Quarts de finale de conférence (NHL, match 6, partie 2)

Playoffs : jour 12. Les Coyotes de Phoenix n'ont pas abdiqué face aux Red Wings de Detroit : leur victoire sur la glace de Detroit leur permet d'arracher un ultime match sur leur glace face aux finalistes de la dernière coupe Stanley. Quant aux Canucks de Vancouver, ils éliminent les Kings de Los Angeles grâce à une victoire sur la glace de l'équipe californienne.

Résumés des matchs du 25/04 : Detroit Red Wings - Phoenix Coyotes et Los Angeles Kings - Vancouver Canucks


 

Detroit Red Wings – Phoenix Coyotes : 2-5
Série à égalité 3 matchs partout

Detroit avait l’occasion de terminer la série sur sa glace mais les favoris de cette série se sont heurtés à des outsiders déterminés, menés par leur gardien Ilya Bryzgalov (31 arrêts sur 33 tirs) et une escouade de supériorité numérique enfin efficace (3 buts sur 6 possibilités, les premiers buts en supériorité numérique pour Phoenix dans cette série). Le jeune gardien des Red Wings Jimmy Howard n’a pas sue ce match des statistiques aussi flatteuses que celles de son adversaire (5 buts encaissés sur 29 tirs reçus) mais cela ne signifie pas qu’il a été catastrophique, il a plutôt été laissé à lui-même par sa défense et notamment les joueurs chargés de tuer les pénalités.

Le seul but du match qu’on pourrait lui imputer est celui qui a ouvert le score du match : sur une situation de supériorité numérique pour Detroit, Brad Stuart lance une attaque de derrière son but mais à peine a-t-il passé sa ligne bleue que Lauri Korpikoski lui chipe le palet et se dirige vers Howard et, malgré un défenseur de Detroit qui lui bouche l’angle, il parvient à frapper le palet entre les jambières d’Howard (0-1, 4’10). Ce but a été crucial, d’autant plus que, bien que ce soient les Red Wings qui ont eu l’emprise sur cette première période (14 tirs pour Detroit contre 7 pour Phoenix), ce sont les Coyotes qui ont terminé la première période en tête.

La deuxième période est plus disputée, avec un avantage pour les visiteurs (15 tirs pour les Coyotes contre 12 pour les Wings). Les Coyotes profitent alors des erreurs des lignes chargées de tuer les pénalités pour prendre un avantage décisif grâce à 2 buts en supériorité numérique plus une réalisation de Wolski. Menés 4 à 1 après deux tiers-temps, les Wings ne s’en relèveront pas. La série se terminera donc lors du prochain match à Phoenix. Les Coyotes pourraient ainsi créer la sensation en battant les finalistes de la coupe Stanley de l’an dernier, ce que très peu de commentateurs ont prédit.

25_04_01
Célébration des Coyotes après le but de Korpikoski (n°29) – Photo : Getty Images

Evolution du score :
0-1 à 4’10 : L. Korpikoski en inf. numérique
0-2 à 22’27 : M. Schneider (assistances : L. Stempniak et T. Pyatt) en sup. numérique
1-2 à 22’51 : B. Stuart (P. Datsyuk et J. Franzen)
1-3 à 30’09 : R. Vrbata (R. Lang et K. Yandle)
1-4 à 34’10 : W. Wolski (P. Prucha et Z. Michalek)
1-5 à 45’25 : T. Pyatt (K. Yandle et D. Morris)
2-5 à 56’29 : D. Helm (N. Kronwall)


Detroit Red Wings

Gardien : Jimmy Howard

Défenseurs : Nicklas Lidström (C) – Brian Rafalski ; Brad Stuart – Nicklas Kronwall ; Andreas Lilja – Jonathan Ericsson

Attaquants : Johan Franzen – Pavel Datsyuk – Tomas Holmström ; Valtteri Filppula - Henrik Zetterberg (A) - Todd Bertuzzi ; Kris Draper (A) – Darren Helm – Patrick Eaves ; Drew Miller – Justin Abdelkader – Dan Cleary

Remplaçant : Chris Osgood (G)

Phoenix Coyotes

Gardien : Ilya Bryzgalov

Défenseurs : Zybnek Michalek (A) – Ed Jovanovski (A) ; Sami Lepisto – Adrian Aucoin ; Keith Yandle – Derek Morris plus Mathieu Schneider

Attaquants : Wojtek Wolski – Matthew Lombardi – Petr Prucha ; Taylor Pyatt – Vernon Fiddler (A) – Lee Stempniak ; Lauri Korpikoski – Martin Hanzal – Radim Vrbata plus Daniel Winnik er Robert Lang

Remplaçant : Jason LaBarbera (G)


3 étoiles du match : Ilya Bryzgalov (Phoenix), Wojtek Wolski (Phoenix) et Keith Yandle (Phoenix) 


 

Los Angeles Kings - Vancouver Canucks : 2-4
Vancouver remporte la série 4 matchs à 2

Si Vancouver remporte ce match, c’est avant tout grâce à une belle prestation de son portier Roberto Luongo (31 arrêts sur 32 tirs), mais il faut aussi noter que les suédois de l’équipe ont encore frappé. Reformer la ligne D. Sedin – H. Sedin – Samuelsson lors du quatrième match fut une bonne une bonne stratégie de la part d’Alain Vigneault, l’entraîneur des Canucks : en sept périodes, les trois joueurs ont collecté 18 points. Mikael Samuelsson fut notamment déterminant dans la victoire de la série, égalisant les records du club de buts lors d’une série (7 buts, record co-détenu avec Pavel Bure) et celui du plus grand nombre de match d’affilée en marquant un but (5 matchs, record co-détenu avec Cliff Ronning). Si Samuelsson n’a pas marqué ce soir, il a toutefois inscrit deux assistances tandis que Daniel Sedin termine avec un but et une assistance et son frère Henrik obtient lui une assistance.

Los Angeles a pourtant dominé les deux premières périodes (26 tirs à 11 pour les Kings) mais n’a pas pu profiter de cet avantage pour distancer les Canucks, notamment grâce à un arrêt acrobatique (à une main alors qu’il était sur le dos) de Roberto Luongo face à Ryan Smyth (26’50).

Les Kings menaient ainsi 2 à 1 au début de la troisième période mais ce ne fut pas suffisant pour arrêter la ligne suédoise qui, comme lors du quatrième match, a permis aux Canucks de revenir en force en fin de match pour battre leur adversaire sur le fil. C’est d’abord Bieksa qui égalise pour les Canucks, profitant du travail de Samuelsson et de Daniel Sedin derrière le but pour tromper Quick sur son côté fermé sur une remise de D. Sedin (2-2, 41’57). Vancouver domine ensuite le reste de la période (11 tirs à 6 pour les Canucks) et finit par trouver la faille en fin de match : sur un service d’Henrik Sedin, Samuelsson frappe du milieu de la zone offensive mais son tir est contré par un défenseur. Le palet arrive alors sur la crosse de Daniel Sedin, situé à la gauche du but de Quick, et dont le tir trompe ce dernier (2-3, 57’57), voir photo ci-dessous.

25_04_02
Le but victorieux de Daniel Sedin – Photo : Getty Images

Evolution du score :
1-0 à 10’08 : A. Frolov (assistance : B. Richardson)
1-1 à 28’38 : S. Bernier (A. Edler) en sup. numérique
2-1 à 35’57 : D. Doughty (A. Kopitar et J. Johnson)
2-2 à 41’57 : K. Bieksa (D. Sedin et M. Samuelsson)
2-3 à 57’57 : D. Sedin (M. Samuelsson et H. Sedin)
2-4 à 58’53 : A. Burrows dans le but vide


Los Angeles Kings

Gardien : Jonathan Quick

Défenseurs : Rob Scuderi – Drew Doughty; Jack Johnson – Randy Jones ; Sean O’Donnell – Matt Greene (A)

Attaquants : Ryan Smyth – Anze Kopitar (A) – Wayne Simmonds ; Fredrik Modin – Michal Handzus – Dustin Brown (C) ; Alexander Frolov – Brad Richardson – Justin Williams ; Scott Parse – Jarret Stoll – Jeff Halpern

Remplaçant : Erik Ersberg (G)

Vancouver Canucks

Gardien : Roberto Luongo

Défenseurs : Christian Ehrhoff – Shane O’Brien ; Sami Salo (A) – Alexander Edler ; Kevin Bieksa – Andrew Alberts

Attaquants : Daniel Sedin – Henrik Sedin (A) – Mikael Samuelsson ; Mason Raymond – Ryan Kesler (A) – Alex Burrows ; Steve Bernier – Kyle Wellwood – Pavol Demitra ; Tanner Glass – Rick Rypien – Jannik Hansen

Remplaçant : Andrew Raycroft (G)


3 étoiles du match : Daniel Sedin (Vancouver), Roberto Luongo (Vancouver) et Drew Doughty (Los Angeles)