Émirats Arabes Unis - Irlande (Championnats du Monde de Division III, Groupe A, 3e journée)

emiratsarabesunis-irlande-2010-04-17Une dernière formalité...

Forts de deux victoires face à leurs deux principaux rivaux désignés, le Luxembourg et la Grèce, contre qui ils avaient connu des fortunes pour le moins diverses ces dernières années, les Irlandais encadrés par James Tibbets se doivent d'éviter la fausse note devant la formation néophyte du groupe pour retrouver la Division 2.

Les débuts dans le concert international des joueurs du Golfe se sont soldés par une lourde défaite d'entrée face à la Grèce mais, le lendemain, la résistance au pays hôte a été marquante. La tâche des hommes du jeune Finlandais Teemu Taruvuori s'annonce aujourd’hui plus ardue, qui plus est pour une troisième rencontre en quatre jours.

Les contrôles difficiles et le placement perfectible de ses adversaires est vite mis à profit par Sean Dooley, qui sert le premier filet à Gareth Roberts, seul au second poteau (0-1 à 01'01"). Pour ne rien arranger, un surnombre complique un peu plus le début de rencontre des Arabes. Sans trop d’encombres, car le jeu plus physique des Irlandais est sanctionné dans la minute suivante.

Le capitaine Morrison se montre déjà très actif, revient couper court à la seule attaque subie en infériorité, pour relancer ensuite sa formation. Catalyseur des verts, celui qui sera dans la soirée désigné meilleur attaquant du tournoi manque cependant de lucidité dans le dernier geste face à Khaled Al Suwaidi, délaissé par ses défenseurs sur un changement de ligne risqué.

Servi par Dooley, Mark Morrison manque un nouveau duel avec un gardien désormais moins exposé. Les lancers non cadrés se suivent de part et d’autres, laissant les spectateurs sur leur faim et la marque indemne. Estimant que la situation a trop duré, Stephen Adams prend les choses en mains sur une mise au jeu remportée en zone défensive, surclassant tout le monde pour venir battre Al Suwaidi à ras glace (0-2 à 16'55").

Le son de U2 peut résonner dans la patinoire, et contrebalancer les encouragements des nombreux supporters allemands, venus mettre l’ambiance avec leurs nombreux drapeaux aux couleurs du pays néophyte.

L’indiscipline irlandaise permet à Juma Al Dhaheri de faire parler son talent, malheureusement non relayé par ses partenaires. Le capitaine est ainsi contraint de contourner Ali Al Sarour pour relancer les siens, avant de se résigner à partir seul sur la gauche, d’où son lancer trouve le filet latéral de la cage du tranquille Kevin Kelly, qui n’aura eu à négocier que cinq tirs cadrés avant de céder sa place pour le dernier tiers.

Un tir dévié d’O’Driscoll (0-3 à 28'02") et un jeu à une touche conclu par Adams (0-4 à 31'49") achèvent le suspense à la mi-match.

aldhaherijuma... avant la remontée

Le courage des joueurs du Moyen-Orient ne peut stopper l’hémorragie. Défendant le plus souvent à quatre, il leur est très difficile de se projeter vers l’attaque. Le temps gagné par leur habile capitaine en double infériorité ne peut écarter bien loin le danger, venu de Dean Kelly, qui intercepte un dégagement et trouve la cage à ras glace (0-5 à 37'00").

Le banc des verts peut donner du temps de jeu aux deux jeunes Craig Fay et Jason McCrainor. Le pressing de Mark Morrison sur la cage offre même un rebond à Stephen Balmer, plus rapide que la paire Al Sarour - Al Baloushi (0-6 à 38'40").

Les Émirats terminent sur une bonne note

Nullement repu, Sean Dooley fait encore enfler la marque au début de l’ultime période, sur un copier coller du premier but, conclu au même endroit par Steven Ewen (0-7 à 41'21") et un slalom au milieu d’une défense éprouvée par ce troisième match (0-8 à 44'49").

Toutefois, il s’agit là du dernier filet du tournoi pour ses vainqueurs. Une baisse de rythme et quatre pénalités des verts permettent aux Émirats Arabes Unis de refaire surface. Dans le jeu pour commencer, car le danger se précise sur le but désormais gardé par Adam Pepper, très ferme devant Rashed Al Dhaheri et les tirs, de volée, de Juma Al Dhaheri et, de la ligne bleue, d’Ali Al Hadad.

Une échappée de Mubarak Al Mazrouei est encore repoussée, mais les blancs et rouges vont tout de même parvenir à sauver l’honneur en beauté. Sans surprise, c’est du capitaine Juma Al Dhaheri, aussi actif en infériorité qu’à l’aise dans son patinage, que viennent les deux buts. Le numéro 7 accélère au centre de la glace, évite Leckey sur la gauche et feinte Pepper pour le tromper du revers (1-8 à 51'20"). Le second but vient d’une action similaire, qui fait se lever toute l’assistance et le banc (2-8 à 58'35").

Une façon de remercier un public qui a pris fait et cause pour sa formation, mais ne manquera pas de féliciter chaudement les vainqueurs. Trois ans après sa deuxième place à Dundalk, l'Irlande remporte ainsi le droit d'évoluer au niveau supérieur. Les problèmes rencontrés par la peu fournie IIHL, amputée en cours de saison du forfait des Rams de Dublin, sont bien loin des considérations actuelles.

Désignés meilleurs joueurs : Ali Al Hadad pour les Émirats Arabes Unis et Stephen Adams pour l'Irlande.

 

Émirats Arabes Unis - Irlande 2-8 (0-2, 0-4, 2-2).
Samedi 17 avril 2008 à 16h30 à la patinoire de Kockelscheuer. 250 spectateurs.
Arbitrage de Vedran Krcelic (CRO) assisté de Rudy Meyer (ESP) et Max Rebeschin (ITA).
Pénalités : Émirats Arabes Unis 14' (6', 6', 2') Irlande 16' (4’, 4', 8').
Tirs : Émirats Arabes Unis 16 (2, 3, 11) Irlande 32 (11, 13, 8).
Évolution du score :
0-1 à 01'01" : Roberts assisté de Dooley et Martin
0-2 à 16'55" : Adams assisté de Hamill
0-3 à 28'02" : Dooley assisté de O'Driscoll et Ewen
0-4 à 31'49" : Adams assisté de Hamill et Ewen (sup. num.)
0-5 à 37'00" : D. Kelly assisté de Roberts (double sup. num.)
0-6 à 38'40" : Balmer assisté de M. Morrison
0-7 à 41'21" : Ewen assisté de Dooley
0-8 à 44'49" : Dooley
1-8 à 51'20" : J. Al Dhaheri assisté de Al Hadad (inf. num.)
2-8 à 58'35" : J. Al Dhaheri assisté de T. Al Shamsi (sup. num.)

Émirats Arabes Unis
Gardien : Khaled Al Suwaidi.
Défenseurs : Ali Al Hadad - Obaid Al Muharrami ; Ali Al Sarour - Faisal Al Baloushi ; Mohammed Al Shamisi - Turki Al Shamsi.
Attaquants : Salem Al Damarki - Juma Al Dhaheri (C) - Omar Al Shamisi (A) ; Suhail Al Mehairi (A) - Aeyez Al Muhairbe - Ali Al Mazrouei ; Rashed Al Dhaheri - Mubarak Al Mazrouei - Saeed Al Nuaimi. Remplaçant : Ahmed Al Dhaheri (G).

Irlande
Gardien : Kevin Kelly puis Adam Pepper à 40'00".
Défenseurs : David Morrison - Thimothy O'Driscoll (A) ; Robert Leckey - Gareth Martin ; Dean Kelly (A).
Attaquants : Mark Reynolds - Mark Morrison (C) - Niall McEvoy ; Gareth Roberts - Sean Dooley - Steven Ewen ; Stephen Hamill Stephen Balmer - Stephen Adams ; Craig Fay et Jason McCrainor à 37’00".