Quarts de finale de conférence (NHL, match 3, partie 2)

Playoffs : jour 6. Résumé des matchs du 19/04 : Montréal Canadiens - Washington Capitals, Boston Bruins - Buffalo Sabres et Los Angeles Kings - Vancouver Canucks

 

Montréal Canadiens – Washington Capitals : 1-5
Washington mène la série 2 matchs à 1

Explication de texte Canadiens-Capitals épisode 2 : après la polémique Plekanec-Théodore du premier match (le premier doutant publiquement de la qualité du jeu du second), c’est Ovechkin qui se livre à des petites phrases de provocation d’avant match. Il a ainsi publiquement affirmé qu’il avait vu une faille dans le jeu de Jaroslav Halak, et qu’il était persuadé que le troisième match ne serait pas à l’image des deux autres, où le gardien slovaque avait brillé. Comme lors de la première polémique, c’est l’auteur de la petite phrase qui a eu le dernier mot : les Capitals ont chassé Halak à la mi-match après que celui-ci ait encaissé trois buts.

Pourtant, le début de match n’a pas été simple pour Washington. La première période a ainsi été à l’avantage de Montréal, qui aurait pu prendre l’avantage sans la solide performance du portier des Capitals, Semion Varlamov. Celui-ci avait été finalement préféré à Théodore du fait de sa bonne prestation au pied levé (il était rentré en jeu dès la huitième minute de jeu) dans le deuxième match. Comme face aux Rangers l’an passé, il semble avoir définitivement pris le poste de numéro 1 à Théodore et sa prestation d’hier plaide en sa faveur (25 arrêts en 26 tirs reçus). Mais dès le retour des vestiaires, Washington reprend les commandes (14 tirs à 8) et frappe d’entrée de jeu : sur une situation d’infériorité numérique, les Capitals contre-attaquent rapidement et Gordon peut frapper au but, Halak repousse le tir mais est destabilisé par un coéquipier et ne peut stopper le second tir de Gordon (0-1, 21’06). Ensuite, alors que l’équipe de Washington est installée en zone offensive, le tir lointain de Laich vient tromper un Halak masqué par deux Capitals (0-2, 24’42). Et ce n’est pas fini, Fehr marque en reprenant un rebond sur un tir de Laich (0-3, 28’33).

Même s’il n’a pas vraiment été responsable sur tous les buts, Jacques Martin, l’entraîneur de Montréal, choisit de remplacer Halak par Price afin de provoquer un choc psychologique à l’équipe (dans le même ordre d’idée que l’entrée de Varlamov pour les Capitals dans le match 2). Las, Ovechkin rajoute un but avant même la fin de la période en reprenant sur les genoux une passe de Backstrom venue de derrière les buts (0-4, 33’50). Washington a définitivement pris le large.

19_04_1
Arrêt de Semyon Varlamov face à Mike Cammalleri – Photo : Getty Images

Evolution du score :
0-1 à 21’06 : B. Gordon (assistance : T. Poti) en inf. numérique
0-2 à 24’42 : B. Laich (M. Green et E. Fehr)
0-3 à 28’33 : E. Fehr (B. Laich et B. Morrison)
0-4 à 33’50 : A. Ovechkin (N. Backstrom et M. Knuble)
1-4 à 42’25 : T. Plekanec (M. Cammalleri et R. Hamrlik)
1-5 à 59’15 : M. Bradley


Canadiens de Montréal

Gardien : Jaroslav Halak remplacé par Carey Price (28’33).

Défenseurs : Andrei Markov (A) – Marc-André Bergeron ; Jaroslav Spacek – Roman Hamrlik ; Josh Gorges – Hal Gill (A).

Attaquants : Michael Cammalleri - Tomas Plekanec - Andrei Kostitsyn ; Benoit Pouliot - Scott Gomez - Brian Gionta (A) ; Travis Moen - Dominic Moore - Sergei Kostitsyn ; Mathieu Darche - Maxim Lapierre - Tom Pyatt. 

Washington Capitals

Gardien : Semyon Varlamov.

Defenseurs : Mike Green – Jeff Schultz ; Tom Poti (A) – John Carlson ; Shaone Morrisonn – Joe Corvo.

Attaquants : Alexander Ovechkin (C) - Nicklas Backstrom - Mike Knuble (A) ; Brooks Laich – Brendan Morrison - Alexander Semin ; Jason Chimera - Eric Bélanger - Matt Bradley; Eric Fehr - David Steckel - Tomas Fleischmann.

Remplaçant : José Théodore (G).

 

3 étoiles du match : Semyon Varlamov (Washington), Brooks Laich (Washington) et Tom Poti (Washington)


 

Boston Bruins - Buffalo Sabres : 2-1
Boston mène la série 2 matchs à 1

Que dire sur cette série, sinon que l’affrontement de deux des meilleurs gardiens de la ligue continue, et cela se ressent sur les scores de cette série. Tuukka Rask a encore réussi une belle performance (32 arrêts sur 33 tirs, 97% d’arrêts) qui lui permet de battre Ryan Miller, même si celui-ci est loin de rendre une mauvaise copie (27 arrêts sur 29 tirs, 93% d’arrêts).

C’est pourtant le gardien finlandais qui s’incline en premier : le tir du poignet de Mike Grier le trompe avec l’aide du poteau rentrant (0-1, 6’57). Les Bruins devront attendre la fin de la première période pour profiter d’une faiblesse de Miller : sur une contre-attaque, Sobotka passe en retrait pour Wideman, dont la reprise de volée trompe Miller du côté de sa crosse (1-1, 15’17). Il faudra ensuite attendre la troisième période pour voir le score évoluer : Recchi met la pression sur un défenseur et récupère la palet grâce à une charge, il passe ensuite à Bergeron qui marque le but de la victoire, seul devant le but (2-1, 52’57).

19_04_2
Arrêt de Tuuka Rask sur un tir d’Andrej Sekera

Evolution du score :
0-1 à 6’57 : M. Grier (assistances : R. Torres et H. Tallinder)
1-1 à 15’17 : D. Wideman (V. Sobotka et M. Hunwick)
2-1 à 52’57 : P. Bergeron (M. Recchi et D. Wideman)


Boston Bruins

Gardien : Tuukka Rask

Défenseurs : Zdeno Chara (C) – Johnny Boychuk ; Dennis Wideman – Matt Hunwick ; Andrew Ference – Adam McQuaid.

Attaquants : Milan Lucic - Patrice Bergeron (A) - Mark Recchi (A) ; Marco Sturm - David Krejci - Miroslav Satan ; Blake Wheeler - Vladimir Sobotka - Michael Ryder ; Daniel Paille - Steve Begin - Shawn Thornton.

Remplaçant : Tim Thomas (G).

Buffalo Sabres

Gardien : Ryan Miller.

Défenseurs : Steve Montador – Toni Lydman ; Henrik Tallinder – Tyler Myers ; Andrej Sekera – Craig Rivet (C).

Attaquants : Tim Kennedy - Derek Roy (A) - Thomas Vanek ; Tyler Ennis - Tim Connolly - Jason Pominville (A) ; Adam Mair - Paul Gaustad - Mike Grier ; Raffi Torres - Matt Ellis - Patrick Kaleta.

Remplaçant : Patrick Lalime (G).

 

3 étoiles du match : Patrice Bergeron (Boston), Vladimir Sobotka (Boston) et Dennis Wideman (Boston)


 

Los Angeles Kings – Vancouver Canucks : 5-3
Los Angeles mène la série 2 matchs à 1

La clé de la réussite pour les Kings tient essentiellement à une raison : la supériorité numérique. Sur la série, ils ont marqué 7 buts sur 12 situations de ce type. Ce sont pourtant eux qui encaissent le premier but d’une reprise de Mason Raymond sur un centre de Ryan Kesler (0-1, 2’09). Mais ensuite, entre le milieu de la première période et celui de la deuxième, les Canucks encaissent les 3 buts sur supériorité numérique : un de Doughty et un doublé de Handzus. Richardson ajoute même un but pour porter l’avantage de Los Angeles à 4-1.

La riposte de Vancouver s’enclenche alors, après avoir sorti Luongo pour Raycroft : Samuelsson réduit le score rapidement. Mais c’est alors que surgit l’action polémique de la soirée : venu de derrière le filet, Alexandre Burrows sert Daniel Sedin devant le but, celui-ci freine pour s’arrêter et percute le palet dans le but avec son patin (36’54). La règle est simple : un but du patin n’est validé que si le coup de patin est involontaire, c'est-à-dire que le joueur ne fait pas de geste intentionnel. Peut-on vraiment considérer que Daniel Sedin a fait une action délibérée ? Difficile à déterminer et le débat se pose encore aujourd’hui. Quoi qu’il en soit, après visionnage vidéo, le but est refusé : il aurait permis aux Canucks de revenir à 4-3. Ironiquement, Daniel Sedin réduira bien le score du match grâce à un but en troisième période, mais trop tard, et Ryan Smyth redonnera deux buts d’avance aux Kings pour l’écart final.


Evolution du score :
0-1 à 2’09 : M. Raymond (assistances : R. Kesler et M. Samuelsson)
1-1 à 11’00 : D. Doughty (M. Handzus et D. Brown) en sup. numérique
2-1 à 24’06 : M. Handzus (J. Johnson et D. Doughty) en sup. numérique
3-1 à 32’18 : M. Handzus (D. Doughty et J. Johnson) en sup. numérique
4-1 à 33’21 : B. Richardson
4-2 à 34’53 : M. Samuelsson (R. Kesler)
4-3 à 44’18 : D. Sedin (K. Bieksa et H. Sedin)
5-3 à 49’21 : R. Smyth (J. Johnson et D. Doughty)


Los Angeles Kings

Gardien : Jonathan Quick.

Défenseurs : Rob Scuderi - Drew Doughty ; Jack Johnson - Peter Harrold ; Sean O’Donnell - Matt Greene (A).

Attaquants : Ryan Smyth - Anze Kopitar (A) - Wayne Simmonds ; Alexander Frolov - Jarret Stoll - Dustin Brown (C) ; Brad Richardson - Michal Handzus - Fredrik Modin ; Scott Parse - Jeff Halpern - Rich Clune.

Remplaçant : Erik Ersberg (G).

Vancouver Canucks

Gardien : Roberto Luongo remplacé par Andrew Raycroft à 33’21.

Défenseurs : Christian Erhoff - Shane O’Brien ; Sami Salo (A) - Alexander Edler ; Kevin Bieksa - Andrew Alberts.

Attaquants : Daniel Sedin - Henrik Sedin (A) - Alex Burrows ; Mikael Samuelsson - Ryan Kesler (A) - Pavol Demitra ; Mason Raymond - Kyle Wellwood - Jannik Hansen ; Steve Bernier - Rick Rypien - Michael Grabner.


3 étoiles du match : Jack Johnson (Los Angeles), Drew Doughty (Los Angeles) et Michal Handzus (Los Angeles)