Suède - République Tchèque (LG Hockey Games, première journée)

2010-04-29-Suede-TchequePavelec débute face à la classe-biberon suédoise

Il y a dans l'équipe tchèque des privilégiés qui ont un peu plus de droits que les autres. Jaromir Jagr, bien sûr, qui vient de prolonger son contrat avec Omsk et qui a obtenu de ne rejoindre la sélection qu'au dernier match préparation jeudi prochain. Mais aussi le gardien Tomas Vokoun, numéro 1 intouchable. Il a choisi quels matchs il préférait jouer. Il ne se sentait pas tout à fait prêt et voulait attendre ce week-end, c'est donc son collègue de NHL Ondrej Pavelec qui doit anticiper dès ce jeudi son début en équipe nationale.

Il fait face à une équipe suédoise rapide, où débute par exemple Niclas Bergfors, jeune joueur de NHL qui participe bien au forechecking scandinave. Pourtant, ce sont les Tchèques qui terminent le premier tiers-temps en tête. Miroslav Blatak envoie un premier avertissement avec un slap sur la transversale. Et c'est en infériorité numérique que les rouges surprennent leurs adversaires trop peu repliés par une sortie de zone de Jiri Novotny vers Lukas Kaspar qui part seul et conclut du revers (0-1).

La nouvelle génération est en train d'intégrer la Tre Kronor, et ce sont les deux grands espoirs de 19 ans qui égalisent : le défenseur Victor Hedman s'appuie en une-deux sur l'attaquant Magnus Pääjärvi-Svensson pour s'avancer à mi-distance, recevoir le palet et envoyer un magnifique tir du poignet en lucarne (1-1).

La Suède paraît alors en mesure de prendre le contrôle du match, parfois aidée par des erreurs tchèques. Jan Marek commet un geste propre à déclencher des envies de suicide à tout entraîneur qui se respecte, une passe aveugle du revers au niveau de sa propre ligne bleue zone défensive. Dans son dos, Pääjärvi-Svensson se saisit de ce palet et part seul face à Ondrej Pavelec qui bloque de justesse le palet sous sa botte gauche.

Le rythme du match tombe un peu dans la troisième période, qui ne vaut que par ses supériorités numériques. Les Tchèques en ont quatre de suite, et à la fin de la dernière, un tir de Lukas Kaspar frappe le poteau, et à la retombée du palet, Petr Vampola vient prendre le rebond à bout portant... dans la mitaine du gardien junior Jacob Markström (51'07"). L'arbitre fait appel à la vidéo avant de refuser le but. Les Suédois ont pour leur part deux jeux de puissance dans la dernière minute et demie puis pendant la prolongation, mais ne les convertissent pas non plus.

Le dénouement se joue aux tirs au but, et Jakub Klepis y lève le palet du revers dans le haut du filet. Pääjärvi-Svensson réussit encore un beau mouvement, mais Pavelec parvient à bloquer le palet.

Le résumé vidéo du match.

Commentaires d'après-match

Ondrej Pavelec (gardien de la République Tchèque) : "La collaboration avait fonctionné aux JO [Pavelec était déjà doublure de Vokoun]. Il est clair que Tomas Vokoun est le leader. J'ai appris que je serais titulaire après notre arrivée à Stockholm. Le coach me l'a dit sur le chemin du repas à l'hôtel.Je savais que Voky jouerait deux fois et moi une. Mais je ne connaissais le programme exact. [...] Avant que Weinhandl ne tente son tir au but, les gars sur le banc m'ont dit qu'il tirait entre les jambes ou partait sur son revers. J'y ai fait attention. Ensuite, Svensson est très inventif, mais j'ai eu le palet. J'ai pu descendre à temps sur mes appuis pendant le penalty d'Omark."

 

Suède - République Tchèque 1-1 (0-1, 0-0, 0-0, 0-0) / 0-1 aux tirs au but
Jeudi 29 avril 2010 à 19h30 au Globen de Stockholm. 6654 spectateurs.
Arbitrage de Tom Laaksonen et Sami Partanen (FIN) assistés de Peter Lyth et Anders Ahlström (SUE).
Pénalités : Suède 16' (2', 6', 8', 0') ; République Tchèque 14' (4', 4', 4', 2').
Tirs : Suède 30 (9, 9, 8, 4) ; République Tchèque 23 (6, 5, 11, 1).
Évolution du score :
0-1 à 17'34" : Kaspar assisté de Novotny (inf. num.)
1-1 à 24'30" : Hedman assisté de Pääjärvi-Svensson et Ericsson
Tirs au but :
Suède : Weinhandl (arrêté), Pääjärvi-Svensson (arrêté), Omark (arrêté).
République Tchèque : Klepis (réussi), Voracek (arrêté).


Suède (4' pour surnombre)

Gardien : Jacob Markström.

Défenseurs : Magnus Johansson - Carl Gunnarsson ; Victor Hedman - Sanny Lindström ; David Rundblad - Christian Bäckman ; Johan Fransson - Oliver Ekman-Larsson.

Attaquants : Mattias Weinhandl - Tony Mårtensson (2') - Niklas Persson (2') ; Jimmie Ericsson - Rickard Wallin - Magnus Päärjävi-Svensson ; Niclas Bergfors - Michael Nylander (2') - Jonas Andersson (2') ; Fredrik Pettersson (2') - Johan Harju (2') - Linus Omark.

Remplaçant : Anders Lindbäck (G). En réserve : Jonas Gustavsson (G), Andreas Engqvist, Marcus Nilson.

République Tchèque (2' pour surnombre)

Gardien : Ondrej Pavelec.

Défenseurs : Petr Cáslava - Karel Rachunek ; Miroslav Blatak - Ondrej Nemec (4') ; Michal Barinka (2') - Jakub Nakladal (2') ; Petr Gregorek (2') - Tomas Mojzíš.

Absents : Jakub Klepis - Roman Cervenka - Jakub Voracek ; Tomas Rolinek - Jan Marek - Marek Kvapil ; Jiri Novotný (4') - Petr Vampola - Lukas Kaspar ; Petr Hubacek - Petr Koukal - Martin Ruzicka.

Remplaçants : Tomas Vokoun (G). En réserve : Jakub Stepanek (G), Angel Krstev, Jan Kovar.