Suède - Finlande (LG Hockey Games, 3e journée)

2010-05-02-Suede-FinlandeLa Finlande est déjà quasiment assurée de la victoire dans l'Euro Hockey Tour, la septième au total mais la première depuis 2004. La seule condition est de ne pas perdre ce match par dix buts d'écart, ce qui ferait rêver les Suédois qui ont une revanche à prendre sur la gifle de Helsinki.

C'est que, en hockey, les buts peuvent vite arriver. Deux en 24 secondes, par exemple... Le défenseur Johan Fransson monte le palet tout seul, entre en zone sur la droite et navigue un peu trop facilement entre Kontiola, Kapanen et Jaakola pour un tir à mi-distance qui bat Tarkki côté plaque. Les mêmes joueurs finlandais restent sur la glace et encaissent de nouveau : ni Petteri Nummelin, qui concède une pénalité différée en accrochant, ni Topi Jaakola, qui se couche à plat ventre, n'empêchent l'action gagnante de Tony Mårtensson, qui centre sous la jambe du défenseur pour Marcus Nilson seul au second poteau (2-0).

Peu à peu, la Finlande arrive à remonter ce handicap initial. Pendant une prison de Mårtensson, un tir du poignet lointain de Petteri Nummelin surprend d'abord Jonas Gustavsson. Le gardien de Toronto, moyen tout au long du tournoi, se fait aussi piéger dans un trou de souris par un tour de cage de Juhamatti Aaltonen, qui a pressé physiquement Magnus Johansson en fond de zone pour lui prendre le palet (2-2).

TarkkiIiroNiklas Persson, le joueur suédois le plus dynamique dans ce week-end, marque le but vainqueur en infériorité numérique : il s'empare du palet aux dépens de Jussi Jokinen, part en contre à 2 contre 2 puis freine latéralement pour un tir relativement anodin, mais déclenché avec Nummelin comme écran. Iiro Tarkki touche le palet sans l'arrêter (3-2). Un second but faible du côté du bouclier qui hypothèque peut-être ses chances par rapport au jeune Säteri pour le poste de troisième gardien aux championnats du monde.
 
Une fois devant, la Suède donne une leçon de gestion. Elle maîtrise le palet, gagne du temps, joue sur son expérience. Elle prive l'adversaire de munitions et se crée presque la seule occasion du troisième tiers-temps : à deux minutes de la fin, un lancer croisé de la droite de Bergfors est difficilement arrêté par Tarkki entre son bouclier et sa jambière. Le palet retombe juste derrière lui.

Ce n'est qu'en sortant son gardien que la Finlande se montre dangereuse dans les toutes dernières secondes, quand Antti Pihlström s'arrache derrière la cage pour permettre un dernier tir de Sami Kapanen dans le slot. L'arbitre demande même la vidéo après la sirène, mais le palet n'a pas franchi la ligne.

L'équipe de Suède a tranché : son but n'aura pas sauvé le défenseur Johan Fransson, qui a eu du mal avec le rythme international tout le week-end. Il cèdera sa place à Erik Karlsson (Ottawa). On attend encore de connaître les décisions définitives finlandaises. Le débat fait rage dans le pays : Mikael Granlund est-il mûr pour être sélectionné à 18 ans et 2 mois, soit quatre mois de moins que le précoce Saku Koivu à son premier Mondial ?

Désignés joueurs du match : Oliver Ekman-Larsson pour la Suède et Juhamatti Aaltonen pour la Finlande.

Commentaires d'après-match

Jukka Jalonen (entraîneur de la Finlande) : "Après tout, la victoire dans l'Euro Hockey Tour est une reconnaissance agréable pour toute l'équipe et pour nos partenaires, même si le championnat du monde est la priorité dans notre esprit. Notre concentration n'était pas excellente et ce match me laisse un goût fade dans la bouche. Je n'ai pas tiré le meilleur de mon équipe aujourd'hui. Dans ces trois semaines, l'équipe a gardé un bon esprit tout le temps. La composition est presque prête, il reste quelques questions."

 

Suède - Finlande 3-2 (2-1, 1-1, 0-0)
Dimanche 2 mai 2010 à 15h30 au Globen de Stockholm. 10035 spectateurs.
Arbitrage de Aleksei Ravodin et Konstantin Olenin (RUS) assistés de Peter Sabelström et Jimmy Dahmén (SUE).
Pénalités : Suède 12' (6', 6', 0') ; Finlande 8' (2', 2', 4').
Tirs : Suède 23 (10, 4, 9) ; Finlande 29 (10, 9, 10).
Évolution du score :
1-0 à 06'04" : Fransson
2-0 à 06'28" : Nilson assisté de Mårtensson
2-1 à 10'30" : Nummelin assisté de Lehterä (sup. num.)
2-2 à 27'26" : Aaltonen
3-2 à 28'13" : Persson assisté de Harju (inf. num.)


Suède

Gardien : Jonas Gustavsson.

Défenseurs : Magnus Johansson - Carl Gunnarsson ; Victor Hedman - Sanny Lindström ; David Rundblad - Christian Bäckman (2') ; Johan Fransson - Oliver Ekman-Larsson.

Attaquants : Magnus Päärjävi-Svensson - Tony Mårtensson (2') - Marcus Nilson (2') ; Michael Nylander (2') - Rickard Wallin (2') - Niclas Bergfors ; Jimmie Ericsson - Andreas Engqvist - Fredrik Pettersson (2') ; Niklas Persson - Johan Harju - Linus Omark.

Remplaçant : Anders Lindbäck (G). En réserve : Jacob Markström (G), Jonas Andersson, Mattias Weinhandl.

Finlande

Gardien : Iiro Tarkki.

Défenseurs : Topi Jaakola - Petteri Nummelin ; Janne Niskala - Sami Vatanen ; Lasse Kukkonen - Juuso Hietanen (4') ; Anssi Salmela - Pasi Puistola - Mikko Kuukka.

Attaquants : Jussi Jokinen - Jori Lehterä - Antti Miettinen (2') ; Sami Kapanen (2') - Petri Kontiola - Juhamatti Aaltonen ; Antti Pihlström - Tommi Santala - Mikael Granlund ; Leo Komarov - Juha-Pekka Hytönen - Ossi Louhivaara.

Remplaçant : Harri Säteri (G). En réserve : Anssi Salmela (genou, IRM demain), Riku Hahl, Teemu Hartikainen.