Berne - Genève-Servette (LNA, finale, match 3)

Berne aux points, Genève aux poings !

publicberneIl n’y aura pas d’affaire Gamache. Le Canadien qui a mordu le Genevois Thomas Déruns au match numéro deux, ne sera pas sanctionné, faute de preuves concrètes. Son cas a pourtant été examiné par Reto Steinmann, le juge unique de la Ligue Nationale, qui n’a trouvé aucun élément à charge contre le Bernois. Selon le quotidien romand Le Matin, "les images télévisuelles de la séquence ne démontraient pas clairement ce qui s’était passé". Toujours est-il que le doigt de Déruns, qui est devenu le plus célèbre de Suisse, posait « fièrement » en une de tous les journaux du pays.  Affaire classée…

Pour la première fois dans cette finale indécise, Genève-Servette va lâcher du lest face aux Bernois, vainqueurs sans trembler d’un match plié en un quart d’heure. Le temps pour Brett McLean et Etienne Froidevaux d’annuler l’ouverture du score de Thomas Déruns, le « blessé de guerre », copieusement hué par la PostFinance, qui est une fois encore le théâtre des meilleures affluences du continent.

L’absence de Paul Savary, le premier centre de la hiérarchie genevoise, a clairement pesé dans  la balance au même titre que la fraîcheur physique. C’est d’ ailleurs dans le but d’économiser Tobias Stephan que Chris McSorley l’a remplacé à l’entame du troisième tiers, alors que le score culminait à 6-2 pour les Ours. Federico Tamo, sa doublure attitrée, allait vivre "un rêve de gamin" en disputant cette finale, gardant sa cage inviolée jusqu’au bout. Le match était il est vrai joué depuis longtemps…

Ce coup d’arrêt contrarie d’autant plus McSorley que les arbitres, selon lui, n’ont pas été à la hauteur. Un discours récurrent chez le Canadien, dont la réputation n’est plus à faire auprès des "zèbres" helvètes et notamment de Danny Kurmann, son « grand ami »  qui officiait au sifflet.

 Ses troupes ont il est vrai concédé beaucoup de pénalités, dont trois méconduites nées des nombreuses provocations de la fin de match. Provocations donnant lieu à trois bagarres simultanées, dont la plus mémorable restera la rouste infligée par le Genevois Daniel Vukovic au Bernois Caryl Neuenschwander. Vukovic pouvait s’en frotter les mains même si, dans l’histoire, il s’est peut-être fracturé la main…

 Il n’y eût guère plus de suspens en barrages, lors d’un Bienne-Lausanne survolé par les visiteurs (5-1). Les Vaudois, emmenés par un doublé de leur capitaine Alain Miéville (et un de l‘ex-Tourangeau Jonathan Roy), se sont relancés dans une série qui prenait mauvaise tournure après les deux gains initiaux des pensionnaires de LNA.

Berne  - Genève-Servette 6-2 (3-1, 3-1, 0-0)
Jeudi 15 avril 2010 à la PostFinance Arena de Berne. 17 131 spectateurs.
Arbitres : Danny Kurmann et Daniel Stricker assistés de Tobias Wehrli et Dany Wirth.
Pénalités : 46’ contre Berne ; 60’ contre Genève-Servette.

Evolution du score :
0-1 à 03’24’’ : Déruns assisté de Malik et Gobbi (sup.num.)
1-1 à 04’12’’ : McLean assisté de Josi et Roche (sup.num.)
2-1 à 11’02’’ : McLean assisté de Reichert
3-1 à 11’59’’ : Froidevaux assisté de Berger et Rüthemann
4-1 à 25’28’’ : Gamache assisté de Josi et McLean (sup.num)
4-2 à 26’19’’ : Salmelainen assisté de Bezina et Kolnik (sup.num)
5-2 à 30’14’’ : Roche assisté de McLean et Dubé (sup.num)
6-2 à 35’39’’ : Dubé assisté de Plüss et Rüthemann

Berne

Gardien : Marco Bührer.

Défenseurs : Beat Gerber - Roman Josi ; David Jobin - Andreas Hänni ; Travis Roche (CAN) - Philipp Furrer ; Dominic Meier.

Attaquants : Ivo Rüthemann - Martin Plüss (C) - Caryl Neuenschwander ; Trevor Meier - Etienne Froidevaux - Pascal Berger ; Marc Reichert - Brett McLean (CAN) - Jean-Pierre Vigier ; Simon Gamache (CAN) - Christian Dubé - Tristan Scherwey.

Remplaçant : Olivier Gigon (G). Absents : Lee Goren et Thomas Ziegler (blessés).


Genève-Servette

Gardiens : Tobias Stephan puis Federico Tamo à 40’00’’.

Défenseurs : Jonathan Mercier - Goran Bezina (C) ; Marek Malik (TCH) - Daniel Vukovic ; Martin Höhener - Robin Breitbach ; Pierrick Pivron - John Gobbi.

Attaquants : Tony Salmelainen (FIN) - Florian Conz - Thomas Déruns ; Reto Suri- Morris Trachsler - Chris Rivera ; Juraj Kolnik (SVK) - Daniel Rubin - Jeff Toms (CAN) ; Pierrick Pivron - Stefan Hürlimann - Marco Maurer ; Benjamin Antonietti.

Absents : Paul Savary et Jan Cadieux (blessés).