République Tchèque - Slovaquie (match 1)

Des Tchèques sans défense ?

KasparLukasLa République Tchèque a abordé sa deuxième semaine de préparation sans son buteur Bednar, blessé au genou. Mais c'est surtout la défense qui commence à poser question. On savait que Pavel Kubina avait pris sa retraite internationale, mais son collègue, le leader défensif Tomas Kaberle, a argué d'une sévère fatigue pour refuser de venir. La situation devient critique parce que trois autres titulaires des derniers JO sont absents : Marek Zidlicky (bras) et Jan Hejda (ligaments croisés du genou) n'ont pas terminé la saison de NHL, et Roman Polak a dit souffrir de la clavicule. Sur les huit arrières "olympiens", il n'en reste donc plus que trois : Blatak, qui arrive mardi, et Zbynek Michalek et Filip Kuba, qui participent pour l'instant aux play-offs de NHL. En fait, ne comptez pas sur Kuba qui n'y participe même pas avec Ottawa, car il est à l'infirmerie à cause d'une hernie discale...

Autant dire que toute la défense est à reconstruire. Chercher d'autres joueurs en NHL, aptes à remplacer les titulaires habituels ? Hormis le cas Michal Rozsival des New York Rangers, la perspective est improbable : trois d'entre eux ont vu leur saison terminée depuis longtemps, Radek Martinek depuis novembre, Ladislav Smid et Rostislav Klesla depuis février.

Qui donc va tenir la défense tchèque ? Capitaine ici, Petr Caslava jouera très certainement son quatrième championnat du monde consécutif. Il n'a pas fait de difficultés pour rejoindre l'équipe nationale malgré sa situation familale : il joue en Suède depuis octobre alors que sa famille est restée au pays, et il a donc peu vu son second fils né en février. C'est d'ailleurs Caslava qui ouvre le score d'un lancer axial de la bleue en supériorité numérique, pendant que le jeune Tomas Tatar est en prison.

Mais d'autres places sont à prendre. La défense tchèque tue bien deux pénalités de Rachunek et Marek, réussissant même à doubler la mise en infériorité : Martin Ruzicka centre pour Lukas Kaspar seul dans l'axe qui tire dans la lucarne droite. Dès le retour à cinq contre cinq, Záborský réduit le score. Mais les Tchèques quittent la glace à 3-1 grâce à une accélération de Ruzicka qui reçoit la passe de Gulasi dans le dos de la défense, à bout portant.

Tomas Zaborsky est le plus heureux des Slovaques ce soir. Ce joueur avait quitté son club formateur de Trencin en tant que meilleur marqueur du championnat junior, car à l'époque on ne donnait pas sa chance aux jeunes en senior. Il est parti à 18 ans au Canada, et a été prêté par les New York Rangers en Finlande (Ässät Pori) cette saison : à bientôt 22 ans, il vit ce soir sa première sélection, et marque déjà son deuxième but (!), seul au rebond d'un tir de Ciernik. Les Tchèques prennent cependant le large avec deux nouveaux buts de Vondrka, en avantage numérique, et Kaspar, au rebond face à un gardien couché pendant une pénalité différée (5-2).

Les Tchèques tuent une minute et demie à trois contre cinq en fin de deuxième tiers, et quand la situation s'inverse avec une double pénalité de Tatar et Ciernik, ils ne laissent pas passer l'occasion de clore la marque à 6-2 sur un tir de la bleue de Klepis, qui a bénéficié d'un bon écran de... Kaspar. Ce dernier aurait même pu signer un hat-trick mais a manqué la cible en fin de match, tandis que Ruzicka a tiré sur la transversale. Victoire très facile, donc, pour les Tchèques, avec 50% de réussite en jeu de puissance.

La performance du jour est pour Lukas Kaspar. Ce premier tour de draft de San José n'a pu jouer que 16 matches de NHL en quatre années en Amérique du nord, et il a donc décidé cette année d'aller jouer au nord de la Finlande, où il poursuit la tradition tchèque au Kärpät Oulu. Invité pour la première fois en sélection contre la Slovaquie en décembre, il peut espérer après ce bon match rester la semaine prochaine et goûter enfin à un autre adversaire. Sa présence au Mondial serait une grosse cote, mais qui sait... Il a eu beaucoup de temps de jeu pour s'exprimer aujourd'hui, y compris en powerplay où il a mis son grand gabarit devant la cage.

Commentaires d'après-match

Vladimir Ruzicka (entraîneur de la République Tchèque) : "On s'était mis d'accord pour que je suive le match dans les tribunes. Je ne suis pas intervenu dans le travail de [Jandac et Weissmann, les adjoints] et je voulais prendre du plaisir au match. Bien sûr, j'ai observé les détails et pris des notes. [...] On parle des absences en défense, mais ces deux dernières années, dans les matchs-clés, c'est en attaque que nous avons eu le plus de problèmes. Nous avons d'autres arrières. Blatak est excellent, c'est un défenseur de niveau NHL pour moi. Il y a Karel Rachunek et puis Ondrej Nemec, performant en sélection même s'il ne l'a pas été cette saison à Karlovy Vary."

Glen Hanlon (entraîneur de la Slovaquie) : "Nous n'avons pas été très disciplinés. Nous avons commis de fréquentes fautes de crosse. Nous avons mal joué dans l'ensemble et nous avons souffert en infériorité avec trois buts encaissés. Quelques jeunes se sont mis en lumière, comme Záborský avec ses deux buts. Richard Lintner a bien joué après trois mois d'absence sur blessure."

 

République Tchèque - Slovaquie 6-2 (3-1, 2-1, 1-0)
Vendredi 16 avril 2010 à 18h00 à Prostejov. 3380 spectateurs.
Arbitrage de MM. Jerábek et Minár (TCH) assistés de MM. Barvír et Blümel (TCH).
Pénalités : République Tchèque 10' (4', 6', 0') ; Slovaquie 12' (4', 4', 4').
Évolution du score :
1-0 à 10'21" : Caslava assisté de Klepis et Vampola (sup. num.)
2-0 à 14'21" : Kaspar assisté de Ruzicka (inf. num.)
2-1 à 15'36" : Zabrosky assisté de Zagrapan et Bartanus
3-1 à 18'53" : Ruzicka assisté de Gulas et Kveton
3-2 à 26'32" : Zabrosky assisté de Ciernik et Zagrapan
4-2 à 30'02" : Vondrka assisté de Kurka (sup. num.)
5-2 à 37'21" : Kaspar assisté de Kovar et Hubacek
6-2 à 44'19" : Klepis assisté de Caslava et Vampola (double sup. num.)


République Tchèque

Gardien : Jaroslav Hübl.

Défenseurs : Tomas Mojzíš - Petr Cáslava (C, 2') ; Karel Rachunek (2') - Petr Gregorek ; Angel Krstev - Ondrej Nemec ; Jiri Hunkes [à 40'] - Josef Hrabal [à 40'].

Attaquants : Jakub Klepis - Petr Vampola (4') - Jiri Novotný ; Tomas Kurka - Jan Marek (2') - Michal Vondrka ; Lukáš Kašpar - Jan Kovár - Petr Hubácek ; Milan Gulaš - David Kveton - Martin Ruzicka.

Remplaçants : Jakub Sedlacek (G), Peter Jánský.

Slovaquie

Gardien : Peter Hamerlík.

Défenseurs : René Vydarený - Tomáš Starosta ; Richard Lintner (2') - Ivan Švarný ; Juraj Valach - Dominik Granák ; Tomas Slovak - Peter Frühauf (2').

Attaquants : Ivan Ciernik (4') - Miroslav Zálešák - Tomáš Tatar (4') ; Marek Bartánus - Marek Zagrapan - Tomáš Záborský ; Richard Pánik - Tomáš Bulík - Roman Tománek ; Tomáš Jaško - Dávid Buc - Radoslav Tybor.

Remplaçant : Rastislav Stana (G).