Retour difficile pour Huet

Après avoir été écarté de l’effectif des Blackhawks à cause d’une grippe, Huet était titulaire hier contre les Blue Jackets de Columbus. Les Blue Jackets apparaissaient comme un sparring-partner idéal pour le gardien français en manque de confiance : avant-dernière de la conférence, avec une attaque plutôt faiblarde (22e de la ligue avant le match) et un gardien également en manque de confiance (Steve Mason). Le précédent match de Huet, face aux Flyers de Philadelphie le 13 mars, s’était soldé sur une défaite difficile à digérer pour le club qui avait perdu en encaissant un but dans les dernières secondes. Toutefois, les observateurs avaient relevé la bonne performance de Huet (31 arrêts, 91,2% d’arrêts), estimant qu’il avait sans doute joué son meilleur match depuis décembre. Mais la grippe est venue contrarier ce bon retour. Joel Quenneville comptait donc sur ce match pour relancer son gardien n°1 mais il n’en fut rien : Huet s’est retrouvé en première ligne d’un naufrage collectif.

Le match commence mal : il n’a démarré que depuis 30 secondes que Mike Commodore, le défenseur des Blue Jackets, marque son premier but de la saison d’un tir faible qui est dévié par le patin d’un Huet visiblement mal à l’aise. Puis, à la douzième minute, c’est Kristian Huselius qui marque, seul au second poteau de Huet et servi par son capitaine Rick Nash. Columbus mène 2-0 à la fin de la période en ayant tiré 9 fois sur Huet alors que dans le même temps Chicago a tiré en vain 10 fois sur Mason.

La tendance semble s’inverser quand Kris Versteeg réduit le score d’un tir puissant à 2’14 dans la deuxième période. Malheureusement, les choses empirent et Huet encaisse 3 buts en 10 minutes (dont un tir de pénalité de Jakub Voracek). Quenneville sort Huet après le cinquième but pour le remplacer par Niemi alors qu’il reste 5 minutes à jouer. Le Finlandais n’est guère plus en réussite, il reçoit 4 tirs lors de ces 5 minutes et encaisse un but. Le score est alors de 6-1 pour les locaux. Chicago a encaissé lors de cette deuxième période 4 buts sur 16 tirs reçus et l’attaque a encore peiné à faire la différence.

Pour la troisième période, Quenneville choisit de faire revenir le Français dans les cages de Chicago. Malheureusement pour Huet, ce n’est pas un retour gagnant : à 1’39 et en supériorité numérique, Antoine Vermette marque son deuxième but de la soirée, sur une passe de Derick Brassard après que Huet a manqué un contrôle du palet derrière son but. À 3’49, c’est quasiment la même situation mais, cette fois, c’est Mike Blunden qui marque. 8-1 pour les locaux, ces 8 buts égalisant le record de buts marqués sur un match pour la franchise et tous les attaquants comptent au moins un point marqué (sauf Chris Clark). Les Blackhawks réagissent en marquant deux buts par Tomas Kopecky puis Adam Burish mais il est trop tard et Columbus l’emporte finalement 8-3. Huet termine le match avec 7 buts encaissés sur 27 tirs reçus.

Inutile de dire que ce revers cinglant n’a pas été du goût des fans. Les Blackhawks vont avoir l’occasion de laver l’affront ce dimanche en recevant ces mêmes Blue Jackets à domicile. Toutefois, Huet ne devrait pas participer à cette expédition punitive. Sa côte de popularité est au plus bas et il apparaît maintenant plus que probable que Niemi soit le titulaire pour les play-offs, sauf accident ou contre-performance majeure. Les Blue Jackets ont pour habitude de fêter chaque but à domicile par un coup de canon, tiré à côté de la patinoire. Le canon a tiré 7 fois pour Huet, sonnant sans doute le glas de ses chances de participer aux play-offs comme titulaire.