Rouen - Amiens (U15, carré final, dernière journée)

2010-04-25-Rouen-Amiens-U15bÉcart maximum chez les minimes

Rouen est champion de France chez les seniors et espère une razzia dans les catégories mineures. Une classe d'âge fait cependant exception à cet objectif : les minimes, où Amiens fait figure de grand favori dans cette "finale", avec une équipe plus âgée qui a donc plus de gabarit. Les Rouennais ont intégré des "petits" benjamins pour compléter leur effectif dans ce carré final, mais pour essayer de rivaliser, ils vont d'abord essayer de n'utiliser que la moitié de leur banc et de jouer à deux lignes en début de match.

Avec 43 secondes de double inférorité numérique dès la deuxième minute, le ton est donné d'entrée : Rouen doit résister et faire le dos rond. Pour cela, les jeunes Rouennais peuvent s'appuyer sur leur gardien Quentin Papillon. C'est grâce à lui que le score reste raisonnable alors que le compteur des tirs affiche 20 à 2 en faveur des Amiénois. Sur ces vingt lancers, il n'en a encaissé qu'un seul, lorsqu'il a perdu sa concentration pendant un instant fatal : Edgard Delbecque sort de derrière la cage et surprend le gardien d'un tir du revers à mi-hauteur au premier poteau - voir photo ci-dessus à droite (0-1, 10'02").

2010-04-25-Rouen-Amiens-U15On voit mal comment les Amiénois pourraient être battus car ils ne concèdent rien. Seules exceptions, deux mauvaises sorties de zone de Marc-Antoine Herbet. La première erreur est vite rattrapée par une bonne couverture de la défense picarde. La seconde interception rouennaise, lors du deuxième tiers sera immédiatement arrêtée par un hors-jeu. Le reste du temps, Amiens ne concède pas d'espaces.

En revanche, la perte de palet de Valentin Moreau, l'attaquant rouennais originaire de Megève, est lourde de conséquences, puisque Fabien Kazarine s'échappe en contre-attaque et feinte le gardien (0-2, 17'19"). L'issue de cette finale semble écrite. Mais on a vu plus tôt dans la journée que même trois buts d'écart après un premier tiers à sens unique ne présageaient pas nécessairement de la conclusion.

Avec seulement deux unités de retard, les Rouennais ont donc encore une chance. Ils essaient de la saisir dès la reprise, et Mattis Bonvento est contraint à deux bonnes parades face à un lancer de Valentin Moreau et à un tour de cage de Loïc Cauchois. On pense alors que la partie peut se rééquilibrer... quand la terrible première ligne amiénoise frappe coup sur coup à une minute d'intervalle. Maurin Bouvet, en tour de cage, puis Fabien Metais, d'un tir du poignet précis, emprisonnent Papillon dans leurs filets (0-4, 24'24"). L'entraîneur rouennais Nordine Mahdidi appelle son temps mort.

2010-04-25-Rouen-Amiens-U15dSes consignes ne changent rien au destin du match. Une parfaite passe en retrait de Guillaume Leclerc trouve Gabin Da Silva dans le slot (0-5, 27'01"). Valentin Moreau, en prison lors de ce but, essaie de durcir le jeu par deux rudes charges consécutives, mais la seconde est sifflée par l'arbitre, et il prend une méconduite en prime. Rouen place un contre sur l'engagement, et le défenseur amiénois Leclerc bouge sa cage. À 4 contre 4, c'est toujours Amiens qui marque : Fabien Metais, en déséquilibre, arrive à glisser le palet à côté du gardien (0-6, 28'34").

Papillon est définitivement épinglé, et remplacé par Paul Sturzenegger. Le nouveau portier est balayé à son tour par l'acrobate du slot : Metais s'échappe des griffes des Dragons pendant une infériorité et parvient encore à conclure son action solitaire dans les filets (0-7, 30'37").

Les Rouennais font progressivement tourner leurs lignes, et face à un tel adversaire, on se demande lequel de leurs joueurs aura le malheur d'encaisser un but à sa première présence. La réponse est Étienne Cartron, qui avait la difficile tâche de jouer en infériorité numérique lors du but de Theo Mindjimba. En prison pendant ce but, Romain Cambray y retourne accompagné de Bastien Maia, et à 4 contre 3, la passe transversale de Maurin Bouvet est reprise dans le cercle droit par Fabien Metais (0-9, 39'31").

2010-04-25-Rouen-Amiens-U15cAmiens reprend le troisième tiers-temps à 5 contre 4, et Metais remet ça pour son cinquième but personnel (0-10, 40'18"). Les Rouennais fêteront le but de consolation, d'autant qu'il est marqué par la troisième ligne : le buteur Dylan Aubé et son collègue Robert Heribez n'étaient rentrés au jeu qu'au deuxième tiers, avec Cambray ou Solloy au centre, et c'est donc la première présence pour Antonin Cartron, couronnée d'une mention d'assistance (1-10, 41'59"). Les Dragons jouent en effet désormais à quatre lignes, en attaque comme en défense.

Alexandre Palis retient un adversaire alors qu'il est au sol dans un coin, et la supériorité numérique est transformée par un tir de Maurin Bouvet, alors que le gardien est masqué par un écran de Guillaume Leclerc. Le dernier but est cependant pour Valentin Moreau, qui contre-attaque en infériorité (2-11, 49'59"). La partie s'achève après un pur geste de frustration du capitaine rouennais Palis, dont la charge dans le dos propulse la tête de Theo Mindjimba contre le plexiglas. Sans sa grille, il aurait dégusté, mais il n'y a pas de quoi gâcher la fête picarde.

Avec une première ligne redoutable, un buteur patenté (Fabien Metais), un effectif homogène et une défense solide, le titre d'Amiens avait tout d'une évidence. Les jeunes Gothiques, champions de France et médaillés d'or, peuvent donc se livrer à une bataille d'eau... dont le présent compte-rendu a été sauvé de justesse.

(photos d'Emmanuel Lager Lacombe)

Commentaires d'après-match

Olivier Duclos (entraîneur d'Amiens) : "C'est la récompense du travail de toute une année. On l'a rendu facile en faisant ce qu'il fallait. Ce n'est pas illogique. On a dominé toute la saison même si on ne s'attendait pas à un tel score. Ce sera plus dur l'année prochaine car la majorité de nos joueurs sont des minimes dernière année (95) qui passeront en cadet."

Franck Pajonkowski (assistant-coach de Rouen pour le tournoi final) : "On les a tenus sept-huit minutes. On s'est battu tout seuls avec des erreurs défensives qui mettent le match entre leurs mains. Amiens était plus discipliné et méritait de gagner. Toute l'année, les matchs contre eux avaient été serrés, ce score fait mal pour une finale. Malheureusement, les 95 qu'on avait recrutés l'été dernier pour tirer l'équipe [NDLR : Moreau, Pallis, Lanvers] ne l'ont pas fait et sont passés au travers de ce match."

 

2010-04-25-Rouen-Amiens-U15eRouen - Amiens 2-11 (0-2, 0-7, 2-2)
Dimanche 25 avril à 15h40 à la patinoire des Lacs, à Viry-Châtillon. 300 spectateurs.
Arbitrage de Christian Maltaverne et Guillaume Gardiol.
Pénalités : Rouen 44' (6', 12'+10', 6'+10'), Amiens 18' (4', 8', 6').
Tirs : Rouen 11 (3, 4, 4), Amiens 50 (23, 13, 14).
Évolution du score :
0-1 à 10'02" : Delbecque assisté de Thorrignac
0-2 à 17'19" : Kazarine assisté de Metais
0-3 à 23'02" : Bouvet assisté de Josse
0-4 à 24'24" : Metais assisté de Leclerc et Bouvet
0-5 à 27'01" : Da Silva assisté de Leclerc et Bouvet (sup. num.)
0-6 à 28'34" : Metais assisté de Herbet et Bouvet
0-7 à 30'37" : Metais (inf. num.)
0-8 à 36'04" : Mindjimba assisté de Delbecque et Thorrignac (sup. num.)
0-9 à 39'31" : Metais assisté de Bouvet (sup. num.)
0-10 à 40'18" : Metais assisté de Bouvet et Leclerc (sup. num.)
1-10 à 41'59" : Aubé assisté de Cartron et Heribez
1-11 à 47'25" : Bouvet assisté de Leclerc et Da Silva (sup. num.)
2-11 à 49'59" : Moreau assisté de Mony (inf. num.)


Rouen

Gardien : Quentin Papillon puis Paul Sturzenegger à 28'34".

Défenseurs : Alexandre Palis (C) - Loïc Cauchois ; Théo Lanvers - Edgard Goechon ; puis Tom Pajonkowski - [Lanvers] ; Patrick Gourre - [Goechon] ; Étienne Chartron - [Cauchois] ; [Palis] - Arthur Bichot.

Attaquants : Valentin Moreau (A) - Mathieu Joerger - Antoine Mony ; Daniel Babka junior - Romain Cambray - Bastien Maia ; puis Antonin Cartron - Robert Heribez - Dylan Aubé ; Aubin Lecointre - Romain Solloy - Romain Lemyre de Rouge.

Amiens

Gardien : Mattis Bonvento.

Défenseurs : Guillaume Leclerc - Hugo Gallet ; César Boucault - Marc-Antoine Herbet ; Antoine Buriez - Thibault Thuillier.

Attaquants : Fabien Métais - Maurin Bouvet (C) - Fabien Kazarine ; Jason Thorrignac - Gabin Da Silva - Edgar Delbecque ; Gaétan Petrieux - Théo Mindjimba - Adrien Josse ; puis Antoine Tetu - Pierre-Antoine Picard [à 40'].

Remplaçant : Loïc Porquet (G).