Amiens - Asnières (U18 Excellence)

Malgré une très bonne prestation sur le match, les U18 Excellence sont incapables de s'imposer à domicile contre la bonne équipe asniéroise ce samedi 27 mars 2010. Le troisième tiers surtout n'aura pas favorisé leur jeu mais ils ne déméritent pourtant pas, l'envie était là mais la réalisation sur le glaçon, c'est une toute autre histoire.

Pour cette entame de match, c’est Asnières qui récupère le puck. Les joueurs ne perdent pas de temps pour s’installer dans leur zone offensive et la portier amiénois Clément Mindjimba est tout de suite mis à contribution. Le jeu repart alors dans l’autre sens et Amiens s’installe quelques secondes seulement dans sa zone d’attaque, avant qu’Asnières ne parvienne à se dégager. Pourtant, Joel Dosneis feinte devant un défenseur asniérois et peut aller se placer derrière la cage du gardien. Il tente ensuite une passe au centre mais le gardien intercepte son lancer grâce à sa crosse. Asnières envoie au fond à nouveau et Mindjimba gèle le palet. Suite à l’engagement dans leur zone défensive, les amiénois encaissent leur premier but du match. Guillaume Dos Santos a en effet réussi à glisser le palet sous les jambières du gardien d’Amiens (0-1 ; 1'23").

C2010-03-27-amiens-asnieres-cade n’est pas pour autant que les cadets amiénois s’avouent vaincus : ils repartent à l’attaque avec Benjamin Adon au pressing dans la zone offensive. Il centre pour Dosneis qui arrive trop vite et se heurte à un Asniérois. Les deux équipes essaient de ne laisser passer aucune chance : les Amiénois sont bien repris par les cadets asniérois dans leur zone défensive alors que Julien Roussel vient chiper le palet dans la crosse de Ken Moussat qui partait à la cage. Emilien Depose échoue face au gardien après avoir éliminé un défenseur qui lui barrait le passage. Il reprend tout de même un second tir et tente de lever son palet au rebond mais sa tentative est vaine.

Pour marquer les cinq premières minutes de jeu qui viennent déjà de s’écouler, Yannis Hadjali se retrouve sur le banc des pénalités pendant deux minutes pour une charge incorrecte. L’équipe d’Asnières ne laisse pas traîner le palet trop longtemps dans sa zone et se dégage rapidement suite à l’engagement. Jonathan Martinek remonte alors toute la patinoire pour permettre aux Amiénois de s’installer, mais le powerplay manque sérieusement d’efficacité.

 Les Amiénois continuent de presser leurs adversaires et se procurent à leur tour des occasions : Depose, encore, lance dans les jambières de Freiche qui se retrouve ensuite couché la tête dans sa cage mais qui peut tout de même mettre la mitaine sur le palet à sa droite. Dosneis par la suite se joue de la défense asniéroise et Paul-Hubert Tougne tente un lancer sur la droite, sans réussite.2010-03-27-amiens-asnieres-cad-2

Son homonyme adverse permet à Asnières de repartir dans leur zone offensive. Le capitaine Robin Stalin montre l’exemple à ses coéquipiers mais son lancer n’arrive pas à la cage. C’est alors au tour de son équipe de montrer ce qu’elle vaut en supériorité numérique puisqu'Adon est sanctionné pour une charge avec la crosse. Rapidement, l’arbitre envoie Valentin Poulain lui tenir compagnie pour retenir. Les Amiénois qui parviennent à intercepter quelques palets mais ce n’est pas suffisant : Asnières double la mise à seulement 7 secondes de la fin de la première prison amiénoise. Hadjali trouve le chemin des filets par un tir en angle fermé sur la droite du gardien (0-2 ; 15'06").

De nouveau, les Amiénois se retrouvent en supériorité numérique après une phase de jeu asniéroise stoppée par une charge incorrecte de Romain Paiella. Et cette fois, le powerplay marche, David Artano remet les cadets dans le match, à une longueur simplement de leurs visiteurs du jour (1-2 ; 18'26"). Le premier tiers se termine sur une action ratée des Amiénois : une bonne entrée en zone d’attaque de Martinek qui laisse derrière lui pour Artano de nouveau qui tire à côté de la cage.

Asnières reprend sa légère domination d’entrée de jeu dans la deuxième période, la capitaine cherche la déviation devant la cage avec Thomas Chatelain mais ce dernier est arrivé trop vite dans la zone et n’arrive donc pas à pousser la rondelle dans les filets. Mathieu Vrecourt côté amiénois envoie un bon lancer cadré, mais le gardien Freiche le repousse du gant. Christophe Danchald inscrit le troisième but pour Asnières. Légèrement excentré, il prend un tir qui trouve l’intérieur du poteau droit et rebondit dans les filets de Mindjimba (1-3 ; 23’17’’).

2010-03-27-amiens-asnieres-cad-4Une minute plus tard, Asnières se retrouve en infériorité numérique mais fait le pressing et ne compte pas laisser Amiens revenir au score facilement. Les jeunes visiteurs reprennent et dégagent le maximum des palets qu’Amiens amène dans leur zone défensive. La seule occasion dangereuse obligera Freiche à arrêter le puck de la mitaine sur un lancer de Vrecourt.

Ils réussissent donc à se débarrasser de cette pénalité avant que l’arbitre ne siffle à nouveau pour envoyer Martinek sur le banc de la prison amiénoise. Artano joue de la crosse et du patin pour sortir le palet de la zone offensive d’Asnières mais le jeu de puissance est vite installé, cependant Amiens réussit à s’en sortir s’en encaisser de but. Le sifflet retentit pour une nouvelle pénalité amiénoise à l’encontre de Poulain, mais cette fois, Amiens parvient à se dégager et à garder le palet durant l'essentiel des deux minutes. Poulain reçoit le palet en sortant de prison et se présente face à Freiche. Ce dernier sort beaucoup trop se sa cage et ne parvient pas à contrer Poulain qui conserve le palet et le passe devant la cage. Mais la rondelle reste coincée dans le patin de l’Amiénois face au but vide et les Asniérois ont le temps de revenir se placer devant - et même dans - leur cage pour empêcher le but.

Amiens a montré son intention de revenir dans la partie mais Asnières ne l’entend pas de cette oreille et réplique avec Chatelain dont le tir troue Mindjimba (1-4 ; 33'07"). Histoire de prouver aux Amiénois que que gagner la partie leur sera difficile, Chatelain inscrit son doublé quelques secondes plus tard et relègue Amiens bien loin, à quatre buts de retard (1-5 ; 33'44").

Mais c’est sans compter la réactivité de Benjamin Adon, il relance les Amiénois vingt secondes plus tard. Il fait le tour de la cage de Freiche et parvient à glisser le puck derrière le portier asniérois, un peu trop sorti de sa cage pour ce coup (2-5 ; 34'04"). Amiens hérite alors d’une nouvelle supériorité numérique et s'installe. Sur un mauvais lancer de Martinek, Asnières part en deux contre un mais le numéro 16 rattrape son erreur en venant chiper le palet dans les crosses asniéroises. Romain Quilhin envoie au poteau gauche mais Freiche dévie in extremis du bout du patin. Les Amiénois bataillent pour rester dans la zone offensive si bien qu’ils reprennent un nouvelle pénalité pour obstruction. Le tiers s’achève sur de bonnes actions des deux côtés mais les gardiens jouent bien leur rôle et maintiennent le score inchangé.

2010-03-27-amiens-asnieres-cad-3La reprise est néfaste aux jeunes Gothiques. Mindjimba croit avoir coincé le slap de la bleue de Denchald entre ses jambières, mais le peu de public présent voit le palet terminer lentement sa course derrière la ligne de but (2-6 ; 41'33"). Romain Quihlin réduit l’avance asniéroise peu de temps après. Seul face à Freiche et coursé par la défense, il déporte complètement le gardien à droite et tire à gauche (3-6 ; 42'01’’).

Les locaux joueront en infériorité numérique pendant presque toute la fin de match. Asnières peut alors installer son jeu de puissance. Un gros tir oblige Clément Fressier à retourner sur le banc en boitant légèrement. Les Amiénois réussissent à tuer leur première prison mais Asnières enfonce le clou grâce à Chatelain, qui marque donc son triplé (3-7 ; 44'44").

Martinel peut partir en contre pendant une autre infériorité et tente de passer le puck entre les jambes de Freiche mais celui-ci l’arrête. À la 8e, l’arbitre siffle une autre pénalité amiénoise alors que quelques instants plus tard, après un bon shoot asniérois, Dosneis et Vrecourt sont victimes de deux grosses charges que l’arbitre jugera régulières. 

Pendant cinq bonnes minutes, Amiens réussit à jouer à nouveau avec un effectif complet sur la glace et développe même une très bonne phase de jeu, monopolisant le palet dans leur zone offensive, mais il n'y a rien à faire. Encore une fois, Asnières profite d’une double supériorité et les joueurs bombardent Mindjimba qui parvient à sauver les meubles. Hadjali d’abord rate sa déviation, Longatte ensuite tente de viser l’angle droit mais le gardien amiénois lui ferme l’entrée puis récupère dans sa mitaine le tir de Danchald. Paiella voit son lancer dévié et Chatelain rase le poteau droit, du mauvais côté de la cage, malheureusement pour lui. Après cette grosse période de jeu asniérois, les Amiénois soufflent un peu. Vrecourt est à peine sorti de prison que Poulain prend sa place, rejoignant Roussel à deux minutes de la fin. Amiens se dégage à nouveau.

Les cadets excellence essuient donc une lourde défaite ce soir face à une équipe d’Asnières mordante et offensive qui aura tenu tout le match durant avec deux lignes seulement.

 

Amiens – Asnières 3-7 (1-2, 1-3, 1-2)
Samedi 27 mars 2010 au Coliséum d’Amiens.
Pénalités : Amiens 24’ (4’, 6’, 14’), Asnières 12’ (4’, 8’, 0’).
Evolution du score :
0-1 à 01'23" : Dos Santos assisté de Paiella
0-2 à 15'06" : Hadjali (double sup. num.)
1-2 à 18'26" : Artano assisté de Quihlin (sup. num.)
1-3 à 23'17" : Danchald assisté de Hadjali
1-4 à 33'07" : Chatelain assisté de Breslau et Dos Santos (inf. num.)
1-5 à 33'44" : Chatelain assisté de Dos Santos
2-5 à 34'04" : Adon assisté de Dosneis
2-6 à 41'33" : Danchald assisté de Babikian
3-6 à 42'01" : Quihlin assisté de Artano
3-7 à 44'44" : Chatelain assisté de Paiella et Dos Santos