Demi-finales de conférence (NHL, match 2, partie 2)

Résumés des matchs du 03/05 : Boston Bruins - Philadelphia Flyers et Chicago Blackhawks - Vancouver Canucks


Boston Bruins – Philadelphia Flyers : 3-2
Boston mène la série 2 matchs à 0

C’est presque un décalque du premier match : Boston ouvre le score et profite de plusieurs avantages au score mais Philadelphia recolle toujours et finalement, c’est un revenant qui marque le but victorieux pour les Bruins. Cette fois, c’est Milan Lucic qui a marqué le but victorieux, lui qui a connu une saison régulière difficile ponctuée de blessures et d’une production offensive en dessous de ce qu’on espérait de lui (20 points en 50 matchs cette années contre 42 en 72 matchs l’an passé). Il n’avait ainsi plus marqué de but depuis le 10 avril.

Boston a pu profiter de deux avantages au score auparavant, mais sans réussir à faire le break : sur une mise au jeu remportée par Bergeron, le tir instantané de Boychuk surprend Boucher au dessus de sa plaque (1-0, 5’12). Richards égalise à la fin de la période sur un tir du poignet depuis le cercle droit (1-1, 17’06). Scénario identique pour la deuxième période : Satan offre l’avantage à son équipe mais Brière réussit à égaliser à la toute fin de la période grâce à un tir qui trouve la lucarne de Rask malgré un angle fermé sur une contre-attaque (2-2, 39’35).

Alors que le match a été plutôt équilibré au niveau des tirs jusqu’alors (avec tout de même un léger avantage pour Philadelphia), la troisième période est résolument prise en main par les Bruins (11 tirs pour Boston contre 5 pour Philadelphia). Grâce à cet avantage, les Bruins vont faire la décision, comme lors du premier match où ils avaient dominé la période de prolongation pour l’emporter. Boston devra toutefois attendre la fin de la période pour reprendre l’avantage, qui sera cette fois définitif : Lucic surprend Boucher en tirant soudainement, en se retournant (3-2, 57’03).

03_05_1
Célébration du but victorieux de Milan Lucic (n°17) – Photo : Getty Images

Tirs cadrés : Boston 27 (7, 9, 11), Philadelphia 26 (10, 11, 5)

Evolution du score :
1-0 à 5’12 : J. Boychuk (assistance : P. Bergeron)
1-1 à 17’06 : M. Richards (D. Brière et V. Leino)
2-1 à 29’31 : M. Satan (B. Wheeler et D. Wideman)
2-2 à 39’35 : D. Brière (V. Leino et C. Pronger)
3-2 à 57’03 : M. Lucic (D. Krejci et M. Satan)

 

Boston Bruins

Gardien : Tuukka Rask

Défenseurs : Zdeno Chara (C) – Johnny Boychuk ; Dennis Wideman – Matt Hunwick ; Andrew Ference – Adam McQuaid

Attaquants : Daniel Paille - Patrice Bergeron (A) - Mark Recchi (A) ; Milan Lucic - David Krejci - Miroslav Satan ; Vladimir Sobotka – Marc Savard - Michael Ryder ; Blake Wheeler -
Steve Begin - Shawn Thornton

Remplaçant : Tim Thomas (G)
Absents : Trent Whitfield et Brad Marchant
Blessés : Dennis Seidenberg (avant-bras), Mark Stuart (doigts) et Marco Sturm (genou)

 

Philadelphia Flyers

Gardien : Brian Boucher

Défenseurs : Matt Carle – Chris Pronger (A) ; Kimmo Timonen (A) – Braydon Coburn ; Ryan Parent – Lukas Krajicek

Attaquants : Dan Carcillo – Mike Richards (C) – Claude Giroux ; James Van Riemsdyk – Danny Brière – Ville Leino ; Andreas Nodl – Jared Ross – Arron Asham ; Scott Hartnell - Blair Betts – Darroll Powe

Remplaçant : Johan Backlund (G)
Absents : Oskars Bartulis, Mika Pyorala, Danny Syvret, David Laliberté, John Kalinski et Riley Cote
Blessés : Jeff Carter (jambe cassée), Simon Gagné (jambe), Ian Laperrière, Michael Leighton (hanche) et Ray Emery (genou)


3 étoiles du match : Milan Lucic (Boston), Mike Richards (Philadelphia) et Johnny Boychuk (Boston)



Chicago Blackhawks – Vancouver Canucks : 4-2
Série à égalité un match partout

Depuis le début des playoffs, Antti Niemi, le gardien des Blackhawks livre des prestations avec des hauts et des bas, alternant des blanchissages avec des buts gags contre Nashville au premier tour. Logiquement, après la déconvenue du premier match de la série (où il a été sorti au bout de deux périodes après avoir encaissé 5 buts), on pouvait s’attendre à un retour en force du gardien finlandais. En fait, s’il n’a pas été extraordinaire, il a sorti la prestation que l’on pouvait attendre de lui (24 arrêts sur 26 tirs). C’est surtout l’attaque de Chicago qui s’est réveillée et s’est montrée beaucoup plus efficace face à Luongo que lors du premier match (où le gardien des Canucks n’avait concédé qu’un but).

Pourtant, le début fut pénible pour Chicago. Les Blackhawks avaient laissé échapper le premier match en ne parvenant pas à remonter un écart initial de deux buts à la fin de la première période. Or, lors de la première période de ce deuxième match, c’est Vancouver qui ouvre rapidement le score : Mason Raymond profite d’un cafouillage devant Niemi, lors d’un rebond laissé par ce dernier, pour trouver adroitement la lucarne droite (0-1, 1’22). Puis, lors d’une situation de 5 contre 3 en supériorité numérique, ce sont les suédois de Vancouver qui frappent à nouveau, Henrik Sedin, à droite du but, trouve Samuelsson de l’autre côté du but qui trompe Niemi d’une reprise de volée (0-2, 5’02). Mais contrairement au premier match, les Blackhawks semblent revenir vite au score : sur une attaque menée par Versteeg et Bolland, Luongo repousse le palet sur Brent Seabrook qui avait suivi l’action et marque (1-2, 7’40). Seabrook a été très présent hier et très précieux en attaque, terminant le match avec 1 but et 2 assistances et un différentiel de +4.

Mais Chicago peine à revenir et Roberto Luongo préserve l’avantage des Canucks en deuxième période avec 9 arrêts. Toutefois, Vancouver recule et c’est Chicago qui domine en troisième période (14 tirs cadrés contre 6 pour Vancouver). Les Blackhawks égalisent en infériorité numérique grâce à une contre attaque à 2 contre 1 menée par Patrick Sharp, accompagné par Kris Versteeg. Sharp profite que le défenseur marque Versteeg pour se présenter face à Luongo et le tromper d’un revers (2-2, 46’49). La délivrance pour les fans de Chicago viendra en fin de match grâce à un tir de Versteeg, placé du côté gauche de la zone, qui bat Luongo alors que celui se déplaçait latéralement pour suivre la passe de Keith vers Versteeg (3-2, 58’30).

03_05_2
Arrêt de Roberto Luongo devant son coéquipier Christian Ehrhoff et John Madden – Getty Images

Tirs cadrés : Chicago 34 (11, 9, 14), Vancouver 26 (13, 7, 6)

Evolution du score :
0-1 à 1’22 : M. Raymond (R. Kesler et K. Bieksa)
0-2 à 5’02 : M. Samuelsson (H. Sedin et P. Demitra) en sup. numérique
1-2 à 7’40 : B. Seabrook (D. Bolland et K. Versteeg)
2-2 à 46’49 : P. Sharp (B. Seabrook) en inf. numérique
3-2 à 58’30 : K. Versteeg (D. Keith et B. Seabrook)
4-2 à 59’12 : P. Kane (J. Toews) dans le but vide


Chicago Blackhawks

Gardien : Antti Niemi

Défenseurs : Brent Seabrook - Duncan Keith (A); Niklas Hjalmarsson – Brian Campbell ; Brent Sopel - Dustin Byfuglien

Attaquants : Troy Brouwer - Jonathan Toews (C) - Patrick Kane ; Tomas Kopecky - Patrick Sharp (A) - Marian Hossa ; Andrew Ladd - Dave Bolland - Kris Versteeg ; Ben Eager - John Madden - Adam Burish

Remplaçant : Cristobal Huet (G)
Absents : Colin Fraser, Nick Boynton, Jordan Hendry et Bryan Bickell
Blessé : Kim Johnsson

 

Vancouver Canucks

Gardien : Roberto Luongo

Défenseurs : Christian Ehrhoff – Shane O’Brien ; Sami Salo (A) – Alexander Edler ; Kevin Bieksa – Andrew Alberts

Attaquants : Daniel Sedin - Henrik Sedin (A) - Mikael Samuelsson ; Mason Raymond - Ryan Kesler (A) - Alex Burrows ; Steve Bernier - Kyle Wellwood - Pavol Demitra ; Michael Grabner – Rick Rypien - Jannik Hansen

Remplaçant : Andrew Raycroft (G)
Absents : Tanner Glass, Darcy Hordichuk, Matt Pettinger, Nolan Baumgartner et Brad Lukowich
Blessés : Aaron Rome et Willie Mitchell

 

3 étoiles du match : Kris Versteeg (Chicago), Brent Seabrook (Chicago) et Roberto Luongo (Vancouver)