Quarts de finale de conférence (NHL, match 5)

Playoffs : jour 9. La première équipe éliminée de ces playoffs est une surprise, puisqu'il s'agit des Devils du New Jersey. La tête de série numéro 2 de la conférence Est s'est lourdement inclinée hier et termine le tournoi sans avoir montré son potentiel. Par ailleurs, Ottawa est allée battre au courage le champion en titre sur sa glace pour continuer la série, les leaders de Chicago retrouvent leur rendement habituel et San José parvient enfin à mettre en échec Craig Anderson, le gardien du Colorado.

Résumés des matchs du 22/04 : New Jersey Devils - Philadelphia Flyers, Pittsburgh Penguins - Ottawa Senators, Nashville Predators - Chicago Blackhawks et San José Sharks - Colorado Avalanche

 


New Jersey Devils – Philadelphia Flyers : 0-3
Philadelphie remporte la série 4 matchs à 1

Était-il possible que la série puisse se finir plus mal pour les Devils ? Sans doute que non : blanchis à domicile lors d’un naufrage collectif face à un rival historique à qui il manquait deux joueurs majeurs (Simon Gagné et Jeff Carter), le New Jersey est, en plus, la première équipe éliminée du tournoi final. La chute est d’autant plus terrible que les Devils ont concédé trois défaites d’affilée sans que rien ne semble stopper cet effondrement. Les fans espéraient un sursaut à domicile après les remous du quatrième match : le manager général du club, Lou Lamoriello, était descendu dans les vestiaires après le match pour engueuler les joueurs et le staff et avait, de rage, pulvérisé un pot de confiture contre un mur.

Quant à Ilya Kovalchuk, il s’était livré à un remake de « l’assurance-Mark-Messier » (en 1994, le capitaine des Rangers avait assuré que New York remporterait le match 6 de la série face aux Devils et les Rangers l’avaient effectivement emporté). A un journaliste qui lui demandait s’il pensait que cela allait être son dernier match avec les Devils (sous-entendu : va-t-il signer avec New Jersey à l’intersaison), le sniper russe a répliqué que ça ne serait pas le dernier match puisqu’ils gagneraient. Les fans avaient également à l’esprit la série Devils-Flyers de 2000 où, en finale de conférence, les Devils avaient surmonté un déficit de 3 matchs à 1 pour remporter la série et finalement la coupe Stanley.

Les fans des Devils n’étaient pas les seuls à avoir cette série à l’esprit : Brian Boucher gardait les buts des Flyers en 2000. Il prend ainsi sa revanche dix ans après, en obtenant un blanchissage au passage (28 arrêts). Le New Jersey n’a, en fait, jamais été en mesure de gagner et a couru après le score pendant quasiment tout le match. Les Devils se montrent les premiers dangereux, grâce à des tirs de Kovalchuk en supériorité numérique dans la première minute. Mais Philadelphie douche vite les fans : en supériorité numérique, Richards combine avec Giroux sur le côté gauche et ce dernier trouve Brière seul au second poteau qui trompe Brodeur d’une déviation involontaire du patin (0-1, 3’16).

La suite est encore plus pénible pour les Devils : en deuxième période, les Flyers ne vont tirer que 4 fois, mais marqueront 2 buts à un Martin Brodeur qui a lui aussi connu une soirée difficile (18 arrêts sur 21 tirs, 86%). Les deux buts sont signés par Claude Giroux, le premier d’une reprise de volée sur un palet qui traînait et qui aboutit dans la lucarne de Brodeur et le second sur une supériorité numérique. On est alors qu’à la moitié du match mais c’est déjà terminé pour les Devils qui ne reviendront pas au score.

22_04_1
Arrêt de Brian Boucher devant Zach Parisé – Photo : Getty Images

Evolution du score :
0-1 à 3’16 : D. Brière (assistances : C. Giroux et M. Richards) en sup. numérique
0-2 à 31’48 : C. Giroux (M. Richards)
0-3 à 33’47 :C. Giroux (S. Hartnell et D. Brière) en sup. numérique


New Jersey Devils

Gardien : Martin Brodeur

Défenseurs : Andy Greene – Paul Martin ; Bryce Salvador – Martin Skoula ; Mark Fraser – Mike Mottau

Attaquants : Zach Parise (A) – Travis Zajac – Jamie Langenbrunner (C) ; Ilya Kovalchuk – Dainius Zubrus – Patrik Elias (A) ; Brian Rolston – Rob Niedermayer – David Clarkson ; Pierre-Luc Letourneau-Leblond – Dean McAmmond – Rod Pelley

Remplaçant : Yann Danis (G).

Philadelphia Flyers

Gardien : Brian Boucher

Défenseurs : Chris Pronger (A) – Matt Carle ; Ryan Parent – Kimmo Timonen (A) ; Lukas Krajicek – Braydon Coburn

Attaquants : Dan Carcillo – Mike Richards (C) – Dan Laliberte ; Scott Hartnell – Danny Brière – Ville Leino ; James Van Riemsdyk – Claude Giroux – Arron Asham ; Darroll Powe – Blair Betts – Ian Laperriere

Remplaçant : Johan Backlund (G)

 

3 étoiles du match : Claude Giroux (Philadelphia), Brian Boucher (Philadelphia) et Danny Brière (Philadelphia)



Pittsburgh Penguins – Ottawa Senators : 3-4
Pittsburgh mène la série 3 matchs à 2

Comme pour New Jersey, la défaite était interdite pour Ottawa. La mission a été difficile face à des champions en titre qui souhaitaient clore la série à domicile. Il a fallu pour les Senators être patients et laisser passer la tempête offensive (42 tirs cadrés pour les Penguins dans le temps règlementaire contre 23 pour Ottawa) pour finalement gagner à l’usure lors de la troisième prolongation (pour le match le plus long de l’histoire de la franchise des Senators).

Cory Clouston, l’entraîneur d’Ottawa, avait choisi de changer de gardien pour relancer son équipe et ce fut un choix payant : Pascal Leclaire a fait un match plein (56 arrêts sur 59 tirs, 95%) et a été bien épaulé par sa défensive (46 tirs bloqués contre 17 pour Pittsburgh) en état de siège face aux Penguins. La performance de Leclaire est d’autant plus méritoire qu’elle vient sauver une saison difficile pour le gardien québécois : transféré à Ottawa par Columbus pour devenir le nouveau gardien titulaire le jour de la draft 2009, à cause de l’éclosion de Steve Mason chez les Blue Jackets, celui qui restait sur une année marquée par une longue absence (sur blessure) n’a jamais réussi à convaincre à Ottawa et a été supplanté par Brian Elliott. Il est d’ailleurs étonnant de constater que cette victoire héroïque n’est que la deuxième de Leclaire depuis le début de 2010.

L’attaque d’Ottawa a été également convaincante, offrant rapidement un avantage de deux buts pour les visiteurs. Mais Pittsburgh pousse pour revenir et en début de troisième période les deux équipes sont à égalité 2-2. Une fois de plus, c’est Crosby qui montre la voie : il reprend de volée et en déséquilibre un palet qui traînait près du but de Leclaire pour son cinquième but de la série (3-1, 49’01). Mais Ottawa revient vite dans le match grâce à un tir lointain de Regin qui trompe Fleury du côté du gant (3-3, 50’24).

Les prolongations vont être plus favorables à Ottawa : 21 tirs cadrés contre 17 pour Pittsburgh. Finalement, au bout du suspense, le tir de la bleue de Matt Carkner est dévié pat Matt Cooke devant Fleury et termine dans le filet (3-4, 107’06).

22_04_2
Arrêt de Pascal Leclaire sur le tir de Mike Rupp – Photo : Getty Images

Evolution du score :
0-1 à 10’25 : M. Fisher (assistances : E. Karlsson et J. Spezza) en sup. numérique
0-2 à 11’33 : J. Ruutu (N. Foligno et C. Kelly)
1-2 à 18’05 : K. Letang (B. Guerin et E. Malkin) en sup. numérique
2-2 à 38’34 : C. Kunitz (S. Crosby et B. Guerin)
3-2 à 49’01 : S. Crosby (E. Malkin)
3-3 à 50’24 : P. Regin (J. Spezza et E. Karlsson)
3-4 à 107’06 : M. Carkner (D. Alfredsson et M. Fisher)


Pittsburgh Penguins

Gardien : Marc-André Fleury

Défenseurs : Brooks Orpik – Sergei Gonchar (A) ; Mark Eaton – Kris Letang ; Alex Goligoski – Jay McKee

Attaquants : Chris Kunitz – Sidney Crosby (C) – Bill Guerin ; Alexei Ponikarovsky – Evgeni Malkin (A) – Pascal Dupuis; Matt Cooke – Jordan Staal – Ruslan Fedotenko ; Mike Rupp – Craig Adams – Maxime Talbot

Remplaçant : Brent Johnson (G)

Ottawa Senators

Gardien : Pascal Leclaire

Défenseurs : Chris Phillips (A) – Anton Volchenkov ; Andy Sutton – Erik Karlsson ; Chris Campoli – Matt Carkner

Attaquants : Peter Regin – Jason Spezza – Nick Foligno ; Matt Cullen – Mike Fisher (A) – Daniel Alfredsson (C) ; Jarkko Ruutu – Chris Kelly – Chris Neil ; Shean Donovan – Zach Smith – Jesse Winchester

Remplaçant : Brian Elliott (G)

 

3 étoiles du match : Pascal Leclaire (Ottawa), Matt Cullen (Ottawa) et Sidney Crosby (Pittsburgh)


Nashville Predators – Chicago Blackhawks : 0-3
Série à égalité deux matchs partout

Les Blackhawks ont reçu beaucoup de critiques suite à la défaite 4-1 à Nashville. L’apport offensif des principaux meneurs de l’équipe a été principalement mis en cause : Jonathan Toews, Patrick Sharp, Marian Hossa et Patrick Kane. Les attentes étaient surtout fortes vis-à-vis du jeune capitaine (bientôt 22 ans, le plus jeune de la ligue), Jonathan Toews, surnommé « Captain Marvel », qui n’avait signé qu’une assistance en trois matchs.

Chicago pouvait compter sur le retour du défenseur Brian Campbell, mais qui a moins joué que d’habitude à cause d’un retour un peu prématuré. Les fans attendaient également un sursaut de Niemi après les quatre buts encaissés lors du troisième match (le but encaissé sur le tir de pénalité de Martin Erat a notamment été jugé comme faible).

Finalement, les troupes du coach Quenneville ont parfaitement fait le travail : Toews finit avec un but et une assistance, Sharp réalise un doublé, Hossa réalise une assistance et Niemi effectue son deuxième blanchissage de la série (avec 33 arrêts). Sharp ouvre le score en profitant d’une confusion dans l’enclave de Rinne sur une situation de supériorité numérique (0-1, 10’57). En deuxième période, sur un service de Hossa, Toews bat Rinne à bout portant (0-2, 32’55) puis Sharp frappe à nouveau sur une attaque individuelle conclue par un tir du poignet du côté de la crosse du portier de Nashville (0-3, 36’17). Chicago va maintenant avoir l’occasion de prendre l’avantage, pour la première fois dans cette série, lors du prochain match qui se déroulera sur sa glace.

22_04_3
Pekka Rinne couvre le palet face à Jonathan Toews (en blanc) et Francis Bouillon (en bleu foncé) – Photo : Getty Images

Evolution du score :
0-1 à 10’57 : P. Sharp (assistances : P. Kane et J. Toews) en sup. numérique
0-2 à 32’55 : J. Toews (M. Hossa et B. Bickell)
0-3 à 36’17 : P. Sharp (N. Hjalmarsson et B. Sopel)


Nashville Predators

Gardien : Pekka Rinne

Défenseurs : Shea Weber (A) – Ryan Suter ; Dan Hamhuis - Cody Franson ; Francis Bouillon - Kevin Klein

Attaquants : Colin Wilson - Jason Arnott (C) - Martin Erat ; Jerred Smithson - David Legwand – J.P. Dumont ; Steve Sullivan (A) - Marcel Goc - Joel Ward ; Dustin Boyd - Nick Spaling - Jordin Tootoo

Remplaçant : Dan Ellis (G)

Chicago Blackhawks

Gardien : Antti Niemi

Défenseurs : Brent Seabrook - Duncan Keith (A); Niklas Hjalmarsson – Brian Campbell ; Dustin Byfuglien - Brent Sopel

Attaquants : Bryan Bickell - Jonathan Toews (C) - Patrick Kane ; Tomas Kopecky - Patrick Sharp (A) - Marian Hossa ; Andrew Ladd - Dave Bolland - Kris Versteeg ; Troy Brouwer - John Madden – Adam Burish

Remplaçant : Cristobal Huet (G)

 

3 étoiles du match : Patrick Sharp (Chicago), Antti Niemi (Chicago) et Jonathan Toews (Chicago)



San José Sharks – Colorado Avalanche : 5-0
San José mène la série 3 matchs à 2

Il fallait bien que cela arrive : San José a enfin fait parler sa puissance de feu. Le score de parité de la série ne reflétait jusqu’alors pas la physionomie des matchs et la domination des Sharks sur l’Avalanche. Il était alors fatal de prévoir que, quand Anderson aurait un coup de moins bien, les Sharks feraient un carton au tableau d’affichage. C’est exactement ce qui s’est passé.

La première ligne des Sharks a été en partie démantelée (Heatley est passé en troisième ligne) mais ses membres continuent le mutisme offensif : seul Marleau a enfin réussi à marquer un but, mais il n’a pas vraiment eu d’importance dans le résultat final qui était déjà acquis à ce moment-là. Comme depuis le début de la série, les Sharks ont pu compter sur leur deuxième ligne : Pavelski marque un but et Setoguchi termine avec deux assistances.

Nabokov réalise une bonne performance en blanchissant l’Avalanche (28 arrêts) alors qu’Anderson sera finalement sorti lors de la troisième période (après avoir encaissé 4 buts en 33 tirs) au profit de Budaj, qui encaissera un but lors de ses huit minutes de jeu. Anderson commence pourtant bien le match, arrêtant 12 tirs dans la première période (2 tirs pour l’Avalanche dans le même temps). Il tient encore bon jusqu’à la mi-match quand il est battu par Couture, placé en écran devant lui, qui dévie un tir de Dany Heatley (1-0, 28’25). Puis c’est Pavelski qui marque en supériorité numérique, d’un tir lointain (2-0, 30’21), voir photo ci-dessous. Les Sharks inscriront encore un but dans cette deuxième période : Scott Nichol frappe au but mais manque le cadre, le palet rebondit sur la bande et se retrouve dans la crosse d’Helminen, qui trompe Anderson qui s’était couché sur le tir initial (3-0, 35’30).

Fort de cette avance, San José n’a eu qu’à tenir le score face à des joueurs du Colorado qui se sont montrés plus dangereux en fin de match (17 tirs en troisième période) mais les Sharks ont tout de même pu ajouter deux buts. San José peut terminer la série lors du prochain match au Colorado, sinon, il faudra jouer le match final en Californie.

22_04_4
But de San José sur un tir de Joe Pavelski – Photo : Getty Images

Evolution du score :
1-0 à 28’25 : L. Couture (assistances : D. Heatley et P. Marleau)
2-0 à 30’21 : J. Pavelski (D. Boyle et D. Setoguchi) en sup. numérique
3-0 à 35’30 : D. Helminen (S. Nichol et D. Murray)
4-0 à 50’37 : L. Couture (R. Clowe et D. Setoguchi)
5-0 à 53’24 : P. Marleau (D. Heatley et J. Demers) en sup. numérique


San José Sharks

Gardien : Evgeni Nabokov

Défenseurs : Douglas Murray – Dan Boyle (A) ; Rob Blake (C) – Marc-Edouard Vlasic ; Jason Demers – Kent Huskins

Attaquants : Patrick Marleau – Joe Thornton (A) – Torrey Mitchell ; Ryane Clowe – Joe Pavelski – Devin Setoguchi ; Dany Heatley– Logan Couture – Manny Malhotra ; Dwight Elminen – Scott Nichol – Jamie McGinn

Remplaçant : Thomas Greiss (G)

Colorado Avalanche

Gardien : Craig Anderson remplacé par Peter Budaj (51’04)

Défenseurs : Kyle Cumiskey – Adam Foote (C) ; Scott Hannan – Kyle Quincey ; John-Michael Liles – Ryan Wilson

Attaquants : T.J Galiardi – Paul Stastny (A) – Chris Stewart ; Brandon Yip – Matt Duchene – Darcy Tucker ; Kevin Porter – Ryan O'Reilly – Marek Svatos ; Cody McLeod - Stephane Yelle – Matt Hendricks

 

3 étoiles du match : Evgeni Nabokov (San José), Logan Couture (San José) et Devin Setoguchi (San José)