel (4-3). De retour dans sa Litternahalle, Viège mène trois à zéro à la mi-match mais se fait rejoindre à deux minutes du terme, grâce à l'inévitable Derek Cormier. Le maître à jouer canadien n'est pourtant le héros de la soirée, statut partagé entre Philippe Wüst, le buteur décisif, et le gardien Martin Zerzuben.

Si Viège se complique la vie, Lausanne a su venir à bout d'Olten dans l'autre demi-finale. De sacrés outsiders que ces "Power Mouse" là, emmenés par l'un des meilleurs gardiens de LNB depuis quelques années : Urban Leimbacher. Un dernier rempart battu deux fois, à Malley, par Flurin Randegger et Frank Banham, le troisième étranger du LHC (2-1). En position de force pour la quatrième manche au Kleinholz, les Vaudois ont longtemps mené au score (avec un doublé du "quadra" Igor Fedulov) avant que Brent Kelly n'obtienne la prolongation à la 57e (3-3). Entre deux équipes très proches, la décision se fait en fusillade, par la crosse de Randegger.

L'aventure continue pour les troupes de John Van Boxmeer, qui semblent monter en puissance dans ces playoffs après une saison régulière très... irrégulière. Maintenant, chacun est focalisé sur un objectif prioritaire : enfin retrouver la LNA.