Français Volants de Paris – La Roche sur Yon (Division 2 - Finale pour la 3e place)

MARTIAL_Brendan-Franais_Volants-200901Après leur déception respective suite à leur échec en demi-finale, les deux équipes se retrouvent en ce samedi 24 avril 2010 afin de déterminer laquelle terminera à la place honorifique de 3e du championnat de D2 (et, qui sait, profiter d'une éventuelle montée administrative…).

Ces deux équipes se connaissent bien : elles se sont affrontées à deux reprises en match de poule, pour autant de victoires de La Roche-sur-Yon. Les Volants sont donc prévenus de la tâche qui les attend.

Les premières minutes s'avèrent assez rythmées de part et d'autre mais cette bonne impression d'ensemble va rapidement d'estomper : seule la première supériorité numérique parisienne va quelque peu accélérer le rythme du jeu mais ce dernier ne parvient pas vraiment à s'envoler. Néanmoins, un joli but en pivot de Brendan Martial d'une jolie frappe à ras de glace permet de débloquer le compteur en faveur des locaux (1-0, 11'12").

Toutefois, malgré l'ouverture du score, le rythme reste toujours assez peu soutenu dans ce premier tiers. Malgré tout, le Hogly égaliser peu avant la fin de celui-ci par l'intermédiaire de Sébastien Nimer qui trompe la vigilance de Johan Bäcko en s'aidant du bras a priori : le but est malgré tout accordé par le trio arbitral…

Ce premier tiers s'est révélé plutôt tristoune, assez pauvre techniquement, et n'a pu vraiment emballer la foule (assez peu nombreuse au demeurant).

Le deuxième tiers commence fort pour le Hogly avec un but marqué au bout de 56 secondes : sur un contre rapidement mené, Olivier Richard s'en va tromper plein axe le cerbère parisien. Mais les Parisiens n'ont pas le temps de tergiverser : suite à un très beau travail de Frédérick Brodin derrière la cage, ce dernier sert Einar Engström qui trompe Peter Stanga d'un tir en plein angle (2-2, 23'02'').

Une minute trente plus tard, Tim McLean profite d'une grossière erreur défensive d'un joueur de La Roche pour fixer et tromper le gardien vendéen. La pression francilienne s'accentue.

Suite à une grosse confusion dans la défensive du Hogly, Charles-André Outin profite du bon travail de ses coéquipiers pour aggraver la marque en profitant d'une passe venant de la gauche. Le break est fait.

nimer_sbastienLa Roche change de gardien à la mi-match (30'59'') et fait entrer Tommy Fievet. Mais la physionomie générale de la partie persiste : Einar Engström profite d'un bon travail de Charles-André Outin pour marquer le cinquième but de son équipe (33'36'') : ce but est d'ailleurs la copie quasi conforme de son premier intervenu en début de tiers.

De nombreuses pénalités émaillent les minutes suivantes, preuve d'un début de nervosité. Einar Engström rate l'occasion de marquer un troisième but pendant ce laps de temps en ratant un contre un face au gardien visiteur mais les Parisiens vont avoir le dernier mot : Charles-André Outin marque suite à une passe de la gauche en reprenant le palet en l'air (6-2, 38'57").

Ce très gros tiers des Volants ne peut masquer les insuffisances physiques (ou morales) des visiteurs qui semblent progressivement lâcher le match. Il est néanmoins dommage que de nombreuses pénalités hachent le jeu.

Les premières minutes du troisième tiers sont relativement équilibrées : seules les supériorités numériques parisiennes constituent des points forts où l'équipe est incontestablement plus dangereuse.

À compter de l'entame des dix dernières minutes, le jeu est de plus en plus dominé par les Parisiens. Conséquence de cette domination de plus en plus pressante, les Volants marquent suite à une très belle construction (probablement la plus belle du match) : suite à un jeu en triangle mystifiant un défenseur du Hogly, Kyle Roulston s'en va marquer à son tour son but (7-2, 54'52"). Quinze secondes plus tard, un but quasi-identique est marqué par les Volants mais par l'intermédiaire de Charles-André Outin. Les joueurs de La Roche boivent le calice jusqu'à la lie en cette fin de match. Preuve en est avec le huitième but parisien : Harond Litim marque en contre sur une infériorité numérique rondement menée entre lui et Brendan Martial. La passe de ce dernier est idéale : un véritable contre d'école.

Suite à la grande nervosité des différents acteurs durant le match, une bagarre générale intervient à 25 secondes de la fin, à laquelle quasiment l'intégralité des deux équipes participe. Un déluge de pénalités tombe par la suite mais le match est définitivement plié…

Que penser de ce match ? Les Français Volants devraient normalement assurer la troisième place même si un match retour reste à jouer le 1er mai prochain du fait de son avance. Néanmoins, il est dommage que la nervosité ait pris le pas sur le plaisir de jouer pour une bonne partie des joueurs au fil et à mesure du déroulement de la partie, notamment du côté du Hogly. À l'année prochaine pour une prochaine saison qui, je l'espère, sera aussi palpitante que cette année pour les Français Volants.

 

Français Volants de Paris – La Roche sur Yon 9-2 (1-1, 5-1, 3-0)
Samedi 24 avril 2010 à 18h45 à la patinoire Sonja-Henie. 150 spectateurs environ.
Pénalités : Français Volants 78' (2', 20', 6'+5'+20'+5'+20') ; La Roche sur Yon 134' (2', 16'+10', 6'+5'+20'+5'+20'+25'+25').
Évolution du score :
1-0 à 11'12" : Martial assisté de Litim
1-1 à 17'10" : Nimer
1-2 à 20'56" : O. Richard assisté de Beaulieu et Pacull
2-2 à 23'02" : Engström assisté de Brodin
3-2 à 24'32" : MacLean
4-2 à 26'14" : C.-A. Outin assisté de Roulston et Engström
5-2 à 33'36" : Engström assisté de C.-A. Outin et Lamey
6-2 à 38'57" : C.-A. Outin assisté d'Engström et Segura
7-2 à 54'47" : Roulston assisté de C.-A. Outin et Engström
8-2 à 55'02" : C.-A. Outin assisté d'Engström et Roulston
9-2 à 57'13" : Litim assisté de Martial (inf num.)