Japon - Lituanie (Championnats du monde de Division I, Groupe A, cinquième journée)

2010-04-25-japon-lituanie-2Le Japon collectionne le bronze

Battus sans baisser les armes par l’Autriche et l’Ukraine, les Japonais ne peuvent plus espérer que la troisième marche du podium, après avoir surclassé les autres formations du groupe. Il s’apprête à rendre une dernière copie face à la Lituanie, une fois que les difficultés rencontrées par l’une des deux surfaceuses auront permis à la rencontre de démarrer dans de bonnes conditions.

Les dix minutes de retard ne perturbent pas Masato Domeki, qui trouve tour à tour le casque de Dauksevicius et l’armature de la cage sur sa route. Le portier d’Elektrenai s’emploie de façon plus conventionnelle, à deux reprises sur l’accélération de Sato et Tanaka. La percée de Takeshi Saito annonce le premier jeu de puissance, et les premiers tirs lointains de Domeki et Osawa. Malgré la vitesse déployée par ses partenaires, Takuma Kawai rate la cage ouverte, par manque de spontanéité.

Une double occasion de Visockas en contre-attaque aurait même pu permettre aux verts de trouver la faille, mais les fautes baltes remettent vite les Asiatiques en bonne position. Le poteau repousse le tir de Masahito Nishiwaki, annonçant la réussite logique de Tanaka, en position idéale (1-0 à 14'45"). Ce but, inscrit en double supériorité numérique, est suivi d’un lancer placé en hauteur par le calme Jun Tonosaki, monté aux avant-postes (2-0 à 15'22").

Rassurée par sa large victoire obtenue la veille face à la Serbie, la Lituanie réagit en fin de tiers, à l’initiative de Povilas Verenis, dont les efforts offrent à Kulevicius l’opportunité de tester les belles bottes de Masahito Haruna. Le successeur du brillant Fukufuji, élu dans la soirée meilleur gardien de ce tournoi à domicile, s’oppose encore à Bauba.

À la reprise, il s’avouera vaincu par un rebond concédé au remuant défenseur Mindaugas Kieras (2-1 à 22'08"). Le suspense revient ainsi dans l’Ijssportcentrum, d’autant qu’un nouveau débordement de l’Avignonnais Donatas Kumeliauskas ouvre la voie à Sarunas Kuliesius, repris par le gardien. Une faute de Bauba en zone offensive met cependant fin à l’éclaircie balte. Et à leurs espoirs aussi.

2010-04-25-japon-lituanieLe jeu de puissance nippon se trouve rapidement, et de la bleue Makoto Kawashima trompe Nerijus Dauksevicius, qui ne peut que détourner la rondelle au-dessus de son casque (3-1 à 24'04"). Moins en verve avec un homme supplémentaire, les hommes de Rimantas Sidaravicius connaissent des frayeurs sur des relances manquées. Et lorsque Haruna, d’une manchette, repousse la reprise de Kulevicius, servi sur un plateau par un débordement de Verenis, les Lituaniens baissent irrémédiablement pavillon.

Les deux Saito s’amusent désormais dans la défense, avant de céder leur place à Kawai et Suzuki, au revers très efficace (4-1 à 36'21"). Le nouvel entrant Arturas Kuzmicius n’est pas au bout de ses peines, car Go Tanaka évite la paire Kieras - Alisauskas et offre le cinquième but à Bin Ishioka (5-1 à 42'18"), moins de trois minutes avant que Takuma Kawai, à la renverse, ne convertisse en but le lancer de son capitaine (6-1 à 45'11").

Après le 6-2 de 2007, le 5-0 de 2008 et le 5-1 encaissé à domicile pour conclure les Mondiaux 2009 à domicile, la Lituanie concède une défaite encore plus lourde. Difficile pour elle d’espérer un meilleur résultat, tant le manque d’ambition dans le jeu et l’appui mesuré aux efforts de certaines individualités tranche avec les beaux mouvements déployés par le Japon.

Sur une longue séquence où la Lituanie patine derrière une rondelle insaisissable, Nishiwaki se permet même de viser à côté de la cage ouverte. Le double arrêt d'Arturas Kuzmicius devant Shigeno et Ueno n'empêchera pas son équipe de repartir avec un nouveau palet dans les filets, oeuvre de ce même Ueno en solitaire (7-1 à 59'20").

La troupe de Mark Mahon confirme en beauté sa mainmise sur la troisième marche du podium, entamée à Amiens en 2006.

Désignés meilleurs joueurs : Tetsuya Saito pour le Japon et Nerijus Alisauskas pour la Lituanie.

 

Japon - Lituanie 7-1 (2-0, 2-1, 3-0).
Dimanche 22 avril 2010 à 13h40 à l'Ijssportcentrum de Tilburg. 1 000 spectateurs.
Arbitrage de Sven Bergman (BEL) assisté de Joep Leermakers (HOL) et Ramon Sterkens (HOL).
Pénalités : Japon 16' (2', 4‘, 10') Lituanie 16' (8’, 4', 4').
Tirs : Japon 27 (11, 6, 10) Lituanie 23 (8, 8, 7).
Évolution du score :
1-0 à 14'45" : Tanaka assisté de Suzuki et Keller (double sup. num.)
2-0 à 15'22" : Tonosaki assisté de Osawa et Ueno (sup. num.)
2-1 à 22'08" : Kieras assisté de Verenis et Zidkovas
3-1 à 24'04" : Kawashima assisté de Suzuki et Tanaka (sup. num.)
4-1 à 36'21" : Suzuki assisté de Kawai et Iimura
5-1 à 42'18" : Ishioka assisté de Tanaka et Sato
6-1 à 45'11" : Kawai assisté de Iimura et Suzuki
7-1 à 59'20" : Ueno assisté de Shigeno et Osawa

Japon
Gardien : Masahito Haruna.
Défenseurs : Aaron Keller (A) - Yosuke Haga ; Jun Tonosaki - Shinya Yanadori ; Makoto Kawashima - Takafumi Yamashita ; Hideyuki Osawa.
Attaquants : Masato Domeki - Tetsuya Saito - Takeshi Saito (A) ; Takuma Kawai - Yoshinori Iimura - Takahito Suzuki (C) ; Sho Sato - Go Tanaka - Bin Ishioka ; Shunsuke Shigeno - Hiroki Ueno - Masahito Nishiwaki.
Remplaçant : Hisashi Ishikawa (G).

Lituanie
Gardien : Nerijus Dauksevicius puis Arturas Kuzmicius à 31'13".
Défenseurs : Arturas Katulis - Justinas Vezelis ; Tomas Vysniauskas - Rolandas Aliukonis ; Mindaugas Kieras - Nerijus Alisauskas ; Andrejus Zidkovas.
Attaquants : Sarunas Kuliesius (C) - Egidijus Bauba (A) - Donatas Kumeliauskas ; Darius Pliskaukas (A) - Dalius Vaiciukevicius - Darius Lelenas ; Povilas Verenis - Tadas Kumeliauskas - Dovydas Kulevicius ; Arnoldas Bosas - Algimantas Visockas - Martynas Slikas.