Les juniors françaises auront leur finale

Les moins de 18 ans françaises, avec quatre victoires en quatre journées, sont au bord de la promotion en élite, et l'on commence à rêver à ce qu'elles affrontent les meilleures du monde, notamment les intouchables Nord-Américaines, ce qui n'est jamais arrivé à leurs aînées. Et pourquoi pas ? Après tout, les Japonaises, promues l'an passé à Chambéry, ont agréablement surpris la semaine dernière à Chicago (voir les résultats des Mondiaux féminins 18 ans, toutes divisions).

Le défi serait quand même très ardu, surtout que les deux joueuses qui ont marqué les deux tiers des buts français (Emmanuelle Lahourarate-Passard et Betty Jouanny) ne seront plus juniors l'an prochain. Mais de toute façon, on n'en est pas là. La Suisse, l'adversaire de la "finale" vendredi midi, dispose de deux lignes très fortes et reste favorite. La clé viendra de Caroline Baldin, meilleure gardienne de la division en 2009 et toujours souveraine statistiquement cette année avec 95,6% d'arrêts.