Italie - Kazakhstan (match 1)

Les deux parties amicales entre l'Italie et le Kazakhstan, les deux promus dans l'élite mondiale, doivent révéler aux entraîneurs les points faibles en vue de la tâche difficile d'éviter une rétrogradation immédiate.

Le Kazakhstan semble le mieux armé, avec rapidement un premier bon tir de Dudarev. Les visiteurs se montrent agressifs dans les balustrades et asphyxient les Italiens avec un patinhage dynamique, un forechecking incessant et des tirs dans toutes les positions pour ne pas reposer le gardien.

Le style de jeu ne plaît guère aux Italiens, et le match est tendu. Quelle sera la première équipe à concrétiser une supériorité numérique ? C'est le Kazakhstan, mais seulement à dix minutes de la fin pendant que Pittis est en prison. Starchenko récupère un rebond dans le slot. A trois minutes de la fin, Marco Insam sort un palet du coin pour John Parco, mais Vitali Eremeïev s'interpose. Et avant même que le banc italien ne puisse sortir son gardien, le match est terminé : Spiridonov part en contre, Bellissimo lâche un rebond et Shin conclut.

Avec ses petits gabarits, l'Italie a été dominée physiquement par le Kazakhstan. La solidité de la première paire défensive Borgatello-Helfer est la satisfaction du soir.

Désignés joueurs du match : Christian Borgatello pour l'Italie et Vitali Eremeïev pour le Kazakhstan.

 

Italie - Kazakhstan 0-2 (0-0, 0-0, 0-2)
Samedi 1er mai 2010 au PalaOnda de Bolzano. 1300 spectateurs.
Arbitrage de Glauco Colcuc et Michele Gastaldelli (ITA) assisté d'Andrea Benvegnù et Ulrich Pardatscher.
Pénalités : Italia 30', Kazakhstan 32'.
Évolution du score :
0-1 à 50'38" : Starchenko assisté de Shafranov et Savchenko (sup. num.)
0-2 à 58'47" : Shin assisté de Spiridinov


Italie

Gardien : Thomas Tragust puis Daniel Bellissimo à 31'15".

Défensurs : Armin Helfer - Christian Borgatello ; Michele Strazzabosco - Matt De Marchi ; Trevor Johnson - Stefano Marchetti ; Steven Gallace.

Attaquants : Nicola Fontanive - Luca Ansoldi - Roland Ramoser (C) ; Jonathan Pittis - Pat Iannone - Guilio Scandella ; Luca Felicetti - John Parco - Mike Souza ; Marco Insam - Manuel De Toni - Giorgio De Bettin ; Anton Bernard.

En réserve : Adam Russo (G), Günther Hell (G), Nick Plastino, Armin Hofer, Christian Willeit, Alexander Egger, Stefan Zisser, Thomas Pichler, Stefano Margoni, Max Oberrauch.

Kazakhstan

Gardien : Vitali Eremeïev.

Défenseurs : Maksim Semenov - Roman Savchenko ; Aleksei Litvinenko - Aleksei Vasilchenko ; Vladimir Antipin - Aleksei Koledaïev ; Evgeni Fadeev - Anton Kazantsev.

Attaquants : Dmitri Dudarev - Roman Starchenko - Konstantin Shafranov ; Vadim Krasnoslobotsev - Ilya Solarev - Evgeni Bumagin ; Talgat Zhailauov - Andrei Gavrilin - Aleksandr Koreshkov ; Evgeni Rymarev - Andrei Spiridonov - Aleksandr Shin ; Konstantin Savenkov.

Remplaçant : Aleksei Kuznetsov (G).