Slovaquie - Suisse (match international)

Les "débutants" Glen Hanlon et Sean Simpson, qui sont dans leur premier mois à la tête de leurs sélections respectives, se connaissent bien : Hanlon avait plusieurs fois appelé Simpson comme assistant quand il s'occupait du Bélarus.

C'est au Bélarus qu'ils auraient dû se retrouver ce week-end... mais le tournoi de Minsk a été annulé à cause de la paralysie du ciel européen. La fédération allemande a improvisé en catastrophe un mini-tournoi dans son centre de Füssen pour les autres participants.

 

Hanlon est pour l'instant en retard sur son collègue dans l'obtention de sa première victoire. Son équipe semble cependant décidée à lui en offrir une ce soir, car elle joue bien mieux que la semaine dernière en République Tchèque : les Slovaques se montrent agressifs devant le but, avec un jeu très direct. Milan Bartovic vient ainsi prendre le rebond d'un puissant slap de la bleue de Svarny qui a heurté l'épaule de Leonardo Genoni. Le gardien suisse est ensuite masqué sur le deuxième but de Tomanek. Un gros travail dans le slot : voilà peut-être un apport du coach canadien.

La Slovaquie n'arrive cependant pas à conserver cet avantage. Vladimir Mihálik, le seul joueur slovaque présent à avoir évolué en NHL cette saison (même s'il a passé l'essentiel de son temps en AHL), espère honorer d'un but sa première sélection nationale en senior, mais il échoue sur Genoni avant son remplacement par Manzato. Dans cette deuxième période défensive, c'est le jeu de puissance qui fait la différence, et en faveur de la Suisse, grâce à Damien Brunner dans la mêlée.

Brunner offre aussi l'égalisation à Ambühl, mais la parité ne dure pas. 28 secondes plus tard, Tomas Tatar donne un avantage définitif à la Slovaquie grâce à un tir précis. En plus de la défaite, la Suisse a peut-être un attaquant important, Roman Wick, touché aux côtes et rapatrié vers Zurich pour des examens.

Commentaires d'après-match

Sean Simpson (entraîneur de la Suisse) : "C'est extrêmement agaçant d'encaisser un but juste après l'égalisation. Même si les deux premiers buts slovaques étaient assez chanceux, ils ont montré plus de volonté que nous en début de match."

 

Slovaquie - Suisse 3-2 (2-0, 0-1, 0-0)
Vendredi 23 avril 2010 à 19h30 au centre fédéral de Füssen. 396 spectateurs.
Arbitrage de Vladimir Baluska (SVK) et Marcus Brill (ALL) assistés de Simon Aicher et Felix Barth (ALL).
Pénalités : Slovaquie 8' (2', 4', 2') ; Suisse 16' (6', 6', 4').
Tirs : Slovaquie 31 (10, 12, 9) ; Suisse 34 (13, 11, 10).
Évolution du score :
1-0 à 10'12" : Bartovic assisté de Svarny et Podkonicky (sup. num.)
2-0 à 14'55" : Tomanek assisté de Zagrapan
2-1 à 27'01" : D. Brunner assisté de Jenni et B. Plüss (sup. num.)
2-2 à 52'56" : Ambühl assisté de D. Brunner et Vauclair
3-2 à 53'24" : Tatar assisté de Macho


Slovaquie

Gardien : Rastislav Stana.

Défenseurs : Tomáš Starosta - Ivan Majeský ; Ivan Švarný - Richard Lintner ; Vladimír Mihalik - Tomáš Slovák ; Peter Frühauf (2').

Attaquants : Miroslav Zálesák (2') - Marek Zagrapan - Richard Pánik ; Milan Bartovic - Andrej Podkonický – Ivan Ciernik (2') ; Roman Tománek - Tomáš Bulík - Marek Bartánus ; Tomáš Tatár (2') - Michal Macho - Tomáš Záborský.

Remplaçants : Peter Hamerlík (G), Michal Chovan. En réserve : Dominik Granak, Marcel Hašcák.

Suisse

Gardien : Leonardo Genoni puis à 30'57" Daniel Manzato [sorti de 58'31" à 60'00"].

Défenseurs : Steve Hirschi - Félicien du Bois ; Julien Vauclair - René Back ; Mathias Seger (C, 6') - Timo Helbling ; Patrick Geering - Robin Grossmann.

Attaquants : Benjamin Plüss - Marcel Jenni - Björn Christen ; Dario Bürgler (4') - Thibaut Monnet (4') - Roman Wick ; Juraj Simek - Andres Ambühl (2') - Damien Brunner ; Victor Stancescu - Kévin Romy - Gregory Sciaroni.

En réserve : Martin Gerber (G), Nino Niederreiter (en tribune).