Pittsburgh Penguins - Canadiens de Montréal (NHL, demi-finale de conférence est, match 1)

Après l’élimination surprise des favoris, les Capitals de Washington, les Canadiens de Montréal affrontent le champion en titre, les Penguins de Pittsburgh. La question est évidemment de savoir s’ils peuvent créer l’exploit à nouveau et éliminer un autre prétendant au titre. Au vu du premier match, la mission s’annonce compliquée. Jaroslav Halak, héroïque face à la meilleure équipe de la saison régulière, a connu une soirée difficile : après avoir encaissé 5 buts sur 20 tirs, il a été remplacé par Carey Price.

À leur décharge, les Canadiens ont surtout souffert en situation d’infériorité numérique, face à des lignes de supériorité numérique de Pittsburgh métronomiques : sur 4 situations à 5 contre 4, les Penguins ont tiré 5 fois et marqué 4 buts. Les Canadiens ont donc payé très cher chacune de leurs pénalités. On est très loin du premier match de la série face à Washington où Montréal l’avait emporté sur la glace des Capitals en prolongation. Le deuxième match à Pittsburgh, dimanche, s’annonce déjà crucial pour les Canadiens.

Les Canadiens avaient pourtant bien commencé le match grâce à un but du tout jeune joueur P.K. Subban, qui a ouvert le score d’un tir du poignet lointain trompant Fleury qui était masqué (0-1, 4’30). Montréal se trouve alors dans une situation qu’ils ont bien connu face aux Capitals lors du tour précédent : tenir le résultat après une ouverture du score rapide en première période. Mais ce qui a marché pour les victoires face à Washington ne s’est pas reproduit lors de ce premier match. Il faut dire que les lignes de Montréal chargées de tuer les pénalités avaient bien travaillé : sur leurs 33 situations de supériorité numérique des sept matchs, les Capitals n’ont inscrit qu’un but.

Hier, sur leur première situation de supériorité numérique, Letang, Malkin et Gonchar se passent le palet en triangle à proximité de la ligne bleue. Finalement, c’est Gonchar qui tire, face au but et au niveau de la bleue, et sa frappe de volée trompe Halak (1-1, 8’38). Idem quelques minutes plus tard, quand Jordan Staal s’infiltre avec le palet devant le but d’Halak et propulse un tir du poignet dans la lucarne de ce dernier (2-1, 13’27).

Autre coup dur pour Montréal : leur meilleur défenseur, Andrei Markov, doit sortir sur blessure après un choc avec Matt Cooke. Les Canadiens ne sont pas pour autant dépourvus de défense puisque Bergeron, défenseur désormais utilisé surtout pour la supériorité numérique et en quatrième ligne offensive, a pu remplacer Markov. Le début de la deuxième période n’est pas meilleur pour les Canadiens, avec une nouvelle supériorité numérique qui entraîne un nouveau but : Crosby bataille avec Gomez pour récupérer le palet à la bande et le passe à Letang, face au but, qui le reprend de volée pour battre Halak (3-1, 22’34).

Montréal revient dans le match grâce à une réalisation de son meilleur joueur du moment, Michael Cammalleri, en reprenant de volée devant le but une passe de Gomez, venue de derrière le but (3-2, 35’27). Mais les Penguins reprennent vite deux buts d’avance, à moins de deux minutes de la fin de la deuxième période. Sur un jeu en triangle dans la zone de Montréal, Dupuis trouve Adams, démarqué au second poteau d’Halak, qui n’a plus qu’à placer le palet hors de portée du gardien slovaque (4-2, 38’36). Pittsburgh aggrave le score en début de troisième période, grâce au quatrième but en supériorité numérique, signé Alex Goligoski. Montréal ne réussira par la suite qu’à réduire le score avec un but de Brian Gionta et Pittsburgh remporte le premier match de la série sur sa glace.

Même s’il n’a pas marqué hier, Crosby a tout de même signé deux assistances, pour un total de 16 points en 7 matchs de playoffs, loin devant les autres joueurs (le second est Joe Pavelski de San José avec 11 points). La dernière fois qu’un joueur a tenu une moyenne de 2 points par match lors des playoffs, c’était Mario Lemieux, lors de sa deuxième coupe Stanley d'affilée avec les Penguins de Pittsburgh en 1992. De bon augure pour "Sid The Kid", qui vise lui aussi à gagner sa seconde coupe Stanley d'affilée.

30_04_1
Arrêt de Marc-André Fleury devant Brian Gionta – Photo : Getty Images

Pittsburgh Penguins – Canadiens de Montréal 6-3
Pittsburgh mène la série 1 match à 0

Tirs cadrés : Pittsburgh 24 (7, 9, 8), Montréal 31 (7, 12, 12)

Evolution du score :
0-1 à 4’30 : P.K. Subban (sans assistance)
1-1 à 8’38 : S. Gonchar (K. Letang et E. Malkin) en sup. numérique
2-1 à 13’27 : J. Staal (A. Ponikarovsky et A. Goligoski) en sup. numérique
3-1 à 22’34 : K. Letang (S. Crosby) en sup. numérique
3-2 à 35’27 : M. Cammalleri (S. Gomez et B. Gionta)
4-2 à 38’36 : C. Adams (P. Dupuis et M. Cooke)
5-2 à 42’59 : A. Goligoski (S. Crosby et B. Guerin) en sup. numérique
5-3 à 52’29 : B. Gionta (M-A Bergeron et S. Gomez) en sup. numérique
6-3 à 59’11 : B. Guerin (C. Kunitz et B. Orpik) dans le but vide

 

Pittsburgh Penguins

Gardien : Marc-André Fleury

Défenseurs : Sergei Gonchar (A) - Brooks Orpik ; Kris Letang – Mark Eaton ; Alex Goligoski – Jay McKee

Attaquants : Chris Kunitz – Sidney Crosby (C) – Bill Guerin ; Alexei Ponikarovsky – Evgeni Malkin (A) – Maxime Talbot ; Matt Cooke – Jordan Staal – Pascal Dupuis ; Mike Rupp – Craig Adams – Ruslan Fedotenko

Remplaçant : Brent Johnson (G)
En réserve : Chris Conner, Eric Godard, Ben Lovejoy, Nick Johnson et Deryk Engelland
Blessés : Jordan Leopold (tête) et Tyler Kennedy (jambe)

Canadiens de Montréal

Gardien : Jaroslav Halak remplacé par Carey Price (45'18)

Défenseurs : Andrei Markov (A) – Ryan O’Byrne ; Roman Hamrlik – P.K. Subban ; Josh Gorges – Hal Gill (A)

Attaquants : Michael Cammalleri - Tomas Plekanec - Andrei Kostitsyn ; Travis Moen - Scott Gomez - Brian Gionta (A) ; Benoit Pouliot - Dominic Moore - Maxim Lapierre ; Tom Pyatt - Glen Metropolit - Marc-André Bergeron

En réserve : Mathieu Darche, Sergei Kostitsyn et Ben Maxwell
Blessés : Jaroslav Spacek (grippe) et Paul Mara (épaule)


3 étoiles du match : Sidney Crosby (Pittsburgh), Kris Letang (Pittsburgh) et Brian Gionta (Montréal)