European Trophy : le contre-projet

On sait maintenant pourquoi les clubs européens de plusieurs pays ont rejeté les propositions de l'IIHF pour relancer la Ligue des Champions. Poursuivant l'étude menée au cours de la saison par Håkan Loob, qui s'était mis en congé de son poste de manager de Färjestad, les ligues regroupées dans l'organisation Hockey Europe ont accouché d'un projet différent et autonome, baptisé "European Trophy". C'est une réponse à la fédération internationale, mais surtout à la KHL, laissée en dehors du jeu et dont les plans d'expansion ont sans doute précipité ce contre-feu.

Les Russes qui sont sortis du "projet Loob" le mois dernier après avoir accepté de le financer en partie, notant qu'il existait des divergences entre leur vision et celle des Suédois. Il faut dire qu'il existe un fossé irréconciliable, tant sur la pratique économique que sur la mobilité géographique (qui en Europe de l'ouest a envie d'aller à Omsk ?).

Ce n'est pas sur la nature du projet que portent les différences. À terme, après 2012, il existe en effet un projet de ligue européenne à plein temps, même si ce point est loin de faire l'unanimité parmi les participants et poserait d'autres problèmes.

Pour l'instant, il s'agit simplement d'un tournoi de pré-saison. En fait, c'est une fusion entre le Nordic Trophy (qui a eu lieu en 2006, 2007 et 2008 avant que les clubs finlandais ne se retirent l'été dernier) et le Red Bull Salute (qui a eu lieu en 2008 et 2009). Le tournoi final aura lieu à Salzbourg et Zell am See), en Autriche, du 3 au 5 septembre prochain, avec huit équipes, et il gardera le nom de Salute.

La compétition reste majoritairement suédo-finlandaise, avec la participation, outre Salzbourg et son sponsor, de deux équipes suisses, deux formations allemandes, un représentant tchèque et un club norvégien. Les invités sont choisis sur des critères tout sauf sportifs, avec la présence d'un club de deuxième division (Malmö).

La phase qualificative se jouera du 11 au 28 août en deux poules de neuf équipes, chacune jouant donc huit rencontres.

"Capital Division" : Djurgården, Färjestad, Linköping (Suède), HIFK Helsinki, Jokerit Helsinki (Finlande), Mannheim, Eisbären Berlin (Allemagne), Sparta Prague (Rép. Tchèque), Vålerenga (Norvège).

"Central Division" : Frölunda, HV 71, Malmö (Suède), Kärpät Oulu, Tappara Tampere, TPS Turku (Finlande), Berne, ZSC Lions (Suisse), Salzbourg (Autriche).