Washington Capitals - Montréal Canadiens (NHL, quart de finale de conférence, match 7)

S’il fallait résumer la fin de cette série et le retournement de situation qui a vu Montréal revenir d’un déficit de 3 matchs à 1 pour terminer avec 4 victoires à 3 contre Washington, on s’arrêterait sûrement sur la statistique suivante : 131 arrêts sur 134 tirs en trois matchs (97,8% d’arrêts) pour Jaroslav Halak, le gardien des Canadiens de Montréal. Un des favoris est donc tombé hier et son attaque de feu durant la saison régulière (3,82 buts par match en moyenne) s’est heurtée au mur du gardien slovaque qui n’a encaissé qu’un but par match lors de ses trois dernières sorties.

On reparle alors de la « malédiction des Présidents » (du nom du trophée qui récompense la meilleure équipe de la ligue en saison régulière) car, bien que les vainqueurs de ce trophée soient chaque année logiquement considérés comme des favoris, très peu ont fini par y ajouter la coupe Stanley. Depuis le nouveau système de playoffs instauré en 1994, seules 5 équipes ont pu cumuler les deux trophées (la dernière étant les Red Wings de Detroit en 2008), ce qui est relativement peu.

Il n’y a pas grand-chose à dire sur le match en lui-même : les Capitals ont tout tenté face à Halak mais celui-ci termine avec 41 arrêts, et sa défensive termine elle avec 41 tirs contrés. Comme pour les deux autres matchs, Montréal a pris l’avantage en première période puis s’est ensuite accroché au résultat. C’est Bergeron qui s’est chargé de cette ouverture du score d’une reprise de volée sur une passe de Gomez en supériorité numérique (0-1, 19’30). Les Capitals ont cru revenir en début de troisième période sur un tir d'Ovechkin qui trompe Halak mais les arbitres refusent le but pour une obstruction de Knuble devant le gardien slovaque (40’24).

La situation devient désespérée quand, sur une contre-attaque, Moore profite d’un bon pressing de Lapierre sur un défenseur pour tromper Varlamov en un contre un (0-2, 56’24). Le banc des visiteurs exulte. Toutefois, les Capitals n’ont pas encore dit leur dernier mot et Brooks Laich réduit l’avantage en profitant d’un rebond laissé par Halak (1-2, 57’44). Il reste alors un peu plus de deux minutes à jouer : Ryan O’Byrne prend une pénalité de deux minutes juste après (58’16). Washington a l’occasion de revenir grâce à cette ultime supériorité numérique mais cela ne suffira pas : Halak bloque les tentatives de Semin et de Green. En tout et pour tout, les Capitals, qui avaient un pourcentage de 25,2% en supériorité numérique en saison régulière (premier de la ligue), terminent la série avec un but en supériorité numérique sur 33 tentatives (3,3%).

Les Canadiens ne sont pas au bout de leurs peines puisqu’ils rencontreront en demi-finale rien de moins que les champions en titre, les Penguins de Pittsburgh. Menés par Sidney Crosby, les Penguins sont la dernière tête de série qui subsiste dans la conférence Est après les éliminations de Washington, New Jersey et Buffalo (les trois champions de division). Le premier match de cette série aura lieu vendredi sur la glace de Pittsburgh.

 28_04_1

Poignée de main entre le capitaine des Capitals, Alexander Ovechkin et l’homme du match, Jaroslav Halak, le gardien des Canadiens – Photo : Getty Images


Washington Capitals – Montréal Canadiens : 1-2
Montréal remporte la série 4 matchs à 3

Evolution du score :
0-1 à 19’30 : M-A Bergeron (assistances : S. Gomez et A. Markov) en sup. numérique
0-2 à 56’24 : D. Moore (H. Gill)
1-2 à 57’44 : B. Laich (A. Semin et A. Ovechkin)


Washington Capitals

Gardien : Semyon Varlamov

Defenseurs : Mike Green – Jeff Schultz ; Karl Alzner – John Carlson ; Shaone Morrisonn – Joe Corvo

Attaquants : Alexander Ovechkin (C) – Nicklas Bäckström (A) – Mike Knuble (A) ; Brooks Laich – Brendan Morrison - Alexander Semin ; Jason Chimera – Eric Bélanger – Eric Fehr ; Scott Walker – Boyd Gordon – Matt Bradley

Remplaçant : José Théodore (G)

Montréal Canadiens

Gardien : Jaroslav Halak

Défenseurs : Andrei Markov (A) – Marc-André Bergeron ; Ryan O’Byrne – Roman Hamrlik ; Josh Gorges – Hal Gill (A) plus P.K. Subban

Attaquants : Michael Cammalleri – Tomas Plekanec – Andrei Kostitsyn ; Travis Moen – Scott Gomez – Brian Gionta (A) ; Benoît Pouliot – Dominic Moore – Maxim Lapierre ; plus Tom Pyatt et Glen Metropolit

Remplaçant : Carey Price (G)

 

3 étoiles du match : Jaroslav Halak (Montréal), Marc-André Bergeron (Montréal) et Hal Gill (Montréal)