Quarts de finale de conférence (NHL, match 3)

Playoffs : jour 5. Finalement, toutes les séries auront connu une égalité un match partout grâce à la victoire des Blackhawks de Chicago dans leur second match. Par ailleurs, les Penguins de Pittsburgh, champions en titre semblent avoir trouvé leur bon rythme et signent leur deuxième victoire d'affilée contre les Senators d'Ottawa alors que les Devils du New Jersey semblent à l'arrêt face aux Flyers de Philadelphie. Pour les Red Wings de Detroit, le retour à la Joe Louis Arena se conclut par une défaite. Quant aux Sharks de Detroit, il échouent face à Craig Anderson, muraille de l'Avalanche du Colorado.

Résumé des matchs du 18/04 : Detroit Red Wings - Phoenix Coyotes, Philadelphia Flyers - New Jersey Devils, Ottawa Senators - Pittsburgh Penguins, Chicago Blackhawks - Nashville Predators et Colorado Avalanche - San José Sharks

 

Detroit Red Wings – Phoenix Coyotes : 2-4
Phoenix mène la série 2 matchs à 1

On aurait pu penser que le voyage à Detroit aurait été fatal pour les Coyotes après que les Red Wings ont égalisé la série sur la glace de Phoenix. Bien au contraire, car en gagnant hier à la Joe Louis Arena, les Coyotes mettent les Red Wings au pied du mur. S’ils ne parviennent pas à gagner le deuxième match à domicile mardi, Detroit aurait à jouer ce qui pourrait être le dernier match de la série à Phoenix.

Le match commence fort mal pour les Wings, qui encaissent un but dès la première minute du match et permettent aux Coyotes d’établir un nouveau record de franchise pour le but le plus rapide en playoffs. Pourtant, contrairement à d’autres buts marqués rapidement dans ces playoffs, il est ici difficile de mettre en cause la responsabilité du portier de Detroit, Jimmy Howard. L’action part d’une incursion de Prucha en zone offensive, son premier tir est repoussé par Howard, il récupère le palet pour un second tir, nouvel arrêt. Il fait alors le tour du filet pour glisser le palet dans le but mais Howard est encore là. Finalement, le palet termine dans la crosse de Lepistö, qui profite du trafic devant Howard pour marquer (0-1, 0’29). Clairement, l’attaque de Phoenix semble être entrée de manière plus volontaire dans le match que la défensive de Detroit. L’attaque des Red Wings pousse pour revenir au score et domine son adversaire dans la première période (13 tirs contre 7) et cela paye : Filippula marque en supériorité numérique avant la fin de la période.

On pense alors que les Red Wings vont reprendre les choses en mains en deuxième période et prendre l’avantage. Pas du tout car, même si leur capitaine Shane Doan a dû sortir sur blessure, les Coyotes ont l’emprise sur cette période. Ils finissent par reprendre l’avantage : après une mauvaise relance en zone neutre des Wings, la contre-attaque des Coyotes permet à Lombardi de tirer sur Howard, celui-ci concède un rebond exploité par Wolski (1-2, 39’28).

La défense des Red Wings est fébrile et cela ne s’arrange pas au fur et à mesure du match. En troisième période, Vrbata et Prucha se retrouvent en 2 contre 2 face à Lidström et Rafalski. Prucha laisse habilement le palet à Vrbata par la bande, celui-ci lui renvoie le palet alors que Prucha a dépassé Lidström et se présente seul devant le but. Prucha n’a plus qu’à contourner Howard pour marquer (1-3, 48’16). Si tous les défenseurs de Detroit ont connu une soirée difficile, ce fut surtout le cas pour le capitaine Nicklas Lidström, qui termine le match avec un différentiel de -3. Les Red Wings parviennent à revenir à un but d’écart grâce à une réalisation de Johan Franzen, mais en vain car Vrbata redonne l’avantage de deux buts, avantage qui tiendra jusqu’à la fin.

18_04_1
But de Wojtek Wolski face à Jimmy Howard – Photo : AP

Evolution du score :
0-1 à 0’29 : S. Lepistö (assistances : M. Hanzal et P. Prucha)
1-1 à 14’42 : V. Filippula (B. Stuart et H. Zetterberg) en sup. numérique
1-2 à 39’28 : W. Wolski (M. Lombardi et L. Stempniak)
1-3 à 48’16 : P. Prucha (R. Vrbata et M. Hanzal)
2-3 à 49’59 : J. Franzen (T. Bertuzzi et H. Zetterberg)
2-4 à 51’38 : R. Vrbata (M. Lombardi et Z. Michalek)


Detroit Red Wings

Gardien : Jimmy Howard

Défenseurs : Nicklas Lidström (C) – Brian Rafalski ; Brad Stuart – Nicklas Kronwall ; Andreas Lilja – Jonathan Ericsson

Attaquants : Johan Franzen – Pavel Datsyuk - Tomas Holmström ; Valtteri Filppula - Henrik Zetterberg (A) - Todd Bertuzzi ; Dan Cleary – Darren Helm – Drew Miller ; Kris Draper (A) – Justin Abdelkader – Patrick Eaves

Remplaçant : Chris Osgood (G)

Phoenix Coyotes

Gardien : Ilya Bryzgalov

Défenseurs : Zybnek Michalek (A) – Ed Jovanovski (A) ; Sami Lepistö – Adrian Aucoin ; Keith Yandle – Derek Morris

Attaquants : Wojtek Wolski – Matthew Lombardi – Shane Doan (C) ; Taylor Pyatt – Robert Lang – Lee Stempniak ; Petr Prucha – Martin Hanzal – Radim Vrbata ; Lauri Korpikoski – Petteri Nokelainen – Daniel Winnik

Remplaçant : Jason LaBarbera (G)


3 étoiles du match : Petr Prucha (Phoenix), Radim Vrbata (Phoenix) et Henrik Zetterberg (Detroit)


 

Philadelphia Flyers – New Jersey Devils : 3-2
Philadelphie mène la série 2 matchs à 1

Les Flyers continuent de jouer des tours aux Devils : après les avoir dominé au cours de la saison régulière (5 victoires en 6 matchs), les Flyers prennent encore le dessus sur leurs rivaux de division. Lors du prochain match sur leur glace, Philadelphia pourra peut-être prendre un avantage décisif sur l’équipe du New Jersey.

Les Devils, équipe défensive s’il en est, ont beaucoup de difficulté en attaque dans cette série. Ils n’ont hier tiré que 19 fois au but (dont 3 tirs en troisième période) et n’ont marqué qu’en supériorité numérique, par des tirs lointains de Brian Rolston (qui, comme le coach Jacques Lemaire, était du titre des Devils de 1995 même si les deux sont partis entre-temps). L’attaque des Flyers s’est montrée plus à son avantage en tirant 34 fois mais elle s’est heurtée à un Martin Brodeur en bonne forme, qui n’a toutefois pu que retarder l’échéance (grâce à 17 arrêts lors de la troisième période et les prolongations). Car Philadelphie devra attendre les prolongations pour venir à bout des Devils, grâce à un but de Carcillo en fin de supériorité numérique.

18_04_2

Célébration du but de la victoire de Dan Carcillo (au centre) pour les Flyers de Philadelphia - Photo : Getty Images

Evolution du score :
0-1 à 7’15 : B. Rolston (assistances : I. Kovalchuk et T. Zajac) en sup. numérique
1-1 à 8’49 : C. Giroux (K. Timonen et C. Pronger) en sup. numérique
2-1 à 21’15 : M. Richards (D. Carcillo)
2-2 à 36’38 : B. Rolston (I. Kovalchuk et P. Elias)
3-2 à 63’35 : D. Carcillo (M. Richards et S. Gagné)


Philadelphia Flyers

Gardien : Brian Boucher

Défenseurs : Chris Pronger (A) – Matt Carle ; Ryan Parent – Kimmo Timonen ; Lukas Krajicek – Braydon Coburn

Attaquants : Simon Gagné – Mike Richards (C) - Dan Carcillo ; Scott Hartnell – Jeff Carter (A) – Danny Brière ; James Van Riemsdyk – Claude Giroux – Arron Asham ; Darroll Powe - Blair Betts - Ian Laperriere

Remplaçant : Johan Backlund (G)

New Jersey Devils

Gardien : Martin Brodeur

Défenseurs : Andy Greene – Paul Martin ; Bryce Salvador – Martin Skoula ; Mark Fraser – Mike Mottau

Attaquants : Zach Parise (A) – Dainius Zubrus – Patrik Elias (A) ; Ilya Kovalchuk – Travis Zajac – Jamie Langenbrunner (C) ; Brian Rolston – Rob Niedermayer – David Clarkson ; Pierre-Luc Letourneau-Leblond - Dean McAmmond - Matt Corrente

Remplaçant : Yann Danis (G)


3 étoiles du match : Dan Carcillo (Philadelphia), Brian Rolston (New Jersey) et Claude Giroux (Philadelphia)



Ottawa Senators – Pittsburgh Penguins : 2-4
Pittsburgh mène la série 2 matchs à 1

Si les deux matchs à Pittsburgh ont été très disputés, le premier match de la série à Ottawa a été largement en faveur des visiteurs qui ont semblé avoir le match en main de bout en bout. Ainsi, ils ont été en tête du tableau d’affichage pendant quasiment tout le match (sauf après l’éphémère égalisation du score en début de deuxième période) grâce à un but rapide de Ponikarovski.

Ottawa revient au score par un but de Mike Fisher en début de deuxième période et développe une bonne séquence de jeu mais Pittsburgh réagit vite. Sur une contre-attaque, Malkin rentre en zone offensive mais perd le palet face au duo Karlsson-Sutton. Talbot, qui avait suivi Malkin, prend le meilleur sur Karlsson et redresse le palet vers le but. Elliott repousse le tir sur Malkin qui marque (1-2, 25’57) (photo ci-dessous). Les Penguins augmenteront leur avance en fin de seconde période par un but de Crosby puis en début de troisième par un but de Guerin. À noter que Crosby continue sa bonne entame de playoffs avec un but et une assistance hier, ce qui porte son total à 2 buts et 5 assistances en 3 matchs.

18_04_3
Evgeni Malkin (au centre), sur le point de marquer le deuxième but du match – Photo : Getty Images

Evolution du score :
0-1 à 1’16 : A. Ponikarovsky (assistances : P. Dupuis et S. Gonchar)
1-1 à 21’53 : M. Fisher (P. Regin et M. Cullen) en sup. numérique
1-2 à 25’57 : E. Malkin (M. Talbot)
1-3 à 39’15 : S. Crosby (M. Cooke et B. Guerin) en sup. numérique
1-4 à 44’27 : B. Guerin (C. Kunitz et S. Crosby)
2-4 à 52’58 : M. Cullen (D. Alfredsson et J. Spezza) en sup. numérique


Ottawa Senators

Gardien : Brian Elliott

Défenseurs : Chris Phillips (A) – Anton Volchenkov ; Andy Sutton – Erik Karlsson ; Chris Campoli – Matt Carkner

Attaquants : Peter Regin – Jason Spezza – Daniel Alfredsson (C) ; Nick Foligno – Mike Fisher (A) – Matt Cullen ; Jarkko Ruutu – Chris Kelly – Chris Neil ; Zach Smith – Jesse Winchester – Ryan Shannon

Remplaçant : Pascal Leclaire (G)

Pittsburgh Penguins

Gardien : Marc-André Fleury

Défenseurs : Brooks Orpik - Sergei Gonchar (A) ; Mark Eaton – Kris Letang ; Alex Goligoski – Jay McKee

Attaquants : Chris Kunitz – Sidney Crosby (C) – Bill Guerin ; Alexei Ponikarovsky – Evgeni Malkin (A) – Pascal Dupuis; Matt Cooke – Jordan Staal – Tyler Kennedy ; Mike Rupp – Maxime Talbot – Craig Adams

Remplaçant : Brent Johnson (G)


3 étoiles du match : Sidney Crosby (Pittsburgh), Peter Regin (Ottawa) et Evgeni Malkin (Pittsburgh)



Chicago Blackhawks – Nashville Predators : 2-0
Série à égalité un match partout

Cela aurait pu être la copie conforme du premier match : Pekka Rinne maintient son équipe dans le match malgré une pression offensive importante de Chicago et Nashville finit par battre son adversaire contre le cours du jeu en profitant d’une erreur de Niemi. Ce n’est pas exactement ce qui s’est passé : si Rinne a effectivement fait un bon match en n’encaissant que 2 buts sur 33 tirs (dont 13 arrêts sur 13 tirs en première période même si un tir de Toews trouve la barre à 8’42) c’est Niemi qui réalise la performance du match en réalisant un blanchissage (23 arrêts dont 11 en dernière période).

Niemi effectue notamment un arrêt du gant au ras de la glace sur un tir de Boyd (25’37, photo ci-dessous) alors que le score est encore vierge. Les Blackhawks, après avoir été tenus en échec pendant quasiment la moitié du match par Rinne, finiront par trouver une faille grâce à un revers de Dave Bolland sur une supériorité numérique (1-0, 28’44). Mais Chicago ne fait pas le break pour autant : une frappe de Marian Hossa est acrobatiquement arrêtée par Rinne alors que le but lui semblait grand ouvert (32’07). Finalement, Chicago parvient quand même à se détacher au score grâce à un tir du poignet de Patrick Kane sur un 3-contre-1 (2-0, 44’18)

18_04_4
Arrêt du gant d’Antti Niemi face à Dustin Boyd, sous les yeux de ses coéquipiers Jordan Hendry (n°6) et Dustin Byfuglien (n°33) – Photo : Getty Images

Evolution du score :
1-0 à 28’44 : D. Bolland (assistances : J. Toews et P. Kane)
2-0 à 44’18 : P. Kane (P. Sharp)


Chicago Blackhawks

Gardien : Antti Niemi

Défenseurs : Brent Seabrook - Duncan Keith (A); Niklas Hjalmarsson – Brent Sopel ; Dustin Byfuglien - Jordan Hendry

Attaquants : Andrew Ladd - Jonathan Toews (C) - Marian Hossa ; Patrick Sharp (A) - Dave Bolland - Patrick Kane ; Troy Brouwer - John Madden - Kris Versteeg ; Ben Eager - Colin Fraser - Tomas Kopecky

Remplaçant : Cristobal Huet (G)

Nashville Predators

Gardien : Pekka Rinne

Défenseurs : Shea Weber (A) – Ryan Suter ; Dan Hamhuis - Cody Franson ; Francis Bouillon - Kevin Klein

Attaquants : Colin Wilson - Jason Arnott (C) - Martin Erat ; Steve Sullivan (A) - Marcel Goc - Joel Ward ; Jerred Smithson - David Legwand – Jordin Tootoo; Dustin Boyd - Nick Spaling - J.P. Dumont

Remplaçant : Dan Ellis (G)


3 étoiles du match : Antti Niemi (Chicago), Patrick Kane (Chicago) et Dave Bolland (Chicago)


 

Colorado Avalanche – San José Sharks : 1-0
Colorado mène la série 2 matchs à 1

Bombardement californien sur Craig Anderson, acte 2. Après avoir tiré 52 fois sur le portier de l’Avalanche lors du deuxième match, les Sharks récidivent avec 51 tirs (dont 15 en supériorité numérique et 43 dans les deux dernières périodes) mais, cette fois, c’est Anderson qui a le dernier mot : après avoir encaissé 6 buts lors du deuxième match, il signe ici un blanchissage. Il bat au passage le record de la franchise du plus grand nombre d’arrêt pour un blanchissage en playoffs à domicile, ce qui n'est pas mal pour le troisième match de playoffs de sa carrière… Au passage, le record d’arrêts pour un blanchissage à l’extérieur est lui détenu par Patrick Roy : 63 arrêts dans une triple prolongation lors de la finale de coupe Stanley face aux Panthers de Florida en 1996. Il a aussi été grandement aidé par une défensive du Colorado agressive et volontaire (beaucoup de tirs contrés) même si beaucoup de pénalités ont été sifflées contre l’Avalanche.

Nabokov a connu de son côté un match plus calme. Il n’a reçu que 17 tirs (dont 7 sur les deux dernières périodes) mais il a dû tout de même s’employer face aux rares attaques des joueurs du Colorado. Ainsi, quand McLeod se retrouve seul dans l’enclave et servi par Stastny, Nabokov bloque parfaitement la reprise de l’attaquant du Colorado de la jambière (8’41). Malheureusement pour lui, il manque de chance sur le but qu’il encaisse : une relance de Boyle destinée à passer par la bande derrière le filet passe entre sa jambière et son poteau (1-0, 60’51). Boyle était sous la pression d’O’Reilly (qui a été crédité du but), toutefois, il est difficile de dire au vu des images si le jeune rookie a dévié le dégagement du défenseur de San José.

18_04_5
Arrêt de Craig Anderson sur un tir des Sharks – Photo : Getty Images

Evolution du score :
1-0 à 60’51 : R. O’Reilly (sans assistance)


Colorado Avalanche

Gardien : Craig Anderson

Défenseurs : Kyle Cumiskey – Adam Foote (C) ; Scott Hannan – Kyle Quincey ; John-Michael Liles – Ryan Wilson

Attaquants : T.J Galiardi – Paul Stastny (A) – Chris Stewart ; Brandon Yip - Matt Duchene - Milan Hejduk (A) ; Darcy Tucker - Ryan O'Reilly – Ryan Stoa ; Cody McLeod - Stephane Yelle - Matt Hendricks

Remplaçant : Peter Budaj (G)

San José Sharks

Gardien : Evgeni Nabokov

Défenseurs : Douglas Murray – Dan Boyle (A) ; Rob Blake (C) – Marc-Edouard Vlasic ; Jason Demers – Kent Huskins

Attaquants : Patrick Marleau – Joe Thornton (A) – Manny Malhotra ; Ryane Clowe – Joe Pavelski – Devin Setoguchi ; Dwight Elminen – Logan Couture – Torrey Mitchell ; Jamie Mc Ginn – Scott Nichol – Jed Ortmeyer

Remplaçant : Thomas Greiss (G)


3 étoiles du match : Craig Anderson (Colorado), Ryan O’Reilly (Colorado) et Ryan Clowe (San José)