Slovaquie – Lettonie (match de préparation 2)

La dernière sortie de la Slovaquie et de la Lettonie avant les Mondiaux s’est conclue sur la victoire des Baltes qui ont ainsi pris leur revanche sur la premier duel disputé dimanche dans la même patinoire. Les hommes de Glen Hanlon, comme la veille, ont dominé le match mais, malgré 31 tirs (contre 19), n’ont pu rééditer leur performance (4-3). Le sélectionneur canadien donnera aujourd’hui dans l’après-midi la liste définitive des joueurs qui composeront son équipe en Allemagne. Hier, il a toutefois apporté trois modifications sur la feuille de match slovaque : Peter Hamerlík a pris la suite de Rastislav Sta?a devant les filets, tandis que Roman Kukumberg et Ivan ?iernik ont remplacé en attaque Marek Bartánus et Rastislav Špirko, ce dernier s’étant blessé au genou dimanche.

MASALSKIS_Edgars-2009-8052La rencontre commence sur un rythme tranquille, il manque de justesse dans les passes et les finitions dans les deux camps. A quatre jours du lancement des championnats du Monde, les joueurs affichent clairement leur précaution vis-à-vis d’éventuelles blessures. Les Slovaques dominent toutefois en attaque où ils tirent au but davantage que leurs adversaires baltes sans se créer toutefois de franches occasions. Tatar et Podkonický se trouvent en position idéale mais désaxent leur frappe tandis que Masalkis répond présent sur les autres raids. Les Lettons se montrent dangereux à la 12e lorsque Darzins slalome entre Majeský et Starosta avant de buter sur Hamerlík. C’est la seule fois que les « Blancs et Grenats » inquièteront la défense slovaque dans ce premier tiers-temps.

Les Lettons sont plus mordants à leur retour sur la glace. Une minute après la fin de la première pause, la défense locale oublie de s’occuper de Sprukts qui, démarqué au poteau gauche, ajuste Hamerlík après avoir été parfaitement servi par Galvins (0-1, 21'02"). Peu de temps après, les arrières slovaques libèrent un espace sur la ligne bleue ; Karsums s’y engouffre et file en solo doubler la mise pour les siens (0-2, 24'11"). Lintner profite d’une supériorité numérique pour partir à l’assaut mais Masalkis endigue de nouveau son tir peu avant la demi-heure de jeu. Redhlis donne la réplique dans la foulée mais c’est cette fois-ci Hamerlik qui se montre à son aise. Gron, Lintner encore puis Kukumberg en fin de période sont à deux doigts de conclure mais manquent de précision sur leur tentative.

Les occasions se poursuivent pour les Slovaques dans l’ultime acte. Majeský, en power-play, fait naître l’espoir d’un rapproché au score tandis que le contre mené par Tatar et Bulík est mal finalisé ; à chaque fois Masalkis s’est montré décisif. Tout comme à dix minutes de la fin du match lorsque la frappe de ?iernik termine son chemin dans le plastron du portier balte. Contrairement à la veille, les Lettons parviennent à mieux fermer les espaces devant leurs cages. Les Slovaques ne rééditent donc pas leur spectaculaire remontée et, même en sortant leur gardien à trente secondes de la sirène, ne peuvent empêcher le blanchissage, la faute à Masalkis, l’artisan du succès letton, le quatrième en vingt-et-une rencontres entre les deux formations. La dernière défaite de la Slovaquie à Skalica remontait au 17 avril 2008 face... à la Lettonie !

Commentaires d’après-match (source : www.szlh.sk)

?ubomír Pokovi? (sélectionneur-adjoint de la Slovaquie) : « On aurait pu encore retourner la situation en fin de rencontre, les joueurs ont donné toute leur énergie. On n’a pas su tirer au but avec assez de précision et on ne peut pas gagner sans marquer. Le nouveau style de jeu ne pose aucun problème, toute l’équipe s’y est déjà habituée. Aujourd’hui (hier), nous ne sommes simplement pas parvenus à concrétiser nos occasions et nous avons à l’inverse permis à notre adversaire de marquer deux buts, dont un de manière assez stupide. Nous devons désormais continuer à travailler jusqu’au début des Mondiaux, surtout sur la gestion de nos supériorités numériques. »

Dominik Gra?ák (défenseur de la Slovaquie) : « Même si plusieurs gars ne jouent pas, la concurrence dans l’équipe est une bonne chose. Je garde de bonnes impressions de nos prestations sur nos matches de préparation, y compris le premier perdu contre les Tchèques. Le Mondial sera encore plus difficile, il nous faudra donc mieux jouer. Mais on a des bases à partir desquelles on peut progresser. Je ne veux cependant pas m’avancer en ce qui concerne l’Allemagne. On doit se concentrer sur la première rencontre, puis sur la deuxième et ainsi de suite. »

 

Slovaquie – Lettonie 0-2 (0-0, 0-2, 0-0)

Lundi 3 mai 2010 à la Max Aréna de Skalica. 1967 spectateurs.
Arbitres : Vladimír Baluška et Daniel Konc assistés de Milan Novák et Miroslav Valach (tous SVK).
Pénalités : Slovaquie 6’ (0’, 2’, 4’), Lettonie 10’ (2’, 6’, 2’)
Tirs : Slovaquie 31 (11, 12, 8), Lettonie 19 (3, 9, 7)
Évolution du score :
0-1 à 21'02" : Sprukts assisté de Galvins
0-2 à 24'11" : Karsums assisté de Galvins et Jass

 

Slovaquie

Gardien : Peter Hamerlík.

Défenseurs : Richard Lintner – Dominik Gra?ák ; Ivan Majeský – Tomáš Starosta ; Tomáš Slovák – Vladimír Mihalik ; Peter Frühauf – Ivan Švarný.

Attaquants : Richard Pánik – Marek Zagrapan – Stanislav Gron ; Milan Bartovi? – Andrej Podkonický – Miroslav Zálešák ; Ivan ?iernik – Michal Macho – Roman Kukumberg ; Tomáš Tatár – Tomáš Bulík – Vladimír Dravecký.

Remplaçant : Rastislav Sta?a (G).

Lettonie

Gardien : Edgars Masalkis.

Défeneurs : Arvids Rekis – Georgijs Pujacs ; Maris Jass – Guntis Galvins ; Kristaps Sotnieks – Janis Andersons ; Maksims Sirokovs – Oskars Cibulskis.

Attaquants : Martins Cipulis – Herberts Vasiljevs – Aleksandrs Nizivijs ; Martins Karsums – Janis Sprukts – Kaspars Daugavins ; Mikelis Redlihs – Andris Dzerins – Lauris Darzins ; Juris Stals – Sergejs Pecura – Gints Meija.

Remplaçant : Edgars Lusins (G).