Demi-finales de conférence (NHL, match 4)

Résumés des matchs du 06/05 : Montréal Canadiens - Pittsburgh Penguins et Detroit Red Wings - San José Sharks


Canadiens de Montréal – Pittsburgh Penguins : 3-2
Série à égalité 2 matchs partout

On ne change pas une formule qui gagne : Jaroslav Halak a été une nouvelle fois sacré première étoile du match pour la victoire des Canadiens de Montréal. Il occupe désormais seul la tête des statistiques des gardiens en playoffs depuis la baisse de régime de Brian Boucher et l’élimination de Craig Anderson. Étonnant destin pour le gardien slovaque, car le club avait envisagé l’échanger en février-mars pour ne garder que Price comme titulaire. Finalement, Bob Gainey puis son successeur au poste de manageur général ont considéré qu’ils auraient besoin de profondeur au poste de gardien pour l’après Jeux Olympiques. Intuition payante : Halak semble aujourd’hui vital pour les Canadiens et il apparaît évident qu’il sera resigné par le club (son contrat prend fin à la fin de la saison).

Montréal compte beaucoup sur son gardien du fait de son système très défensif (l’équipe est généralement largement battue au niveau des tirs au but). Pour marquer, l’équipe profite des erreurs adverses : ainsi, sur une contre-attaque en tout début de match, le tir de Pyatt en angle fermé passe entre les jambières de Fleury (1-0, 2’34). Pittsburgh réagit vite : sur une contre-attaque, Talbot se présente seul face à Halak et le trompe du revers (1-1, 3’27). Les Penguins reprennent ensuite l’avantage en supériorité numérique grâce à un but de Kunitz sur une passe de Crosby. L’ailer de Pittsburgh a repris la passe du patin mais les arbitres ont estimé, sans doute à raison, que le geste n’était pas intentionnel. Les Penguins s’évertuent ensuite à prendre un avantage plus important mais ils s’heurtent à Halak qui, s’il a encaissé 2 buts sur ses 4 premiers tirs, enchaîne avec 11 arrêts lors de la suite de la première période puis 11 autres lors de la deuxième période.

Montréal, pendant ce temps-là, a été plutôt discret avec seulement 9 tirs cadrés lors des deux premières périodes. Mais la performance d’Halak permet à ses coéquipiers d’aborder la troisème période à une seule longueur des Penguins. Et ils vont en profiter pour dominer les visiteurs (16 tirs à 9) et revenir rapidement au score : Lapierre marque en glissant le palet de derrière le but en tout début de période (2-2, 42’07) puis Gionta redonne l’avantage à Montréal dans la foulée, d’un tir lointain dévié involontairement par le patin de Letang devant le but de Fleury.

Il est intéressant de constater que les 11 buts marqués par les Penguins lors de cette série ont été signés par 11 joueurs différents. C’est étonnant dans la mesure où l’équipe possède des leaders offensifs qui devraient normalement avoir un rendement plus important, comme Sidney Crosby ou Evgeni Malkin. Le troisième pointeur de l’équipe en saison régulière, Jordan Staal, est lui revenu dans l’équipe après avoir été blessé lors du premier match mais surtout à peine une semaine après une opération au pied. Pittsburgh aura l’occasion de reprendre la main sur la série lors du prochain match qui se déroulera sur sa glace.

06_05_1
Arrêt de Jaroslav Halak devant Jordan Staal – Photo : Getty Images

Tirs cadrés : Montréal 25 (6, 3, 16), Pittsburgh 35 (15, 11, 9)

Evolution du score :
1-0 à 2’34 : T. Pyatt (assistances : T. Moen et G. Metropolit)
1-1 à 3’27 : M. Talbot
1-2 à 5’18 : C. Kunitz (S. Crosby et A. Goligoski) en sup. numérique
2-2 à 42’07 : M. Lapierre (M. Darche et M-A Bergeron)
3-2 à 43’40 : B. Gionta (T. Pyatt et R. Hamrlik)


Canadiens de Montréal

Gardien : Jaroslav Halak

Défenseurs : Marc-André Bergeron – Ryan O’Byrne ; Roman Hamrlik – P.K. Subban ; Josh Gorges – Hal Gill (A)

Attaquants : Michael Cammalleri - Tomas Plekanec - Andrei Kostitsyn ; Benoit Pouliot - Scott Gomez (A) - Brian Gionta (A) ; Tom Pyatt - Dominic Moore - Maxim Lapierre ; Travis Moen - Glen Metropolit - Mathieu Darche

Remplaçant : Carey Price (G)
En réserve : Ben Maxwell et Sergei Kostitsyn
Blessés : Jaroslav Spacek (maladie), Andrei Markov (genou) et Paul Mara (épaule).

Pittsburgh Penguins

Gardien : Marc-André Fleury

Défenseurs : Sergei Gonchar (A) - Brooks Orpik ; Kris Letang – Mark Eaton ; Alex Goligoski – Jordan Leopold

Attaquants : Chris Kunitz – Sidney Crosby (C) – Pascal Dupuis ; Ruslan Fedotenko – Evgeni Malkin (A) – Maxime Talbot ; Matt Cooke – Mark Letestu – Tyler Kennedy ; Craig Adams – Jordan Staal – Alexei Ponikarovsky

Remplaçant : Brent Johnson (G)
En réserve : Chris Conner, Eric Godard, Ben Lovejoy, Nick Johnson, Jay McKee et Deryk Engelland
Blessés : Mike Rupp et Bill Guerin (dos).


3 étoiles du match : Jaroslav Halak (Montréal), Josh Gorges (Montréal) et Maxime Talbot (Pittsburgh)



Detroit Red Wings – San José Sharks : 7-1
San José mène la série 3 matchs à 1

Est-ce le chant du cygne ou le début d’un revirement dans la série ? Les Red Wings de Detroit risquaient d’être éliminés hier en cas de défaite mais ils restent en course en corrigeant les Sharks 7 à 1 à domicile. L’entraîneur des Wings, Mike Babcock, a procédé à quelques changements dans ses lignes en intervertissant Valtteri Filppula avec Johan Franzen. Choix qui s’est révélé puisque les deux ont marqué hier même si c’est surtout Johan Franzen qui s’est mis en avant. L’ailier suédois a livré un match historique avec 4 buts et 6 points : il égale le record de la franchise pour les buts et établit un nouveau record pour les points en playoffs (le précédent était détenu par Steve Yzerman avec 5 points). De plus, il signe le deuxième coup du chapeau le plus rapide de l’histoire des playoffs. En effet, en marquant 3 buts en 3’26, il est passé proche du record qui est de 3’24 (détenu par Tim Kerr en 1985). L’alchimie de Franzen a été parfaite avec ses nouveaux camarades de ligne Zetterberg et Bertuzzi.

Inutile de dire que la soirée a été difficile de l’autre côté, notamment pour Nabokov, qui a été sorti à la fin de la première période après avoir encaissé 5 buts sur 9 tirs. Quant à Thomas Greiss qui l’a remplacé, il a évité son équipe un naufrage total avec 26 arrêts sur 28 tirs (dont 19 tirs en supériorité numérique). La première période a définitivement scellé le match puisque les Red Wings sont rentrés aux vestiaires avec un score de 5 à 0 qui leur garantissait quasiment la victoire.

Le raz de marée commence avec un but de Bertuzzi en supériorité numérique, qui dévie devant le but un tir de Franzen (1-0, 5’40). Puis c’est Franzen qui démarre son raid historique : placé devant le but, il profite d’abord d’un rebond de Nabokov pour smasher le palet en l’air du revers dans le but (2-0, 7’50). Ensuite, sur une contre-attaque, Bertuzzi entre en zone offensive avec le palet face à 3 joueurs de San José. Il temporise et laisse le palet à Franzen, lancé, dont le tir instantané trompe Nabokov (3-0, 10’43). Enfin, Franzen reprend un rebond laissé par son propre tir et trompe Nabokov, avancé pour arrêter le premier tir (4-0, 11’16). Puis les Sharks jouent de malchance : derrière le but, Filppula voit sa passe déviée par Boyle et le palet se dirige doucement vers l’avant du but de Nabokov, Murray dévie alors involontairement du patin le palet qui rentre dans les filets (5-0, 18’50).

Malgré cette contre-performance, les Sharks de San José vont avoir l’occasion de terminer la série lors du prochain match, qui se déroulera sur leur glace. Ce sera un match important car, s’ils perdent, ils donneront l’occasion aux Red Wings d’égaliser la série à la Joe Louis Arena de Detroit.

06_05_2
Johan Franzen est félicité par ses coéquipiers Nicklas Kronwall, Todd Bertuzzi et Henrik Zetterberg – Photo : Getty Images

Tirs cadrés : Detroit 37 (9, 14, 14), San José 29 (11, 15, 3)

Evolution du score :
1-0 à 5’40 : T. Bertuzzi (assistances : J. Franzen et H. Zetterberg) en sup. numérique
2-0 à 7’50 : J. Franzen (H. Zetterberg et T. Bertuzzi)
3-0 à 10’43 : J. Franzen (T. Bertuzzi et N. Lidstrom)
4-0 à 11’16 : J. Franzen
5-0 à 18’50 : V. Filppula (T. Holmstrom et P. Datsyuk)
6-0 à 23’05 : B. Rafalski (T. Bertuzzi et J. Franzen) en sup. numérique
6-1 à 39’11 : D. Heatley (J. Thornton et P. Marleau) en sup. numérique
7-1 à 47’33 : J. Franzen (T. Bertuzzi et N. Lidstrom) en sup. numérique


Detroit Red Wings

Gardien : Jimmy Howard

Défenseurs : Nicklas Lidstrom (C) – Brian Rafalski ; Nicklas Kronwall – Brad Stuart ; Andreas Lilja – Jonathan Ericsson

Attaquants : Valtteri Filppula – Pavel Datsyuk - Tomas Holmstrom ; Johan Franzen - Henrik Zetterberg (A) - Todd Bertuzzi ; Drew Miller – Darren Helm – Dan Cleary ; Kris Draper (A) – Justin Abdelkader – Mattias Ritola

Remplaçant : Chris Osgood (G)
En réserve : Brett Lebda, Derek Meech, Brad May, Jason Williams et Jakub Kindl
Blessés : Patrick Eaves (coude) et Kirk Maltby (épaule)

San José Sharks

Gardien : Evgeni Nabokov remplacé par Thomas Greiss (20’00)

Défenseurs : Douglas Murray – Dan Boyle (A) ; Rob Blake (C) – Marc-Edouard Vlasic ; Jason Demers – Kent Huskins

Attaquants : Torrey Mitchell – Joe Thornton (A) – Dany Heatley ; Ryane Clowe – Joe Pavelski – Devin Setoguchi ; Patrick Marleau – Manny Malhotra – Logan Couture ; Scott Nichol – Jamie McGinn – Jed Ortmeyer

En réserve : Jay Leach, Dwight Elminen, Nicklas Wallin et Brad Staubitz


3 étoiles du match : Johan Franzen (Detroit), Henrik Zetterberg (Detroit) et Todd Bertuzzi (Detroit)