Le Canada en poule de relégation

Jamais, dans une compétition internationale de hockey sur glace, le Canada n'avait connu la suprême vexation de jouer une poule de relégation. Cela vient de lui arriver aux championnats du monde des moins de 18 ans, où il terminera forcément dans les deux derniers de sa poule compte tenu de ses défaites contre la Suisse (1-3) et les Etats-Unis (0-5). La Suède, prochain adversaire, sera première quoi qu'il arrive.

Pour comprendre cet échec, il faut savoir que le Canada a une relation ambigue avec cette catégorie : autant il voue au culte au Mondial junior 20 ans disputé au Nouvel An, autant il dédaigne les U18. Le championnat du monde a été lancé en 1999 dans cette catégorie, mais le Canada n'a pas participé aux trois premières éditions. La raison de ce faible intérêt, c'est que cette compétition se joue en avril en même temps que les play-offs de la CHL, la ligue junior canadienne. Le pays à la feuille d'érable ne peut donc pas envoyer tous ses meilleurs joueurs. Mais cela ne saurait être une excuse suffisante : la Suisse était privée pour la même raison de sa grande vedette Nino Niederreiter (impliqué en play-offs avec Portland avant d'être appelé... avec les seniors et pas avec les U18 !), et c'est pourtant elle qui a éliminé de fait le Canada.

Néanmoins, les Canadiens devraient éviter le pire. Compte tenu de leur 11-3 contre le pays organisateur biélorusse, ils devraient s'en sortir sans mal en poule de maintien, sauf désastre contre la Lettonie.