Norvège - Suède (Mondiaux 2010, groupe C, 1re journée)

20100509-Suede-Norvege-2996Pääjärvi-Svensson, bien sûr !

Les amateurs de hockey suédois avaient failli s'étouffer en constatant que Magnus Pääjärvi-Svensson ne figurait pas dans les quinze joueurs déclarés hier sur la première liste publiée par l'IIHF, qui comprend un minimum légal de 15 joueurs et 2 gardiens. Mais quel est donc ce #!%?&# (intraduisible, c'est comme ça que l'on dit "sélectionneur" en suédois, enfin je pense vu les noms d'oiseaux dont sont affublés les titulaires successifs du poste) qui ose laisser en réserve le meilleur nouveau talent offensif du pays ? Ce n'était pas la peine d'en faire tout un plat, puisque "MPS" - en possession du palet sur la photo ci-contre - est bien présent. Son nom a été ajouté dans la journée, tout comme celui de Jonas Andersson.

Les Suédois se méfient beaucoup des Norvégiens qu'ils voient régulièrement à l'oeuvre en Elitserien, surtout maintenant qu'un des voisins (Mats Zuccarrello Aasen) a été sacré par ses pairs meilleur joueur de leur championnat adoré. Les pronostics sont donc prudents avant ce match, bien plus que d'habitude lorsque la Tre Kronor rencontre des "petites équipes".

20100509-Suede-Norvege-2954On comprend pourquoi, car c'est la Norvège qui démarre de façon conquérante et met la pression sur son adversaire. Ses efforts sont bien peu récompensés, puisque c'est elle qui encaisse le premier but. Une superbe passe de Magnus Johansson en zone neutre trouve Mattias Weinhandl à la ligne bleue. Son breakaway est d'abord arrêté par Pål Grotnes, mais l'attaquant du Dynamo de Moscou n'en a pas fini pour autant. Il embarque dans le coin Lars Lokken Ostli et le feinte, puis traverse devant la cage pour faire se coucher Grotnes et lever son palet dans l'angle opposé (0-1, 06'43"). Weinhandl 1 - défense norvégienne 0.

Les rouges repartent de l'avant comme si de rien n'était : déviation à bout portant de Ken Andre Olimb, palet chaud sauvé sur sa ligne par Omark... Quand il s'agit de mettre le palet au fond, la Suède est cependant la plus forte. Jimmie Ericsson se fait certes pénaliser pour obstruction en marquant un but de bulldozer. Mais la première prison norvégienne (Bonsaksen, accrocher) est exploitée en seulement... quatre secondes ! Le temps qu'il faut à Rickard Wallin pour gagner la mise au jeu et à Erik Karlsson pour lancer dans la lucarne d'un gardien masqué par le trafic (0-2, 12'45")

20100509-Suede-Norvege-3057À partir de cet instant, la Tre Kronor contrôle le jeu. Elle s'installe en zone offensive, même à cinq contre cinq, et c'est à son tour d'enchaîner les occassions non transformées : passe de derrière la cage d'Ericsson pour Nilson, situation de 2 contre 1 créée par Wallin et gâchée par Andersson... Il n'y a qu'en fin de tiers que les Norvégiens refont surface à la faveur d'une supériorité numérique.

Et justement, il reste un reliquat de pénalité au retour sur la glace. Patrick Thoresen en profite pour marquer d'un tir à mi-distance sur lequel le gardien Jonas Gustavsson paraît faible (2-1, 20'20"). La Norvège a deux autres avantages numériques au cours de la deuxième période, mais ils sont gâchés principalement par les mauvais contrôles de Lars Lokken Ostli côté gauche : le futur défenseur de Luleå - lui aussi a été recruté par un club suédois - devra encore travailler avant de transposer ses qualités de blueliner au niveau international.

La Suède n'a certes qu'un but d'avance, mais elle semble en contrôle, moins pressée qu'en début de match. Le troisième tiers-temps commence par un cinglage de Laumann Ylven qui casse la crosse de Mårtensson, son coéquipier de club à Linköping. Le powerplay se passe tranquillement.

20100509-But_Norvege-Suede-Norvege-3091La Tre Kronor ne se sent pas menacée et n'est sans doute pas assez vigilante. Elle subit un contre assassin : Anders Fredriksen déborde Ekman-Larsson sur l'aile droite et centre du revers pour le défenseur Henrik Solberg qui ne s'attendait sans doute pas à fêter son premier match de championnat du monde par un but - photo de gauche (2-2). Les nouveaux venus dans l'équipe de Norvège lui permettent ainsi de rêver à l'exploit. Les Suédois auront surtout remarqué le repli défensif très suspect de Persson et de Bäckman sur ce but ; leur entraîneur mettra en cause celui d'Omark au début de l'action.

C'est encore Mattias Weinhandl qui sauve la Suède, en déviant un tir du poignet de la ligne bleue de Magnus Pääjärvi-Svensson (2-3). Pääjärvi-Svensson connaît aussi le slap, que Grotnes repousse de justesse dans les airs avec son gant. Le prodige doit patienter pendant une décision interminable du juge vidéo (Grotnes a couvert le palet de son gant après la ligne) pour se voir accorder son premier but - et troisième point - en championnat du monde : il a été présent au rebond après un tir de Wallin qui a frappé la poitrine de Bonsaksen (2-4, 54'31"). Grotnes, masqué, ne voit pas partir le lancer du cercle gauche de Weinhandl (2-5).

20100509-Suede-Norvege-3086Un triplé de Mattias Weinhandl qui assume pleinement son rôle de buteur, comme si les JO n'étaient qu'un mauvais souvenir, et des débuts officiels réussis par Magnus Pääjärvi-Svensson : la Suède a des motifs de satisfaction dans ce premier match, même si la victoire fut longue à se dessiner. Cependant, si la deuxième ligne a été très forte, la troisième ligne (celle des faux jumeaux Omark et Harju) a été un ton en dessous.

Même si elle n'a pas tenu la distance, cette Norvège-là est assurément un rude morceau, et les Tchèques, qu'elle avait poussé en prolongation aux jeux Olympiques, ont toutes les raisons de se méfier avant la confrontation de mardi.

Désignés joueurs du match : Oliver Ekman-Larsson - photo de droite - pour la Suède et Mats Zuccarello Aasen pour la Norvège.

Commentaires d'après-match

Bengt-Åke Gustafsson (entraîneur de la Suède) : "Linus [Omark] doit s'arrêter et garder l'équilibre [sur le 2-2]. Il ne doit pas foncer en fond de zone et laisser le joueur libre. Il doit rester au milieu et le maintenir hors du jeu. Nous avons perdu notre élan et nous étions passifs. Ensuite c'est allé mieux. C'est cool que Weinis mette des buts. C'est bon pour notre confiance. [À propos des joueurs de Detroit éliminés la nuit dernière en NHL] J'ai reçu un non de Henrik Zetterberg et Tomas Holmström. Jonathan Ericsson a dit qu'il voulait venir. Je vais l'appeler ce soir, mais il y a d'autres défenseurs. Il pourrait avoir une place, mais il y a aussi Kronwall et Edler. J'ai parlé avec Kronwall et il doit passer un examen médical auparavant pour son genou."

 

20100509-Suede-Norvege-3043Norvège - Suède 2-5 (0-2, 1-0, 1-3)
Dimanche 9 mai 2010 à 20h15 à la SAP-Arena de Mannheim. 5022 spectateurs.
Arbitrage de Rafaïl Kadyrov (RUS) et Daniel Piechaczek (ALL) assistés de David Brown (USA) et Konstantin Gordenko (RUS).
Pénalités : Norvège 10' (2', 4', 4') ; Suède 14' (6', 4', 4').
Tirs : Norvège 21 (8, 9, 4) ; Suède 44 (16, 8, 20).
Évolution du score :
0-1 à 06'43" : Weinhandl assisté de Pääjärvi-Svensson
0-2 à 12'45" : Karlsson assisté de Wallin (sup. num.)
1-2 à 20'20" : Thoresen assisté de Fredriksen et Høløs
2-2 à 44'57" : Solberg assisté de Fredriksen et Thoresen
2-3 à 47'08" : Weinhandl assisté de Pääjärvi-Svensson
2-4 à 54'31" : Pääjärvi-Svensson assisté de Wallin
2-5 à 57'43" : Weinhandl assisté d'Engqvist (sup. num.)


Suède

Gardien : Jonas Gustavsson.

Défenseurs : Victor Hedman - Magnus Johansson (C) ; Carl Gunnarsson - Erik Karlsson ; Oliver Ekman-Larsson - Christian Bäckman.

Attaquants : Jimmie Ericsson - Tony Mårtensson - Marcus Nilson ; Magnus Pääjärvi-Svensson - Rickard Wallin (A) - Mattias Weinhandl ; Linus Omark - Niklas Persson (A) - Johan Harju ; Andreas Engqvist, Jonas Andersson.

Remplaçant : Jacob Markström (G). En réserve : Anders Lindbäck (G).

Norvège

Gardien : Pål Grotnes.

Défenseurs : Jonas Holøs - Alexander Bonsaksen ; Tommy Jakobsen (C) - Juha Kaunismäki ; Lars Løkken Østli - Henrik Solberg.

Attaquants : Patrick Thoresen (A) - Anders Fredriksen - Mats Zuccarello Aasen ; Lars Erik Spets - Anders Bastiansen (A) - Mathis Olimb ; Martin Laumannn Ylven - Marius Holtet - Martin Røymark ; Peter Lorentzen - Ken Andre Olimb - Kristian Forsberg.

Remplaçant : Ruben Smith. En réserve : André Lysenstøen (G).