Publicité

Vítkovice - Pardubice (Extraliga tchèque, finale, match 4)

2010-04-22-Vitkovice-Pardubice2Battu deux fois à l'extérieur, Vitkovice devait compter sur les deux rencontres à Ostrava pour revenir dans la série. Hier, le début de match s'est bien passé puisqu'un tir rapide de Yorick Treille a trompé Dominik Hasek dès la troisième minute. Un but précoce, une situation idéale... pour rien. Pardubice a vite repris l'avantage, puis l'a préservé pendant de nombreuses infériorités numériques en deuxième période pour s'imposer 2-5 avec un dernier but en cage vide.

Les rouges mènent donc 3 victoires à 0 et en sont à onze succès consécutifs dans ces play-offs. La route du titre est devenue un grand boulevard.

Jusqu'ici, l'écart est net et ne se réduit pas à l'expérience supérieure d'un des gardiens. L'entraîneur local Alois Hadamczik a pointé hier soir l'agressivité défensive comme la principale différence entre les deux équipes. Vitkovice doit essayer de ne penser qu'à ce quatrième match pour préserver un mince espoir.

2010-04-22-Vitkovice-PardubiceAujourd'hui, le scénario est inverse. Barinka prend une pénalité d'entrée, et c'est ainsi Pardubice qui marque le premier, avec un lancer de la bleue de Jakub Nakladal dévié par Rakos (0-1, 01'14"). Les visiteurs sont déchaînés, et Stepanek détourne d'extrême justesse une tentative de Buchtele.

Pour que les Moraves égalisent, il leur faut maintenant battre Dominik Hasek. Pas une mince affaire. À 45 ans, il a encore de beaux réflexes sur les slap surpuissants à mi-distance de Klimek ou de Krenzelok. Il a toujours un tempérament bouillant quand il s'agit de frapper lui-même l'attaquant venu le chatouiller de trop près. Hasek a encore de l'agilité, sur un lancer de bottes à la mi-match, et une bonne dose d'audace, car il n'hésite pas à sortir dans le coin avec assurance. Mais dans l'ensemble, Stepanek a autant voire plus de travail que son aîné.

Le match est très tendu, et les locaux tombent dans le piège de l'indiscipline en fin de deuxième période. Petr Vrana commet un cinglage en zone offensive et la ligne de Treille est chargée comme souvent de tuer la pénalité. Mais le défenseur Petr Kubos en fait trop devant sa cage et donne un cross-check après le coup de sifflet. Vitkovice doit jouer 42 secondes à 3 contre 5, et Yorick Treille est toujours l'homme de confiance à l'engagement dans ces situations. Il perd pourtant cette mise au jeu, comme la suivante à 4 contre 5, mais Stepanek est à chaque fois vigilant sur les lancers de la bleue qui suivent.

2010-04-22-Vitkovice-Pardubice4Et puis, alors qu'on s'apprête à rentrer aux vestiaires, c'est le rugueux Adam Pineault, l'attaquant américain de Pardubice, qui se fait pénaliser. Aussitôt, Marek Kvapil, dans la bande gauche, trouve une passe transversale en retrait pour la reprise de volée de Vladimír Sicák. Le slap surpuissant transperce Hasek (1-1, 39'37"). Le match est totalement relancé.

Vitkovice retrouve de l'allant en troisième période. À neuf minutes de la fin, la défense de Pardubice réussit à évacuer le palet sur une action très chaude, mais Michal Barinka intercepte le dégagement au niveau de la ligne bleue et arme aussitôt un slap alors que Hasek est encore au sol (2-1, 51'34"). Pardubice, qui bénéficie tout de suite d'une supériorité numérique, repasse alors à l'attaque pour égaliser.

2010-04-22-Vitkovice-Pardubice5Vitkovice souffre en défense, jusqu'à un breakaway de Vladimir Svacina. L'attaquant local est accroché par derrière, et l'arbitre accorde donc un tir de pénalité (56'44"). Vitkor Ujcik s'élance avec très peu de vitesse, mais on pense qu'il a réussi à feinter Hasek. Cependant le gant de l'ancien retraité, comme sorti de nulle part, détourne le palet vers le haut, au-dessus de la barre. Hasek arrête encore de l'épaule droite un tir croisé de Treille (57'41"). Les blancs n'ont pas réussi à faire le break... et ils vont s'en mordre les doigts !

Pardubice est en effet encore en vie, quand Dominik Hasek quitte sa cage à deux minutes de la fin. Une vraie mêlée se forme devant le but local, à laquelle un coup de sifflet met fin. Alois Hadamczik demande alors son temps mort... mais ses hommes vont encaisser l'égalisation dès l'engagement, à six contre cinq. Spirko y gagne son duel avec Vrana, et Pineault sort le palet à la bleue pour le lancer d'Ales Pisa (2-2, 58'38").

La prolongation tourne court. Après seulement quarante-deux secondes, l'international slovaque Radovan Somik déborde côté gauche et utilise le défenseur comme écran pour tromper Stepanek (2-3, 60'42").

2010-04-22-Vitkovice-Pardubice6Pour la première fois dans la série, Vítkovice a vraiment été tout près de l'emporter. Mais décidément, rien n'aurait pu faire descendre Pardubice de son nuage. Après avoir perdu la première manche de son quart de finale, les joueurs de Bohême de l'est ont tout écrasé sur leur passage ; douze victoires de suite, incroyable record. La seule équipe à avoir balayé son adversaire en quatre manches dans une finale, c'est... déjà Pardubice, lors de son dernier titre en 2005. Les Jillson & co sont les premiers Nord-Américains à devenir champions tchèques.

L'autre record, c'est bien sûr celui de Dominik Hasek, plus vieux vainqueur de l'Extraliga. Son arrêt miraculeux sur le tir de pénalité aura donc permis à Pardubice d'être couronné dès ce soir, à l'extérieur, mais devant des supporters venus en nombre. Le public de Vítkovice applaudit chaleureusement ses joueurs pour leur bonne saison, même s'ils n'ont pas réussi à la prolonger ce soir.

Désignés joueurs du match : Michal Barinka pour Vítkovice et Jakub Nakládal pour Pardubice.

Commentaires d'après-match

Dominik Hasek (gardien de Pardubice) : "Je suis très heureux. Je suis un compétiteur. Bien sûr, les gens me regardent différemment que quand j'avais gagné le titre il y a vingt ans. Après tant d'années, je n'aurais jamais pensé que je reviendrais à Pardubice pour jouer au hockey. Si on me l'avait dit il y a cinq ans, je ne l'aurais pas cru. Je n'ai pas regretté une seule fois ma décision de revenir. Je ne prendrai pas de décision sur la suite dans les deux prochaines semaines. D'ici fin mai, j'y verrai plus clair. [...] Je regrette un peu de ne pas faire les Mondiaux, mais le coach sélectionne l'équipe et en porte la responsabilité. Il a été très clair [sur le fait que Vokoun serait titulaire et que l'appel à Hasek n'était envisagé qu'en cas d'absence du gardien de Florida]. On verra, peut-être que je vais devoir jouer un an de plus [rires]."

 

2010-04-22-Vitkovice-Pardubice7Vítkovice - Pardubice 2-3 après prolongation (0-1, 1-0, 1-1, 0-1)
Jeudi 22 avril 2010 à 18h10 à la CEZ Arena d'Ostrava. 9496 spectateurs (guichets fermés).
Arbitrage de René Hradil et Jan Hribik assistés de Stanislav Barvír et Petr Blümel.
Pénalités : Vítkovice 22' (10', 10', 2', 0'), Pardubice 20' (8', 8', 4').
Tirs : Vítkovice 23, Pardubice 38.
Évolution du score :
0-1 à 01'14" : Rakos assisté de Nakladal et Kolar [déf.] (sup. num.)
1-1 à 39'37" : Sicak assisté de Kvapil et Barinka (sup. num.)
2-1 à 51'34" : Barinka (sup. num.)
2-2 à 58'38" : Pisa assisté de Pineault
2-3 à 60'42" : Somik assisté de Spirko


Vítkovice

Gardien : Jakub Štepánek.

Défenseurs : Michal Barinka - Petr Jurecka ; Petr Kuboš - Vladimír Sicák ; Pavel Trnka - Tomáš Vorá?ek ; Denis Rehák (SVK).

Attaquants : Petr Strapác - Jirí Burger (C) - Lukáš Klimek ; Yorick Treille (FRA) - Petr Vrána - Marek Kvapil ; Vladimír Svacina - Radim Hruška - Viktor Ujcík ; Lukáš Krenzelok - Juraj Štefanka (SVK) - Ondrej Šedivý.

Pardubice

Gardien : Dominik Hašek [sorti de 58'13" à 58'38"].

Défenseurs : David Havír - Jakub Nakládal ; Aaron MacKenzie (CAN) - Jeff Jillson (USA) ; Václav Kocí - Aleš Píša ; Jan Kolár.

Attaquants : Daniel Rákos - Petr Koukal (C) - Jan Kolár ; Radovan Somík (SVK) - Rastislav Špirko (SVK) - Adam Pineault (USA) ; Libor Pivko - Tomáš Zohorna - Petr Sýkora ; Jan Buchtele - Robert Kousal - Jirí Cetkovský.