Présentation des play-offs de NHL

La période de saison régulière de la ligue nationale nord-américaine s'est achevée avant-hier et son classement final a défini les différentes confrontations. La bataille a été rude jusqu'au dernier moment pour s'adjuger une place dans le dernier carré. Ce fut surtout le cas pour la Conférence Est où il a fallu attendre les derniers matchs pour connaître les derniers participants. Ainsi, le match Philadelphia Flyers - New York Rangers était un match couperet puisque le vainqueur rejoindrait les play-offs alors que le perdant resterait à la maison. Cet affrontement s'est achevé au bout du suspense par une série de tirs au but, les équipes n'ayant réussi à se départager lors du temps règlementaire (1-1) grâce notamment à un grand match du portier des Rangers Henrik Lundqvist (46 arrêts). Ce sont finalement les Flyers qui ont eu le dessus par 2 tirs au but à 1.

 

Conférence Ouest

San José Sharks (1) - Colorado Avalanche (8)

San José rafle une nouvelle fois une bonne place dans la Conférence Ouest et les attentes sont considérables sur l'équipe californienne, car si elle est régulièrement en bonne posture ces 5 dernières saisons (meilleure équipe de la ligue l'année dernière, 3 titres de division), elle n'a pas dépassé le second tour depuis la saison 2003-04. Les play-offs de l'année dernière furent particulièrement frustrant pour les Sharks car il se sont inclinés en 6 matchs face aux rivals locaux d'Anaheim (qui n'étaient que huitièmes de la conférence), avec notamment deux défaites à domicile dès l'entame de la série. Cette fois c'est l'Avalanche du Colorado qui s'opposent à San José après une belle saison pour une équipe qui avait fini à la dernière place de la conférence l'année dernière.

Saison régulière : 4 confrontations avec 2 victoires pour San José contre 2 pour Colorado (dont une après prolongation).

 

Chicago Blackhawks (2) - Nashville Predators (7)

Chicago remporte son premier titre de division depuis 1993 aux dépens des Red Wings de Detroit et nourrit de grandes ambitions pour la coupe Stanley pour sa deuxième participation consécutive aux play-offs. L'équipe est menée par le dynamique duo Jonathan Toews - Patrick Kane et espère sa première coupe depuis 1961. Face à elle, les Predators de Nashville reviennent en play-offs après les avoir manqués l'année dernière. En onze saisons d'existence, c'est leur cinquième parcours en play-offs et ils espèrent cette fois passer le premier tour, ce qui serait la première fois dans l'histoire de la franchise.

Saison régulière : 6 confrontations avec 4 victoires pour Chicago contre 2 pour Nashville.

 

Vancouver Canucks (3) - Los Angeles Kings (6)

La coupe Stanley va-t-elle revenir un jour au Canada ? Depuis 1993, aucune équipe du pays à la feuille d'érable n'a réussi à remporter le titre. Cette année, 3 des 6 franchises canadiennes de la ligue sont en course pour les play-offs et c'est Vancouver qui semble la mieux placée pour briguer le titre. Elle est emmenée par son gardien Roberto Luongo (médaillé d'or aux Jeux Olympiques) et par le duo des frères jumeaux Henrik et Daniel Sedin qui se sont montré particulièrement efficace cette année (112 points en 82 matchs pour Henrik et 85 points en 63 matchs pour Daniel). L’équipe de Los Angeles participe quant à elle aux play-offs pour la première fois depuis 2002 avec une équipe de jeunes talents comme Anze Kopitar en attaque, Drew Doughty en défense (sélectionné dans l'équipe du Canada des Jeux Olympiques alors qu'il n'a que 20 ans) et Jonathan Quick dans les buts.

Saison régulière : 4 confrontations avec 3 victoires pour Vancouver (dont une après prolongation) contre 1 pour Los Angeles.

 

Phoenix Coyotes (4) – Detroit Red Wings (5)

L’équipe de Detroit, généralement placée dans les toutes premières places de la conférence, a connu une année difficile avec de nombreuses blessures de joueurs-clés. Il a même semblé pendant un moment que Detroit pourrait ne pas participer aux play-offs mais l’équipe a retrouvé son rythme habituel après la coupure olympique et elle a terminé la saison régulière par une série de 8 victoires sur ses 10 derniers matchs. Les Red Wings sont donc apparus comme une équipe qu’il valait mieux éviter pour le premier tour. Ainsi, les supporters de Chicago craignaient de retrouver leurs rivaux historiques dès l’entame des play-offs mais ce n’est pas le cas puisque c’est Phoenix qui affrontera les derniers finalistes de la coupe Stanley. Les Coyotes ont réalisé une superbe saison en battant les records de victoires et de points de la franchise. Toutefois, même avec l’avantage de la glace, la confrontation avec Detroit risque d’être difficile pour eux.

Saison régulière : 4 confrontations avec 2 victoires pour Phoenix (toutes après prolongation) contre 2 pour Detroit.

 

 

Conférence Est

Washington Capitals (1) – Montréal Canadiens (8)

L’affrontement entre Washington (meilleure attaque de la ligue) et Montréal (26e attaque de la ligue) semble très inégal, d’autant plus que la fin de saison a été compliquée pour les Canadiens qui n’ont remporté que 3 de leurs 10 derniers matchs. Pourtant, Montréal pourra compter sur son gardien Jaroslav Halak qui a signé une belle saison régulière (92,4% d’arrêts, quatrième meilleur pourcentage de la ligue). Sa performance dans cette série sera sans doute déterminante pour les Canadiens. Il aura fort à faire face aux buteurs des Capitals : Alexander Ovechkin (109 points), Nicklas Bäckström (101 points) et Alexander Semin (84 points), qui mènent une équipe dont dix joueurs ont marqué 10 buts ou plus.

Saison régulière : 4 confrontations avec 2 victoires pour Washington (dont une après prolongation) contre 2 pour Montréal (dont une après prolongation).

 

New Jersey Devils (2) – Philadelphia Flyers (7)

Contrairement à Washington, New Jersey s’est basé (une fois de plus) sur une défense intraitable (la meilleure de la ligue) et le portier des Devils, Martin Brodeur, continue de battre tous les records de gardiens. Rien d’étonnant puisque l’équipe a retrouvé l’entraîneur qui les avait mené à la coupe en 1995 (Jacques Lemaire) et qui est connu pour sa préférence pour la défense. Revers de la médaille, l’attaque des Devils ne s’est pas toujours montrée à son avantage (19e de la ligue) malgré de très bons joueurs offensifs comme Zach Parise, ou Ilya Kovalchuk. Le problème pour les Flyers va être de savoir si le gardien vétéran Brian Boucher, qui a été titulaire en play-offs pour la dernière fois en 2000, va être suffisamment performant après que les deux gardiens titulaires (Ray Emery et Michael Leighton) se soient blessés. Toutefois, on peut noter que les confrontations en saison régulière des deux rivaux de division ont été nettement à l’avantage des Flyers.

Saison régulière : 6 confrontations avec 1 victoire pour New Jersey contre 5 pour Philadelphia (dont une après prolongation).

 

Buffalo Sabres (3) – Boston Bruins (7)

L’année dernière, Boston remportait la conférence Est alors que Buffalo manquait les play-offs. Les rôles sont cette fois inversés et Buffalo a profité d’une excellente performance de son gardien Ryan Miller (92,9% d’arrêts) pour remporter sa division. Boston a aussi pu compter sur son gardien puisque le jeune Tuukka Rask est devenu le titulaire (avec le meilleur pourcentage d’arrêts de la ligue, 93,1%) en remplaçant Tim Thomas. Toutefois, Boston a connu de grosses difficultés au niveau de l’attaque et termine à la dernière place de la ligue dans ce domaine, à cause notamment du départ de son meilleur buteur de l’an passé (Phil Kessel) et des nombreuses blessures de son meilleur joueur, Marc Savard, qui n’a joué que la moitié des rencontres et n'est plus revenu sur la glace depuis début mars.

Saison régulière : 6 confrontations avec 2 victoires pour Buffalo contre 4 pour Boston (dont deux après prolongation).

 

Pittsburgh Penguins (4) – Ottawa Senators (5)

Depuis 1998 et les Red Wings, aucune équipe n’a réussi à remporter deux fois d’affilée le coupe Stanley. Pittsburgh, pour y parvenir, peut compter sur ses jeunes centres : Sydney Crosby (meilleur buteur ex-aequo de la ligue avec 51 réalisations), Evgeni Malkin (même s’il a connu une année difficile, il avait marqué 36 points en 24 matchs lors des play-offs l’an passé) et Jordan Staal. La saison d’Ottawa a été plutôt mouvementée, l’équipe enchaînant des séries de plusieurs défaites d’affilée avec de très bonnes séries de victoires (avec notamment une série de 11 victoires d’affilée entre la fin janvier et le début février).

Saison régulière : 4 confrontations avec 2 victoires pour Pittsburgh contre 2 pour Ottawa.