Publicité

Quarts de finale de conférence (NHL, match 2)

Playoffs :jour 3. Journée d’égalisation pour les têtes de série. Pittsburgh, San José, Detroit (même si elle n’est pas considérée comme une tête de série) et le New Jersey remportent le deuxième match de leur série. Pendant ce temps la malédiction du premier match continue : Chicago, deuxième de la conférence, a été battu à domicile par Nashville, le septième…

Résumé des matchs du 16/04 : Pittsburgh Penguins – Ottawa Senators, New Jersey Devils – Philadelphia Flyers, Chicago Blackhawks – Nashville Predators, Phoenix Coyotes – Detroit Red Wings et San José Sharks – Colorado Avalanche


Pittsburgh Penguins – Ottawa Senators : 2-1
Série à égalité un match partout

Après le premier match où il avait collecté 3 assistances, Sidney Crosby récidive avec un but, une assistance et un sauvetage sur sa ligne pour permettre à son équipe d’égaliser dans la série face à Ottawa. Les gardiens se sont plus illustrés que lors du premier match, où 9 buts avaient été inscrits. Fleury termine avec 19 arrêts sur 20 tirs pour Pittsburgh et Elliott avec 29 arrêts sur 31 tirs.

Le match avait pourtant commencé difficilement pour Fleury, qui encaisse un but dès les premières secondes du match : sur un palet mal dégagé par Orpik, Alfredsson combine avec Spezza en zone neutre pour Regin, qui entre en zone offensive et trompe Fleury d’un tir du poignet du côté du gant du gardien (0-1, 0’18). Malgré ce début difficile, Fleury n’encaissera pas d’autres buts grâce notamment au bon travail de la troisième ligne (menée par Jordan Staal), chargée de neutraliser la ligne de Daniel Alfredsson et Jason Spezza.
Après une mise au jeu qu’il gagne à l’extérieur de la zone offensive, Crosby trouve Kunitz sur le côté gauche. Celui-ci tire sur Elliott, qui repousse la frappe mais Crosby surgit et marque son premier but de la série (1-1, 08’45). Il faudra ensuite attendre la troisième période pour voir le score évoluer. C’est Kris Letang qui débloque la situation d’un tir de la bleue, suite à un bon travail de Crosby derrière le but, poursuivi par Spezza (2-1, 55’48).

16_04_1
Sidney Crosby (en noir) poursuivi par Jason Spezza (en blanc) sous les yeux de Brian Elliott – Photo : Getty Images

Evolution du score :
0-1 à 0’18 : P. Regin (assistances : J. Spezza et D. Alfredsson)
1-1 à 8’45 : S. Crosby (C. Kunitz)
2-1 à 55’48 : K. Letang (S. Crosby et B. Guerin)

 
Composition des équipes :


Pittsburgh Penguins

Gardien : Marc-André Fleury

Défenseurs : Brooks Orpik - Sergei Gonchar (A) ; Mark Eaton – Kris Letang ; Alex Goligoski – Jordan Leopold

Attaquants : Chris Kunitz – Sidney Crosby (C) – Bill Guerin ; Alexei Ponikarovski – Evgeni Malkin (A) – Pascal Dupuis; Matt Cooke – Jordan Staal – Tyler Kennedy ; Mike Rupp – Craig Adams – Maxime Talbot

Remplaçant : Brent Johnson (G)

 

Ottawa Senators

Gardien : Brian Elliott

Défenseurs : Chris Phillips (A) – Anton Volchenkov ; Andy Sutton – Erik Karlsson ; Chris Campoli – Matt Carkner

Attaquants : Peter Regin – Jason Spezza – Daniel Alfredsson (C) ; Nick Foligno – Mike Fisher (A) – Matt Cullen ; Jarkko Ruutu – Chris Kelly – Chris Neil ; Zach Smith – Jesse Winchester – Ryan Shannon

Remplaçant : Pascal Leclaire (G)

3 étoiles du match : Sidney Crosby (Pittsburgh), Kris Letang (Pittsburgh) et Brian Elliott (Ottawa)



New Jersey Devils – Philadelphia Flyers : 5-3
Série à égalité un match partout

Après la défaite du premier match, les Devils se devaient de réagir pour éviter de se retrouver avec deux matchs de retard pour le déplacement de la série à Philadelphia. C’est chose faite grâce notamment au meilleur buteur de l’équipe en saison régulière : Zach Parise. Il démarre parfaitement son match par un but en infériorité numérique, sur une contre-attaque menée avec Patrik Elias, d’un revers qui trompe Boucher (1-0, 2’45). Mais les Flyers compense par de la réussite offensive : s’ils tirent moins que leur adversaires dans cette première période, ils inscrivent 2 buts par Asham (reprise de volée devant le but) puis Giroux (sur une déviation devant le but).
Les Devils réagissent et tirent 16 fois au but dans la seconde période, ce qui est suffisant pour reprendre provisoirement l’avantage grâce à des buts des défenseurs White et Greene. Mais juste avant la fin de cette période, Pronger dévie devant le but un tir de Timonen pour l’égalisation (3-3, 38’48). La troisième période est très disputée mais, même si les visiteurs tirent plus que les locaux (10 à 6), c’est la première ligne des Devils qui fait la décision en fin de période : Zubrus et Parise profitent d’un cafouillage devant le but pour trouver la lucarne droite de Boucher (4-3, 55’56).

16_04_2
Ouverture du score par Zach Parise face à Brian Boucher, sous les yeux de Chris Pronger – Photo : Getty Images

Evolution du score :
1-0 à 2’45 : Z. Parise (assistance : P. Elias) en inf. numérique
1-1 à 9’33 : A. Asham (C. Giroux et J. Van Riemsdyk)
1-2 à 15’30 : C. Giroux (M. Carle et M. Richards) en sup. numérique
2-2 à 23’44 : C. White (I. Kovalchuk et M. Mottau)
3-2 à 33’25 : A. Greene (P. Elias et I. Kovalchuk) en sup. numérique
3-3 à 38’48 : C. Pronger (K. Timonen et M. Richards) en sup. numérique
4-3 à 55’56 : D. Zubrus (Z. Parise et P. Elias)
5-3 à 59’56 : I. Kovalchuk (J. Langenbrunner) dans la cage vide

 

Composition des équipes :


New Jersey Devils

Gardien : Martin Brodeur

Défenseurs : Andy Greene – Paul Martin ; Bryce Salvador – Martin Skoula ; Mark Fraser – Mike Mottau

Attaquants : Zach Parise (A) – Dainius Zubrus – Patrik Elias (A) ; Ilya Kovalchuk – Travis Zajac – Jamie Langenbrunner (C) ; Brian Rolston – Rob Niedermayer – David Clarkson ; Pierre-Luc Letourneau-Leblond - Dean McAmmond - Matt Corrente

Remplaçant : Yann Danis (G)

 

Philadelphia Flyers

Gardien : Brian Boucher

Défenseurs : Chris Pronger (A) – Matt Carle ; Ryan Parent – Kimmo Timonen ; Oskars Bartulis – Braydon Coburn

Attaquants : Simon Gagne – Mike Richards (C) – Darroll Powe ; James Van Riemsdyk– Jeff Carter (A) – Danny Brière ; Scott Hartnell – Claude Giroux – Arron Asham ; Dan Carcillo - Blair Betts - Ian Laperriere

Remplaçant : Johan Backlund (G)

 

3 étoiles du match : Dainius Zubrus (New Jersey), Patrik Elias (New Jersey) et Zach Parise (New Jersey)

 


 

Chicago Blackhawks – Nashville Predators : 1-4
Nashville mène la série 1 à 0

Encore une fois dans ces play-offs, la tête de série s’est cassée les dents dans son premier match… Les Blackhawks ont ainsi concédé le premier match de la série (ce qui permet à Nashville de remporter la première victoire à l’extérieur en playoffs dans l’histoire de la jeune franchise), à cause notamment d’une bonne performance du gardien des Predators, Pekka Rinne, qui a effectué 25 arrêts sur 26 tirs. Il a ainsi pu contenir l’équipe de Chicago lors des deux premières périodes, alors que celle-ci dominait les débats : il ne concède qu’un but, par Kane, qui reprend un rebond sur une frappe de Patrick Sharp (1-0, 29’43).
Les Predators reviennent en troisième période plus déterminés (13 tirs contre 4 pour les locaux) : Sullivan trouve d’abord la barre de Niemi sur un tir du poignet (41’00) puis trente secondes plus tard, Niemi juge mal un revers lointain de Dumont, qui passe entre sa crosse et sa jambière (1-1, 41’31). Nashville prend ensuite l’avantage sur une perte de palet des Blackhawks dans leur zone défensive, le tir de Legwand est stoppé par Niemi mais le rebond qu’il laisse est repris par Dumont (1-2, 50’37) pour le but de la victoire.

16_04_3 

Photo : Getty Images


Evolution du score :
1-0 à 29’43 : P. Kane (assistances : P. Sharp et B. Sopel)
1-1 à 41’31 : J.P. Dumont (D. Hamhuis et C. Franson)
1-2 à 50’37 : J.P. Dumont (D. Legwand)
1-3 à 59’12 : J. Smithson (M. Goc) dans la cage vide
1-4 à 59’46 : M. Erat (D. Legwand et J. Ward) dans la cage vide


Composition des équipes


Chicago Blackhawks

Gardien : Antti Niemi

Défenseurs : Brent Seabrook - Niklas Hjalmarsson ; Duncan Keith (A) – Dustin Byfuglien ; Jordan Hendry – Brent Sopel

Attaquants : Patrick Sharp (A) - Jonathan Toews (C) - Marian Hossa ; Patrick Kane - Dave Bolland - Kris Versteeg ; Troy Brouwer - John Madden - Andrew Ladd ; Ben Eager - Colin Fraser - Tomas Kopecky

Remplaçant : Cristobal Huet (G)

 

Nashville Predators

Gardien : Pekka Rinne

Défenseurs : Shea Weber (A) – Ryan Suter ; Dan Hamhuis - Cody Franson ; Francis Bouillon - Kevin Klein

Attaquants : Colin Wilson - Jason Arnott (C) - Martin Erat ; Steve Sullivan (A) - Marcel Goc - Patric Hornqvist ; J.P. Dumont - David Legwand – Joel Ward ; Jerred Smithson, Nick Spaling, Jordin Tootoo

Remplaçant : Dan Ellis (G)


3 étoiles du match : J.P. Dumont (Nashville), Pekka Rinne (Nashville) et Marian Hossa (Chicago)

 


 

 

Phoenix Coyotes – Detroit Red Wings : 4-7
Série à égalité un match partout

Même si les Red Wings ne sont pas la tête de série de cette confrontation, on attendait un sursaut des hommes de Mike Babcock avant le départ de la série vers Detroit. Cette fois, Bryzgalov n’a pas réussi à arrêter la machine de guerre bien huilée que constituent les Red Wings. C’est principalement la seconde ligne qui a été à l’honneur, composée d’Henrik Zetterberg (3 buts, premier coup du chapeau de sa carrière en play-offs pour le suédois), de Valtteri Filippula (2 buts et une assistance) et du vétéran Todd Bertuzzi (2 assistances).
La partie n’a pas été simple pour autant : lors des deux premières périodes, Phoenix prend trois fois un avantage d’un but mais Detroit recolle aussitôt. Si Phoenix avait eu l’avantage sur son adversaire sur le plan physique lors du premier match (pour les charges), ce n’était plus le cas hier et ce sont les Red Wings qui ont fait le plus de charges dans ce deuxième match.

En troisième période, Abdelkader offre pour la première fois du match un avantage au score aux Red Wings quand, après avoir volé le palet à Wolski, il vient battre en un contre un Bryzgalov en évitant l’intervention de la crosse de ce dernier (3-4, 42’32). Les Coyotes ont néanmoins de la ressource : sur une contre-attaque, Fiddler centre pour Shane Doan qui, en face des filets, n’a plus qu’a mettre le palet hors de portée de Howard (4-4, 49’24). Mais cela ne suffira pas : Zetterberg entre avec le palet en zone offensive, combine avec Bertuzzi sur le côté gauche, qui lui renvoie le palet alors qu’il se trouve seul au second poteau pour une déviation dans le but (4-5, 53’54) (photo ci-dessous). Ce sera le but de la victoire, car ensuite Filippula (en supériorité numérique) et Zetterberg (dans la cage vide) aggraveront le score à 4-7 pour les visiteurs.

 16_04_4

Henrik Zetterberg marque son deuxième but de la soirée, face à Jovanovski et Bryzgalov – Photo : Getty Images

Evolution du score :
1-0 à 10’23 : K. Yandle (assistances : M. Hanzal et R. Vrbata)
1-1 à 26’27 : H. Zetterberg (V. Filippula et N. Kronwall) en sup. numérique
2-1 à 27’05 : W. Wolski
2-2 à 28’20 : P. Datsyuk (J. Franzen et T. Holmstrom)
3-2 à 29’09 : M. Lombardi (S. Doan et W Wolski)
3-3 à 30’25 : V. Filippula (T. Bertuzzi et J. Ericsson)
3-4 à 42’32 : J. Abdelkader
4-4 à 49’24 : S. Doan (V. Fiddler et A. Aucoin)
4-5 à 53’54 : H. Zetterberg (T. Bertuzzi)
4-6 à 57’54 : V. Filippula (B. Stuart et N. Kronwall) en sup. numérique
4-7 à 59’12 : H. Zetterberg


Composition des équipes :


Phoenix Coyotes

Gardien : Ilya Bryzgalov

Défenseurs : Zybnek Michalek (A) – Ed Jovanovski (A) ; Sami Lepisto – Adrian Aucoin ; Keith Yandle – Derek Morris

Attaquants : Wojtek Wolski – Matthew Lombardi – Shane Doan (C) ; Taylor Pyatt – Vernon Fiddler – Lee Stempniak ; Petr Prucha – Martin Hanzal – Radim Vrbata ; Lauri Korpikoski – Petteri Nokelainen – Daniel Winnik

Remplaçant : Jason LaBarbera (G)

 

Detroit Red Wings

Gardien : Jimmy Howard

Défenseurs : Nicklas Lidstrom (C) – Brian Rafalski ; Brad Stuart – Nicklas Kronwall ; Andreas Lilja – Jonathan Ericsson

Attaquants : Johan Franzen – Pavel Datsyuk - Tomas Holmstrom ; Valtteri Filppula - Henrik Zetterberg (A) - Todd Bertuzzi ; Dan Cleary – Darren Helm – Drew Miller ; Kris Draper (A) – Justin Abdelkader –Patrick Eaves

Remplaçant : Chris Osgood (G)


3 étoiles du match : Henrik Zetterberg (Detroit), Valtteri Filippula (Detroit) et Shane Doan (Phoenix)



San José Sharks – Colorado Avalanche : 6-5
Série à égalité un match partout

Cette fois, la meilleure équipe de la conférence Ouest a réalisé le match qu’il fallait pour éviter de se retrouver distancés 2 matchs à 0. Les Sharks ont complètement inversé la tendance de leur performance du premier match, en tous points : si au premier match la défense a été efficace et l’attaque inefficace, c’est exactement l’inverse qui s’est produit pour ce second match. Nabokov n’a pas pu réitérer la performance de l’avant-veille et encaisse 5 buts sur 22 tirs (77% d’arrêts). Quant à Anderson, il termine certes le match en encaissant 6 buts, mais il aura été littéralement bombardé par les joueurs de San José (52 tirs) et termine avec un pourcentage d’arrêts honorable (88,5%).
Car la grande satisfaction du match pour les Sharks, c’est cette attaque retrouvée (elle qui était la quatrième de la ligue en saison régulière). Certes, la ligne des stars de l’équipe, l’HTML (pour Heatley Thornton Marleau Line), n’a pas encore vu un de ses membres marquer un but dans la série mais elle se retrouve tout de même créditée de plusieurs assistances. C’est la seconde ligne de la franchise (Clowe-Pavelski-Setoguchi) qui a le plus produit offensivement. Mais surtout, les Sharks ont réussi à déjouer la stratégie défensive qui avait permis à l’Avalanche de museler les attaquants californiens en effectuant une trappe au niveau de la zone neutre.

Pourtant, le match ne fut pas une promenade de santé pour les Sharks : quand Devin Setoguchi marque le but de la victoire, ce n’est que la première fois du match que San José passe devant le Colorado au tableau d’affichage. L’Avalanche a ainsi pu profiter de 5 avantages d’un but durant le match, mais en vain. Ainsi, Quand la troisième période démarre, le score est de 4-4 et l’Avalanche reprend pour une cinquième fois l’avantage grâce à un but de Stewart qui, servi sur la droite de la glace par une passe de Stastny, trompe Nabokov sur la droite (4-5, 45’34). Joe Thornton n’est pas loin d’ouvrir son compteur de buts quand il tente de rentrer le palet de force, en se plaçant dans la surface d’Anderson, mais ce dernier garde la porte fermée (52’26). Finalement, la pression finit par payer, à la toute dernière minute : Pavelski égalise en reprenant un rebond laissé par Anderson sur un tir de Heatley (5-5, 59’28). Direction les prolongations. Les Sharks ont rapidement l’occasion de gagner le match grâce à une situation de supériorité numérique, dans les premières minutes des prolongations. Ils ne la manquent pas : un tir lointain de Clowe est dévié par Setoguchi devant le but et passe entre les jambières d’Anderson (6-5, 65’22) (photo ci-dessous).

16_04_5
Photo : Getty Images

Evolution du score :

0-1 à 1’10 : K. Cuminskey
1-1 à 19’18 : M. Malhotra (assistance : D. Boyle) en sup. numérique
1-2 à 20’24 : C. Stewart (C. Anderson)
2-2 à 23’43 : R. Blake (J. Thornton et P. Marleau)
2-3 à 24’08 : M. Hejduk (M. Duchene et B. Yip)
3-3 à 27’10 : D. Setoguchi (R. Clowe et J. Pavelski)
3-4 à 37’30 : B. Yip (M. Duchene)
4-4 à 39’45 : S. Nichol (J. Ortmeyer)
4-5 à 45’34 : C. Stewart (P. Stastny et R. Wilson)
5-5 à 59’28 : J. Pavelski (D. Heatley et J. Thornton)
6-5 à 65’22 : D. Setoguchi (R. Clowe et D. Boyle) en sup. numérique


Composition des équipes :


San José Sharks

Gardien : Evgeni Nabokov

Défenseurs : Douglas Murray – Dan Boyle (A) ; Rob Blake (C) – Marc-Edouard Vlasic ; Jason Demers – Kent Huskins

Attaquants : Patrick Marleau – Joe Thornton (A) – Dany Heatley ; Ryane Clowe – Joe Pavelski – Devin Setoguchi ; Manny Malhotra – Logan Couture – Torrey Mitchell ; Jamie Mc Ginn – Scott Nichol – Jed Ortmeyer

Remplaçant : Thomas Greiss (G)

 

Colorado Avalanche

Gardien : Craig Anderson

Défenseurs : Kyle Cumiskey – Adam Foote (C) ; Scott Hannan – Kyle Quincey ; John-Michael Liles – Ryan Wilson

Attaquants : T.J Galiardi – Paul Stastny (A) – Chris Stewart ; Brandon Yip - Matt Duchene - Milan Hejduk (A) ; Cody McLeod - Ryan O'Reilly - Kevin Porter ; Darcy Tucker - Stephane Yelle - Matt Hendricks

Remplaçant : Peter Budaj (G)


3 étoiles du match : Joe Pavelski (San José), Scott Nichol (San José) et Devin Setoguchi (San José)