Ligue Magnus : un air de déjà vu

Des demi-finales Rouen - Grenoble et Briançon - Angers, ça vous rappelle quelque chose ? Normal. En 2009 et 2010, les derniers carrés des play-offs sont identiques. Pas de surprise. Les quatre gros de la Ligue Magnus sont fidèles au rendez-vous.

Seul petit changement, Rouen débute cette fois-ci sa série à domicile. Et pas à Pôle Sud, comme l'an passé. À ce niveau de compétition, la différence n'est souvent qu'une question de détails. Celui-ci devrait avoir son importance. Pas sûr qu'en débutant par deux matches sur les bords de Seine, les Brûleurs de Loups réussissent, comme en 2009, à se qualifier pour la finale en trois manches sèches (2-1 a.p. puis 5-4 en Isère, 4-3 sur l'Ile-Lacroix). À vrai dire, les champions de France en titre ne partent même pas favoris. Rouen détient deux avantages. La fraicheur, d'abord. Les Dragons n'ont pas eu besoin de passer par le tour préliminaire. Et ils ont éliminé Chamonix 3-0. Deux sorties contre Epinal, puis quatre rencontres face à Amiens... Grenoble en est à six matches de play-offs. Soit le double des Dragons. Au moins, les BDL sont dans le rythme. Et le mental, ensuite. Car si en saison régulière, tout le monde était resté maître de sa glace à domicile, les Normands avaient réussi à se débarrasser des Isérois en s'imposant, à Méribel, en finale de Coupe de la Ligue (6-4).

Dans l'autre demie, Angers est face à un défi de taille. Si les Ducs veulent se qualifier, ils vont devoir battre Briançon dans les Hautes-Alpes. Et ça, cette saison, personne n'y est parvenu. Comme tout le monde, les Angevins s'étaient, en saison régulière, inclinés à René-Froger (5-2). Jouer une demi-finale, le groupe dirigé par Heikki Leime sait faire. Passer ce tour, Angers n'y arrive pas. Eliminé par Grenoble en Coupe de la Ligue, le club du Maine-et-Loire a aussi craqué à ce stade de la compétition en Coupe de France, face à Rouen. Demi-finalistes du dernier championnat, les Ducs avaient été sortis par Briançon en cinq manches : trois succès des Diables Rouges chez eux (4-1, 5-1, 5-3) contre deux victoires angevines au Haras (4-3, 5-1). Côté briançonnais, peu importe le résultat de ce tour, 2010 est déjà une réussite. Les Haut-Alpins ont enfin gagné un titre, la Coupe de France. Libérés de cette pression, ils n'en sont que plus dangereux. Ce soir, chaque équipe évoluera avec un défenseur en moins. Pavol Mihalik (Angers) et Stéphane Gervais (Briançon) sont blessés. À Briançon, Mickaël Perez, encore fragile, ne devrait être que remplaçant.

Rouen - Grenoble. Premier match ce soir à Rouen (coup d'envoi à 20 heures). La cote : Rouen 70 % / Grenoble 30 %.

Rouen : 1er en saison régulière avec 44 points (19 victoires, 2 victoires après prolongation, 2 défaites après prolongation, 3 défaites). 138 buts marqués, 64 buts encaissés.

Grenoble : 5e en saison régulière avec 35 points (18 victoires, 2 victoires après prolongation, 1 défaite après prolongation, 5 défaites, 6 points de pénalité). 112 buts marqués, 75 buts encaissés.

Saison régulière : à Grenoble (12e journée), Grenoble bat Rouen 3-2 ; à Rouen (24e journée), Rouen bat Grenoble 5-3.

Briançon - Angers. Premier match ce soir à Briançon (coup d'envoi à 20 h 30). La cote : Briançon 70 % / Angers 30 %.

Briançon : 2e en saison régulière avec 44 points (18 victoires, 3 victoires après prolongation, 2 défaites après prolongation, 3 défaites). 127 buts marqués, 66 buts encaissés.

Angers : 3e en saison régulière avec 38 points (18 victoires, 1 victoire après prolongation, 7 défaites). 135 buts marqués, 72 buts encaissés.

Saison régulière : à Angers (5e journée), Angers bat Briançon 5-1 ; à Briançon (17e journée), Briançon bat Angers 5-2.