Reims - Grenoble (U15 - Demi-finales)

Les cinq premières minutes de ce deuxième match de la deuxième journée des demi-finales dans l’enceinte du Coliséum d’Amiens pourraient s’assimiler à un round d’observation de la part des deux équipes en présence. Le palet navigue entre les zones rémoise et grenobloise et quelques timides tentatives sont à relever des deux côtés. La première occasion dangereuse revient à Reims : Pierre-Olivier Bannier envoie un tir non cadré en direction du gardien grenoblois Quentin Allain.

Il faudra attendre la huitième minute pour que les compteurs se débloquent. L’ouverture du score revient à l’attaquant grenoblois Romain Chapuis qui trompe Mathis Barbier d’un lancer du revers (0-1 ; 7'56").

2010-04-17-reims-grenoble-minPar la suite, Grenoble peut s’installer dans sa zone offensive et monopoliser le palet pendant quelques minutes avant que Benoît Valier ne s’en empare dans la zone neutre. Pourtant Celian Le Bourdonnec et Benjamin Helbig s’offrent une action inquiétante en zone offensive grenobloise : Le Bourdonnec effectue une passe bien pensée devant la cage de Allain mais celui-ci, ayant anticipé le geste, intercepte de la mitaine.

Ensuite, les Phénix de Reims bénéficient d’un powerplay qu’ils ne vont pas réellement exploiter. Grenoble peut même aller titiller la défense rémoise. Dans les dernières secondes de leur supériorité, les Phénix rentrent enfin dans leur zone d’attaque et obligent même Allain à geler le palet sur un tir puissant. Le second powerplay de Reims est beaucoup mieux géré et le portier grenoblois se retrouve plus sollicité. Un moment de flottement survient dans la rencontre : Matéo Boudon, le jeune Grenoblois, reste quelques minutes sur la glace après avoir reçu un coup de crosse dans le genou.

Puis les Phénix continuent la pression avec Pierre Crinon et Bannier par exemple, mais c’est à nouveau Grenoble, en supériorité numérique, qui marque. Robin Lamboley trouve l’espace pour glisser le palet entre le poteau droit et les patins de Barbier (0-2 ; 18'41"). Le tiers se termine sur une occasion rémoise de Valier, repris par Chalier.

2010-04-17-reims-grenoble-min-2D’entrée de jeu au deuxième tiers, les Rémois Jean Roch Pirot et Lucas Latreuille se procurent une occasion à deux. Une nouvelle infériorité pour Grenoble est tuée sans grand mal. Successivement, Pierre Lathuillière et Pierre-Olivier Bannier lancent de la bleue. Les Phénix se font plus dangereux sur la cage d'Allain et la pression paye lors de leur deuxième supériorité numérique : Lathuillière réussit enfin à trouer le portier grenoblois et réduit le score (1-2 ; 27'03"). 

Pourtant la joie n’est que de courte durée. Sur une supériorité grenobloise cette fois, Lamboley inscrit son doublé (1-3 ; 30'14"). Les Rémois continuent d’essayer mais rien ne rentre. Après une nouvelle pénalité, leur coach Vladimir Kovin réclame un temps-mort à la mi-match.

Les joueurs reviennent toujours aussi motivés après les trente secondes accordées à l’équipe. Il faut croire que les conseils de leur entraîneur ne sont pas tombés dans les oreilles de sourds, Benoît Valier marque le second but rémois à la fin du deuxième tiers (2-3 ; 38'44").

Pendant la première moitié du dernier tiers, Reims ne lâche rien et ne compte pas s’avouer vaincu : les jeunes minimes champenois multiplient les bonnes occasions qui n’aboutissent malheureusement jamais afin de tenter de revenir au score. De leur côté, les Grenoblois réussissent tant bien que mal à maintenir l’écart au tableau d’affichage et essayent même de s’assurer une avance plus considérable, sans succès non plus toutefois, à l’image de Chapuis, seul face à Barbier, et qui trouve le casque de celui-ci.

À plus de la moitié de la période, Reims s’offre sans doute l’opportunité la plus dangereuse de tout le match : Bannier au poteau droit passe en retrait sur la gauche, après avoir totalement déporté le gardien de son côté, mais Valier ne réussit pas à propulser la rondelle dans la cage grande ouverte.

2010-04-17-reims-grenoble-min-3Dans cette fin de match, les jeunes Brûleurs de Loups n’ont pas l’occasion de beaucoup s’installer dans leur zone offensive : Reims tente absolument tout pour revenir à égalité. Bannier lance de la bleue, puis Valier s’infiltre dans la défense grenobloise en tenant à l’écart d’une main le grenoblois qui le marque mais Allain anticipe l’action et ferme sa cage à l’aide de sa crosse.

Dans les dernières minutes, les jeu dégénère. Valier écope de deux minutes de pénalité pour avoir retenu la crosse d’un grenoblois mais les sanctions semblent peser sur l’esprit de Pierre Crinon qui n’hésite pas à montrer son mécontentement. L’arbitre le sanctionne de dix minutes, mais voyant que ça ne lui suffit pas, il rajoute la méconduite de match et Crinon sort de la glace sans oublier d’applaudir de la crosse, d’une manière pas très fair-play, les minimes grenoblois.

Suivant ce léger contre-temps, les Brûleurs de Loups reprennent le pouvoir sur le palet pour les deux dernières minutes restantes. Lamboley, d’abord, trouve le plastron de Barbier. Faure, ensuite, pris par deux défenseurs, laisse en retrait pour Colotti, mais Barbier arrête. Carminati tire de la bleue et le puck frôle la mitaine. Le gardien rémois accomplit des arrêts quelque peu incertain mais le score n’évolue pas et le buzzer final sonne la victoire grenobloise.

 

Reims - Grenoble 2-3 (0-2 ; 2-1 ; 0-0)
Samedi 17 avril 2010 au Coliséum d’Amiens. 50 spectateurs.
Arbitrage de Yann Furet et Adrien Ernecq.
Pénalités : Reims 61' (4', 8'+10', 4'+10'+25'), Grenoble 24' (4', 4', 6'+10').
Évolution du score :
0-1 à 07'56" : Chapuis
0-2 à 18'41" : Lamboley assisté de Jacquin (sup. num.)
1-2 à 27'03" : Lathuillière (sup. num.)
1-3 à 30'14" : Lamboley assisté de Faure (sup. num.)
2-3 à 38'33" : Valier